La Rédac' Masculin
Il y a 1 semaine

Wonder Woman 1984 : le blockbuster qu’on n’attendait plus !

Sauf changement, les salles de cinéma rouvrent en France le 16 décembre 2020. Pour ce retour, Wonder Woman 1984 est enfin à l’affiche.

C’est l’occasion de se faire plaisir avec un blockbuster attendu depuis de longs mois par les fans de comics… et pas seulement !

5 choses à savoir sur le nouveau Wonder Woman 1984

L’année 2020 aura été particulièrement compliquée pour le monde du cinéma. Alors que l’on entrevoit la possible fin de la crise sanitaire, les cinéphiles vont donc pouvoir reprendre leurs habitudes en même temps que le chemin des salles obscures.

Parmi les premiers films à l’affiche en cette fin d’année 2020, Wonder Woman 1984 se pose déjà comme un rendez-vous à ne pas manquer. Et pas uniquement parce que Gal Gadot et Chris Pine sont à l’affiche !

1. Enfin au cinéma !

Maintes fois reportée à l’instar de nombreux blockbusters (le nouveau James Bond, mais pas que), la sortie de Wonder Woman 1984 est désormais prévue pour le 16 décembre en France, avant même sa sortie aux Etats-Unis et en streaming sur HBO Max le 25 décembre. Voici donc une belle occasion de retourner dans les salles obscures pour voir un bon film d’action, d’humour, d’émotions et bien plus encore.

Wonder Woman 1984 n’est pas vraiment la suite du premier volet. En effet, 40 ans se sont écoulés entre les deux épisodes et on se retrouve en pleine guerre froide, en 1984. La guerrière amazone Diana Prince, alias Wonder Woman (toujours campée par la sublime Gal Gadot), doit affronter Maxwell Lord et Cheetah, son ancienne amie. Fait étonnant, Steve Trevor est de retour dans ce nouveau film, bien que son avion ait explosé en vol dans le premier opus…

2. 1984 à l’honneur

Pourquoi 1984 ? Il semblerait que ce soit une année emblématique pour les Etats-Unis. Peut-être y a-t-il également un lien avec le roman d’Orwell. Il semblerait que cette année 1984 soit à la fois très évocatrice de ce qui se passe dans le film et de notre actualité.

On l’a dit plus haut, on est encore dans la période de la guerre froide. 1984 permet aussi aux spectateurs de se retrouver 40 ans après l’intrigue du premier volet, dans lequel Wonder Woman luttait contre les Nazis.

3. De vrais méchants

Kristen Wiig (Barbara Minerva)

Cette fois encore, les méchants sont bien présents. Barbara Minerva (Kristen Wiig) est une archéologue qui réveille une déesse maléfique, Cheetah, capable de se transformer en guépard. Autrefois amie de Diana Prince, elle devient sa pire ennemie.

Pedro Pascal (Maxwell Lord)

Un autre méchant sera de la partie : Pedro Pascal alias Maxwell Lord (déjà vu dans Games of Thrones, Narcos, The Mandalorian…). Dans les comics, il est un riche entrepreneur qui peut persuader les gens de faire des choses qu’ils ne feraient pas en temps normal.

Dans la bande-annonce de Wonder Woman 1984, il est présenté comme pouvant réaliser les désirs d’une personne en échange d’une contrepartie. Peut-être est-il à l’origine du retour de Steve ?

4. Steve Trevor est de retour

A droite : Chris Pine (Steve Trevor)

Bien que son avion ait explosé en vol lors du premier volet, Steve Trevor (Chris Pine) est de retour. Plusieurs hypothèses ont été émises pour expliquer sa “résurrection”. S’agit-il d’un voyage dans le temps ? D’une illusion ? Maxwell Lord l’a-t-il ramené à la vie moyennant une contrepartie ?

Cette dernière possibilité semble être la plus plausible dans la mesure où ce méchant porte un artefact autour de son cou. Il s’agirait du Cristal du Chaos qui exerce des souhaits… Ce qui est sûr, c’est que le soldat est de nouveau présent et doit s’adapter aux années 1980 bien différentes de ce qu’il a connu (tiens, ça nous rappelle un peu le premier Captain America). Reste à savoir comment il est revenu d’entre les morts.

5. De l’action, de l’humour, de l’émotion

En 2017, Wonder Woman a rencontré un énorme succès (plus de 2 millions d’entrées en France et environ 400 millions de dollars rien qu’aux USA). Gal Gadot n’y était pas étrangère et la suite avait été annoncée.

Dans ce nouvel opus, la belle amazone laisse tomber les armes. Comme une vraie déesse, elle se contente de son armure (la Golden Eagle Armor) en or massif dont le design est inspiré par l’aigle, l’un des totems des Amazones.

On sait que le tournage a eu lieu dans trois pays différents : le Pays de Galles, les Etats-Unis et les îles Canaries. Toutefois, le gros de l’action se déroule à Washington DC, peut-être même au sein de la Maison Blanche avec un Président des Etats-Unis en danger.

On sait aussi que Gal Gadot s’est entraînée pendant cinq mois pour monter à cheval, pratiquer les arts martiaux, le tir à l’arc, l’escrime… Les scènes d’action devraient être à la hauteur du premier volet.

Enfin, on peut s’attendre à de la bonne musique puisque c’est le mythique Hans Zimmer qui est en charge de la bande-originale.

Il ne reste plus qu’à patienter jusqu’au 16 décembre 2020. Mais attention au couvre-feu car Wonder Woman 1984 dure 2 heures 31 !