Le Monde de Dory : notre critique

Cette suite du Monde de Nemo est-elle vraiment utile ?

--- Le ---

Treize ans après le Monde de Nemo, Pixar se rejette à l'eau avec le Monde de Dory. On vous dit ce qu'on a pensé de ce film.

Le Monde de Dory : notre critique
© Walt Disney Pixar ©
Ludovic Bonnet

Rédacteur en chef
Masculin.com

Que l'on soit jeune ou moins jeune, quand on aime le cinéma, la sortie d'un nouveau Pixar est toujours un petit événement en soi. Et quand le film en question est la suite – ou le spin-off, allez savoir – d'une oeuvre devenue culte, on a forcément envie d'en savoir un peu plus. C'est le cas du Pixar de l'été 2016, le Monde de Dory, suite du Monde de Nemo sorti en 2003 et Oscar du meilleur film d'animation.

Le Monde de Dory, ça parle de quoi ?

Treize ans plus tard, Nemo le poisson clown et son papa Marin sont toujours de la partie, mais ne sont que les personnages secondaires. Non, cette année, la star, c'est Dory, le poisson chirurgien bleu amnésique.

Après le traditionnel court-métrage Pixar précédant le film – une réalisation toute mignonne au sujet d'une petite mouette –, on découvre donc une Dory encore bébé et elle aussi toute mignonne... mais déjà victime de troubles de la mémoire immédiate. Ce sont ces problèmes qui vont la conduire à se retrouver seule, sans ses parents. Et alors que Marin partait jadis à la recherche de son fils Nemo, c'est au tour de Dory de mener sa quête personnelle pour retrouver ses parents et sa maison.


Kev Adams et Claire Chazal

S'il est sans surprise, Le Monde de Dory se laisse regarder sans déplaisir. Le film reprend les ingrédients du premier opus, sans se montrer trop répétitif pour autant. Humour et émotion sont au rendez-vous, même si les ficelles pour "tirer les larmes" sont parfois un peu grosses. Les personnages secondaires apportent aussi leur énergie, à l'image du beluga Bailey (avec la voix de Kev Adams) et du poulpe Hank... sans compter la "présence" de Claire Chazal (!), qui prête sa voix à l'une des responsables du parc aquatique.


Kev Adams donne sa voix au beluga Bailey

Bon, alors, on va la voir cette suite ou pas ?

Marqué par l'échec monumental de John Carter au box-office, Andrew Stanton replonge dans un univers qu'il connaît bien cette fois, puisque c'est déjà lui qui avait réalisé le Monde de Nemo. Et si ce deuxième volet n'atteint clairement pas le niveau de son aîné, il permet de prendre un joli bain de tendresse. Bref, un Pixar dans la moyenne.

Sortie le 29 juin 2016
Durée : 1h45
De Andrew Stanton et Angus MacLane
Avec les voix de Ellen DeGeneres, Albert Brooks, Idris Elba en VO et Céline Monsarrat, Franck Dubosc, Timothé Vom Dorp, Kev Adams, Mathilde Seigner, Philippe Lellouche en VF...


Note du film : ★★★

Découvrez la Galerie Photo

Thèmes connexes : critique film film 2016 film
A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES