RelaxNews
Il y a 4 ans

One Life : attention, ce jeu n’est pas comme les autres

Le jeu vidéo qui porte le mieux son nom

Un nouveau jeu d'action très ambitieux, appelé One Life ("Une Vie" en français) fait des remous auprès de la communauté des gamers tout simplement parce qu'il n'offre pas de seconde chance à ses joueurs.
Lorsqu'on joue aux jeux vidéo, le fait d'avoir plusieurs chances va de soi. Plusieurs vies permettent d'avancer dans le jeu, depuis le début ou à partir de certains niveaux, et de progresser dans l'intrigue.
Mais le jeu de tir russe "One Life" vient jeter un pavé dans la mare et changer les habitudes des joueurs avec une proposition plus chargée d'adrénaline.

Comme Call of Duty… ou presque !

A première vue, ce jeu rappelle un Call of Duty sauf qu'il ajoute aussi un élément de survie de type "DayZ".
On notera aussi qu'il y a une petite subtilité qui permet à One Life de garder sa base de joueurs avides d'en découdre. Lorsque le joueur doit faire face à une défaite, ce n'est pas forcément la fin du jeu, en effet, la suite du jeu dépend de ce que voudront faire les survivants.

Ils préfèreront peut-être laisser la vie sauve à leurs ennemis conquis, comme le suggère le studio Kefir : "Pardonnez, humiliez, finissez-les, prenez tout ce qu'ils ont : c'est votre choix", alors que les joueurs peuvent venir en aide et même ressusciter des amis tués.

Dans la lignée de Chain World

One Life s'inscrit dans une petite communauté de titres qui a décidé d'exploiter ce filon insolite.
Parmi ces jeux, on peut citer "Chain World", qui n'était autre qu'une expérience faite en 2011 proposée sur une clé USB à coupler à Minecraft. Mais il n'existait qu'un seul exemplaire de cette clé, c'est pourquoi les joueurs devaient se passer Chain World de la main à la main. Les nouveaux joueurs découvraient ce qu'avaient construit leurs prédécesseurs, des tunnels à moitié terminés, des monuments et de mystérieuses ruines laissées par les joueurs ou des civilisations précédentes.

Lose/Lose, une référence en la matière

Deux années avant Chain World, le jeu sur Mac "Lose/Lose" avait déjà développé le concept de vie unique, mais de façon encore plus osée.

L'artiste numérique Zach Gage a eu l'idée de Lose/Lose, un jeu vidéo de tir d'aspect rétro et plutôt basique dans lequel les joueurs pilotaient un vaisseau spatial au milieu de méchants extraterrestres.
Rien de très original à première vue, sauf que la caractéristique de ce titre était que chaque alien était relié à un document pris au hasard sur l'ordinateur utilisé. Si un extraterrestre touchait le vaisseau, le jeu se terminait et s'effaçait de lui même, mais si le joueur arrivait à tuer un alien, le document auquel il était relié se détruisait automatiquement.

Pas étonnant que de nombreux anti-virus et navigateurs bloquent automatiquement la page d'accueil de Zach Gage en arguant qu'elle abrite des logiciels malveillants !

Newsletter Masculin.com

L'actualité et nos derniers conseils

 

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Success
Error