A la redécouverte de l’Armagnac

Une boisson qui a de la bouteille !

Ce spiritueux, originaire de Gascogne et obtenu par la distillation de vin blanc, ravit les hommes de goûts depuis déjà plusieurs siècles. L’Armagnac est la plus ancienne eau de vie française !


Un antique breuvage gascon
Lorsque vous dégustez un Armagnac, ce sont sept siècles d’histoire qui coulent dans votre gorge. Autrefois appelé eau-de-vie de Gascogne, l’Armagnac fut dans ses premières années, au XIVème siècle, encensé par un certain Vital Dufour dans un ouvrage intitulé « Livre très utile pour conserver la santé et rester en bonne forme ». Vital Dufour, homme d’église de la ville d’Eauze, capitale de l’Armagnac, et spécialiste de la distillation, savait de quoi il parlait !

Six siècles plus tard, en 1909, l’Armagnac « arrive à maturité » avec le décret Armand Fallières, qui délimite la zone de production de cet alcool désormais à AOC.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé – A consommer avec modération

Après distillation, l’Armagnac est une boisson incolore mais déjà d’une grande richesse aromatique. Il est ensuite conservé en futs de chênes, ce qui va lui donner sa couleur or rouge et développer ses subtilités aromatiques.

Durant ce séjour en futs, le degré d’alcool diminue progressivement par évaporation, c’est ce qu’on appelle la part des Anges. Dernière étape pour développer la saveur caractéristique du chai : les coupes, l’assemblage d’eaux de vie d’âge et d’origine différents.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé – A consommer avec modération

Comme pour le vin, l’étiquette de la bouteille d’Armagnac en dit long sur le breuvage. Information de taille : les mentions de vieillissement. La mention « Trois Etoiles » est attribuée aux Armagnacs d'au moins deux ans de vieillissement sous bois, « V.O. », « V.S.P.O. » ou « Réserve » d'au moins cinq, « Extra », « Napoléon », « X.O. », « Vieille Réserve » d'au moins six ans et « Hors d'Age » pour des Armagnacs d'au moins dix ans de vieillissement sous bois.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé – A consommer avec modération

Vous avez retrouvé une bouteille d’Armagnac dans la cave d’un aïeul, mais comment savoir s’il est encore bon ? Probable qu’il le soit, car en bouteille, l’Armagnac n’évolue pas, pourvu que la bouteille soit conservée debout, car couchée, l’alcool attaque le bouchon. 12° est la température idéale pour une bonne conservation.

De l’art de la dégustation
Avec ses 40% de volume d’alcool, l’Armagnac se déguste en fin de repas en digestif. Le single de Samalens de 8, 12 ou 15 ans d'âge fait ici figure de référence.
Avec l’apparition de l’appellation Blanche-Armagnac en 2006, il se libère des conventions et se déguste aussi en cocktail, allongé d'eau plate ou gazeuse, de glaçons, de soda ou de jus de fruits.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé – A consommer avec modération
Partager