La Rédac' Masculin
Il y a 3 mois

Sofiane Pamart réconcilie piano et rap

Qui a dit que piano et rap étaient incompatibles ? Certainement pas Sofiane Pamart, présenté comme LE pianiste des rappeurs, et dont le premier album solo, Planet, cartonne en 2020. Vous n’avez sans doute pas fini d’entendre parler de ce jeune artiste de 29 ans.

Mais qui est Sofiane Pamart ?

Si l’on devait le résumer en un mot (ou deux), on pourrait dire de lui que c’est un pianiste né. C’est en 1991, à Lille, que Sofiane Pamart voit le jour.

Rien ne le prédestinait à devenir musicien mais sa mère achète un piano et c’est le début d’une grande histoire. Ce pianiste rebelle surnommé “Piano King” mêle le rap et le classique, alterne les deux, dans la vie comme sur un clavier.

Musicien hétéroclite, il met ses talents aux services des rappeurs. Aîné de trois enfants, il joue du piano dès l’âge de trois ans. Doué d’une excellente oreille, il entre au Conservatoire de Lille à six ans et joue Debussy, Bach, Chopin, Ravel… Même si on le dit rebelle, il sort médaille d’or en 2008.

Son parcours personnel est marqué par Henri Barda. C’est sa référence vivante et, comme lui, il parvient à faire beaucoup de choses “à l’oreille”. Il cite aussi Vladimir Horowitz parmi les légendes qui l’ont inspiré.

Avec un piano, Sofiane Pamart exprime tout ce qu’il n’arrive pas à dire avec des mots. Il navigue entre différents styles et le piano n’est qu’un vecteur.

Une carrière qui ne fait que commencer

Il est difficile de vivre de sa musique, même lorsque l’on est très bon. Sofiane Pamart donne des cours au Conservatoire puis se produit sur scène avec son propre groupe “Rapsodie”. Cela lui permet de percer et de rencontrer des rappeurs.

Peu à peu, il devient LE pianiste de Médine, Vald, Koba LaD, Laylow, Kery James, Seth Gueko, Nekfeu, Vicelow, Sadek, Guizmo, Grand Corps Malade

Il joue avec et pour des gens qu’il aimait écouter lorsqu’il était petit. Il est passionné de rap et a la mentalité d’un rappeur dans sa manière de jouer du piano comme dans sa vie quotidienne. Il aime mélanger l’élégance du piano et le côté sauvage du rap. Pour lui, il s’agit d’une musique vivante et riche : il voulait devenir LE pianiste du rap français, c’est chose faite !

Le déclic : un duo avec Scylla

Avec le Belge Scylla, il forme un duo piano/voix pour deux albums, dont le projet Pleine Lune en 2018. L’émotion est essentielle et pour Sofiane Pamart, elle est plus importante que la technique. Dans le rap, on commence par l’émotion et il la retranscrit au piano.

Avec Scylla, le feeling est tout de suite bien passé et ils ont décidé de travailler ensemble. Si les deux hommes passent leur temps à se “clasher” sur les réseaux sociaux, leur collaboration a été une grande réussite.

Planet, pour ceux qui aiment le voyage et le piano

C’est à la toute fin de l’année 2019 que Sofiane Pamart a sorti son premier album solo, Planet. Dans cet opus, il nous fait parcourir le monde avec douze destinations. Le piano danse à La Havane, joue les contrastes à Séoul, vous emmène des îles du Pacifique Sud aux ruines de Carthage en passant par les clubs enfumés de Chicago ou le désert glacé de l’Alaska.

Il faudra pourtant attendre le printemps 2020 pour voir son nom fleurir un peu partout.

Pour composer, il griffonne peu et préfère la spontanéité. Ecrire est trop long pour son imagination. Il aurait adoré rencontrer Chopin, rêve d’une collaboration avec Booba ou Charlotte Gainsbourg et considère que “Les Marquises” de Brel est l’album parfait.

Musiques de film et leçons de piano

Son public est aussi large que ses inspirations ; il touche tous les âges et tous les profils. Sofiane Pamart veut continuer a jouer du piano pour les rappeurs mais aimerait aussi se tourner vers les musiques de film. Il admire celles de Intouchables et d’Amélie Poulain. Sa mentalité de compétiteur lui permettra sans doute de parvenir à ses fins.

Et si vous souhaitez apprendre le piano, sachez que Sofiane Pamart a aussi lancé sa start-up YouPiano et vise à développer un outil baptisé LeKey. Son objectif : rendre le piano accessible à tous et se passer du solfège… Alors, qui veut devenir le prochain Chopin ? Pardon, le prochain Sofiane Pamart ?

 

Tags: rap