ComboPhoto : ces photos sont aussi drôles qu’insolites

Stephen McMennamy s'est spécialisé dans le mashup photographique. Comprenez par là le mixage de plusieurs photos en un seul cliché. Le résultat est étonnant.

Le mashup photo, c’est tout un art !

Le mashup ou l'art du mixage

Prenez deux photos qui n'ont rien à voir entre elles si ce n'est leur fond. Les échelles et les perspectives sont radicalement différentes. Mixez les moitiés de chaque cliché et vous obtenez des "écouteurs donuts", "un gant de boxe tomate", "une mouette à réacteurs"…. C'est ainsi que le photographe américain Stephen McMennamy a créé la série ComboPhoto tout à fait surprenante, originale et amusante.

Le cinéma est un art qui a le pouvoir de nous transporter dans des mondes différents, de nous faire ressentir une gamme d'émotions et de nous faire réfléchir à des questions profondes. Depuis l'a...Lire la suite

Un schéma réussi

Stephen McMennamy est photographe et directeur artistique pour l'agence de publicité BBDO à Atlanta, aux Etats-Unis. S'il a démarré avec un simple iPhone, il opère aujourd'hui avec un Reflex et parfois même avec un drone. Il réalise des mixages pleins d'humour racontant chacun une histoire.

Dans sa série ComboPhoto, il prend deux clichés, les juxtapose et obtient un résultat qui parait évident une fois qu'on l'a sous les yeux. Ces photos semblent tout à fait naturelles et on se demande pourquoi on n'avait pas pensé à cette association.

ComboPhoto par Stephen McMennamy

Des résultats décalés et très réussis

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Imaginez un pick-up dont les roues sont des donuts roses, un camion benne rempli de céréales colorées, une balle de golf et son tee planté en pleine forêt ou même une tronçonneuse découpant une motte de beurre ! Ce sont quelques-uns des montages réalisés par ce photographe à l'imagination débordante qui joue avec les échelles et les perspectives. C'est d'autant plus étonnant qu'il n'utilise jamais Photoshop pour réaliser ses mashups. Tout vient dans le choix des fonds similaires et de l'association de deux objets qui n'ont rien de commun au départ.