La fausse petite amie virtuelle, un concept en vogue

Une solution pour les célibataires qui n’assument pas ?

--- Le ---

La petite amie idéale. Mais uniquement virtuelle. Ce « service » d’un genre nouveau est en plein développement sur Internet. Présentation.

La fausse petite amie virtuelle, un concept en vogue
© iStockphoto ©
RelaxNews

Quel homme n'a jamais rêvé d'avoir une magnifique petite amie, intelligente, marrante avec laquelle il serait « en couple » sur Facebook et qui retweeterait ses messages, mais sans les « inconvénients » de vivre avec elle ou de devoir lui acheter des cadeaux ?

« Alors, pas trop dur d'être seul ? »

Comme de nombreux célibataires présents sur les réseaux sociaux rêvent de cela, différents services de fausses petites amies ont vu le jour ces derniers mois. Certains utilisateurs déjà en couple recourent à ces services pour aiguiser la jalousie de leur douce ou certains célibataires 2.0 font appel à cet amour virtuel tarifé pour qu'on arrête de leur demander : « alors, pas trop dur d'être seul ? »

Dave Lee, un journaliste de la BBC spécialisé dans les nouvelles technologies, a récemment partagé sa quête du faux amour sur internet. Il évoque dans son papier le service de fausses petites amies Cloud Girlfriend, suite à quoi le site a reçu plus de 85 000 demandes avant d'être attaqué, et fermé, par les avocats de Facebook.

Un forfait à 250 dollars par mois !

Mais d'autres sites qui promettent le grand amour de façade existent, comme FakeInternetGirlfriend.com. Pour 250 dollars par mois, ce service génère des profils de réseaux sociaux et la biographie de votre fausse chère et tendre. Le pack comprend une dizaine de SMS par mois et deux messages vocaux. Comme tous les sites de ce genre, la discrétion est assurée, mais il ne faut jamais s'attendre à rencontrer l'autre, tout simplement, car elle n'existe pas.

Un site victime de son succès

Les lusophones ont eux aussi leur site, Namoro Fake, basé au Brésil qui propose à de véritables filles de prétendre être en couple sur les réseaux sociaux, moyennant finance. Quatre profils de filles sont proposés au choix, « sans attaches » (pendant trois jours, ce qui coûtera 10 reals à l'homme), « l'ex » (pendant une semaine pour 19 reals), « la petite amie » (39 reals pour une semaine) et « la petite amie virtuelle » (99 reals pour un mois). Mais le site, uniquement proposé en portugais, est victime de son succès, aucun profil de fille n'est disponible en ce moment.

Les garçons les moins argentés pourront louer une petite amie virtuelle sur GirlfriendHire.com : pour 5 dollars sur Paypal, elle envoie un SMS ou poste de petits témoignages d'affection au coup par coup. Fiverr propose à peu près la même chose pour le même prix.

Alors, oui, le concept est en vogue, mais la solitude, elle, sera toujours au rendez-vous une fois de retour dans le monde réel.

Thèmes connexes : celibataire insolite
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS