La Rédac' Masculin
Il y a 12 ans

Zeebo, la première console low cost

En ces temps de crise, la mode est au low cost. Le phénomène s’immisce pour la première dans le monde jusque-là très fermé des consoles de jeux vidéo. Deux sociétés, le Brésilien Tectoy et l’Américain Qualcomm, vont en effet lancer la Zeebo, une console à bas prix destinée aux pays émergents. Elle sera vendue à partir du mois de juin 2009 au Brésil, pour 199 dollars.

A la conquête du monde !
Avec une stratégie de développement ambitieuse, les deux sociétés prévoient, après le Brésil, de conquérir le Mexique d’ici fin 2009. Puis viendront l’Inde, la Chine et la Russie. La Zeebo devrait se nicher sur un marché d’où les 3 grands constructeurs (Sony, Nintendo et Microsoft) sont pour le moment absents. Potentiel du marché ? Un milliard de joueurs. De quoi envisager l’avenir sereinement si le succès est au rendez vous.

Des jeux à télécharger
Grâce à l’apport technique de Qualcomm, une société spécialisée dans la téléphonie mobile, la Zeebo sera en permanence reliée à un réseau 3G. Elle ne disposera pas non plus de lecteur de disque, les jeux seront à télécharger directement via le réseau. Ce parti pris devrait permettre de limiter le piratage des jeux, tout en favorisant une baisse des prix. John Rizzo, en charge du développement de la Zeebo, précise que « les jeux coûteront seulement entre 10 et 20 % de plus que ceux vendus illégalement ».

Les principaux éditeurs sont de la partie
De quoi favoriser l’implantation de la console, tout en restant une bonne alternative aux consoles habituelles. C’est le secret de la philosophie low cost. Les grands éditeurs n’ont d’ailleurs pas tardé à faire part de leur intérêt pour le projet. Electronics Arts, Blizzard ou encore Capcom ont d’ores et déjà annoncé qu’une partie de leur catalogue serait disponible sur la Zeebo au moment de son lancement.