Willy Kiezer
Il y a 3 semaines

Foire aux vins 2020 : de bonnes affaires à déguster ?

La rentrée scolaire est passée, les cahiers et stylos laissent place aux bouteilles dans les supermarchés. Pas de doute : c’est l’heure de la foire aux vins !

Les spécialistes s’accordent à dire que l’on peut dénicher de vraies pépites oenologiques. D’autres mettent en garde (comme pour les vêtements en soldes) contre les fausses bonnes affaires.

Alors, comment trouver LA bouteille idéale pour votre cave ? Voici nos conseils pour réussir votre foire aux vins !


Vous allez enfin tout savoir sur la foire aux vins

Septembre, mois et période charnières dans l’année d’un français. Vendanges pour les vignerons, rentrée scolaire pour les étudiants et reprise du travail pour d’autres bref c’est la rentrée ! Nombre d’entre nous se rendent en grande surface pour remplir le frigo et faire les emplettes de la rentrée des classes.

D’ailleurs, n’avez-vous jamais remarqué que le mois de septembre était aussi la période où se déroulaient les foires aux vins… Moment où l’on peut trouver des prix alléchants sur des domaines et appellations prestigieux de notre grand vignoble français. 

Il y en a partout, à l’entrée des magasins, sur les têtes de gondoles et les enseignes ont même recours à des “vendeurs” intérimaires spécialisés à cet effet. Mais savez-vous d’où viennent ces foires et comment faire des bonnes affaires ?

Masculin.com vous propose un petit topo sur cette gigantesque promotion du breuvage préféré des français.

Les origines de l’événement

C’est en 1973 que née la foire aux vins de grandes surfaces. A cette époque, la grande distribution est en plein essor et prend toujours plus son envol depuis sa création, au début des années 1960. Le vin y est assez peu commercialisé et les beaux domaines étaient souvent peu accessibles pour le Français “moyen”. C’est donc dans ce contexte que la foire aux vins est inventée. 

L’idée mûrit dans une centrale d’achat Leclerc bretonne, à Landerneau, et son créateur n’est d’autre que son ancien président, François-Paul Bordais. Depuis, l’ensemble des acteurs de la filière, cavistes et sites web en plus, ont repris ce concept, générant aujourd’hui près de 400 millions d’euros par an

Les 4 conseils de la rédaction

Longtemps dominée par les vins de Bordeaux destinés à la garde, la foire propose maintenant des vins de l’ensemble de nos régions et à boire plus rapidement. Mais y a-t-il pour autant des bonnes affaires… à faire ?

1. Dirigez-vous vers les vins bio 

Bien plus qu’un effet de mode, l’agriculture biologique est la seule capable de préserver un minimum de faune et flore dans les vignes, et dans l’agriculture en général.

N’autorisant plus aucuns pesticides issus de la chimie de synthèse, les vins sont exempts de résidus de ces produits chimiques. Alors même si le goût est important, dites-vous bien que la nature aussi.

A lire aussi :

Le vin nature est-il meilleur que les autres ?

Vin bio Clos du Père Clément – Côtes-du-Rhône Villages Visan 2018

2. Dénichez les petites appellations méconnues

Les grandes surfaces font la part belle aux AOC prestigieuses et ultra-connues. Ces vins ont souvent un goût assez standardisé et le terroir n’a plus vraiment sa place dans les bouteilles. Laissez-vous tenter par des petites AOC moins connues ou même par des IGP moins séduisantes sur le papier. Elles sauront surement émerveiller vos papilles. Et puis quoi de mieux qu’une vraie découverte ?

Domaine Abotia – Irouléguy 2017

3. N’en faites pas des caisses

Toujours acheter… Toujours plus ! La foire aux vins est un événement commercial de grandes surfaces. Elle est donc faite pour pousser à la consommation. Alors vous pouvez y jeter un œil, dénicher une petite pépite bio elle-même issue d’une région peu connue mais, s’il vous plaît, n’en achetez pas des caisses !

Pour vous aider à y voir plus clair, munissez vous d’un guide reconnu (le Guide Hachette, par exemple) ou de magazines spécialisés (comme La Revue du Vin de France). Ce petit investissement vous permettra de ne pas vous tromper, si vous êtes néophyte et de vous indiquer les bons plans, si vous êtes un amateur.

4. Le mieux serait peut-être d’aller chez le caviste

On ne le dira jamais assez mais un caviste indépendant est le meilleur endroit pour acheter du vin. Vous faites vivre un commerçant qui s’est lui-même déplacé pour rencontrer les vignerons et découvrir leur terroir. Lui sait donc de quoi il parle. Il pourra vous faire connaître un petit producteur local ou, à l’inverse, vous faire déguster un vin venu de contrées lointaines !

Et enfin, avec un peu de chance, il proposera sûrement une foire aux vins en septembre, et avec quelques petites promotions !

La pépite du caviste :

Linton Park – Western Cape – Shiraz 2017 (vin d’Afrique du Sud)

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé – A consommer avec modération

Willy Kiezer

Je suis un passionné de vin et fondateur de nibuniconnu.fr. J'aime partir à la découverte des terroirs et des pépites de nos régions issus d'une viticulture durable et respectueuse de l'environnement.