Ludovic Bonnet
Il y a 2 jours

Drive to survive : une saison 3 explosive s’annonce sur Netflix

La troisième saison de l’excellente série documentaire Drive to Survive débarque le 19 mars 2021 sur Netflix. L’occasion de revenir sur les deux précédentes, qui ont changé notre vision du monde de la F1, et de se projeter sur ces 10 nouveaux épisodes qui s’annoncent plus palpitants que jamais.

Le documentaire Netflix qui a révolutionné le monde de la F1

Quand Drive to Survive a déboulé sur Netflix en 2019, rares sont ceux qui ont pu s’en émouvoir, à l’exception des fans de Formule 1. Pourtant, très rapidement, la série maladroitement traduite en français par “Formula 1 : Pilotes de leur destin” a su captiver un public bien plus large.

Drive to Survive saison 3 le 19 mars 2021 sur Netflix

James Gay Rees et Paul Martin, deux producteurs chevronnés

En 10 épisodes, la saison 1 a réussi a transformer une saison de course automobile en série à suspense. Alors que les spectateurs avertis se plaignent régulièrement du pauvre spectacle offert par Lewis Hamilton et ses confrères, Drive to Survive parvenait à rendre une lutte pour la 12e place du championnat encore plus palpitante qu’une descente sur Mars du robot Perseverance.

Il faut dire que Netflix a fait appel à des spécialistes du doc pour produire ce petit bijou. La production exécutive de Drive to Survive est en effet assurée par James Gay Rees, à qui l’on doit l’excellent Amy et surtout Senna (un film incontournable pour les fans de F1), et Paul Martin, déjà producteur de Diego Maradona.

Même Mercedes et Ferrari sont sous le charme

Le pitch de la saison 1 (2019) : Pilotes, directeurs ou propriétaires d’écuries… Qu’ils soient sur le circuit ou dans le paddock, ils sont prêts à tout et vivent la saison de Formule 1 à 300 à l’heure.

Quand on parle de spectacle en F1, on pense avant tout aux dépassements ou aux accidents qui peuvent survenir en course. Drive to Survive se sert évidemment de ce genre d’images dans sa première bande-annonce (Nico Hulkenberg sur le toit dans sa Renault en feu, par exemple).

Mais en plongeant au coeur des écuries en compétition, le doc Netflix nous raconte surtout des histoires d’hommes (oui, la parité n’est pas vraiment de rigueur en F1). Des pilotes qui s’entraînent comme des acharnés, qui ont besoin du soutien de leur famille dans les moments difficiles ou qui perdent parfois les pédales (le fameux clash entre Esteban Ocon et Max Verstappen).

Au-delà de l’aspect purement sportif, ce sont bien ces histoires annexes qui rendent Drive to Survive aussi passionnant. Et comme la mise en scène se rapproche davantage du film d’action à la Fast & Furious que du reportage à l’ancienne, on se laisse très facilement happer par ces 10 premiers épisodes !

Le pitch de la saison 2 (2020) : En changeant d’écurie, certains pilotes F1 de renom placent l’année 2019 sous le signe des alliances rompues et des rivalités ravivées.

Face au succès rencontré, la saison 2 de Drive to Survive était logiquement plus attendue. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a répondu à ces attentes. Notamment parce que les écuries Mercedes AMG Petronas et Scuderia Ferrari, absentes de la saison 1, ont compris l’intérêt qu’elles avaient d’être suivies par les caméras de Netflix.

Pour la première fois, le plateau complet (10 écuries et 20 pilotes) aurait donc son mot à dire dans l’un de ces 10 nouveaux épisodes. Si le jovial Daniel Ricciardo est l’un des chouchous de la production, on se prend d’affection pour Günther Steiner, le patron d’une écurie Haas à la dérive, aussi bien que pour Claire Williams, seule femme à la tête de son propre team F1 (la prestigieuse écurie Williams, donc).

Pierre Gasly, Alex Albon, Carlos Sainz Jr révèlent aussi un visage que le grand public ne connaissait pas, quand les stars Lewis Hamilton et Max Verstappen expliquent tous les enjeux de la saison et le mental dont il faut disposer pour parvenir au sommet.

Parfois (souvent ?) décevantes sur la piste, les courses de F1 n’auront jamais été aussi palpitantes qu’à l’écran, sur Netflix. D’où les grands espoirs placés dans la saison 3 de Drive to Survive, tournée dans le contexte si particulier que l’on connaît.

A quoi s’attendre avec la saison 3 de Drive to Survive ?

Drive to Survive S3 - les pilotes
Premières images de Drive to Survive saison 3
F1 Pilotes de leur destin - Drive to Survive saison 3

Marquée par la pandémie de coronavirus, la saison 2020 de Formule 1 aura longtemps été incertaine : quelles courses pourraient finalement avoir lieu ? Le championnat pourrait-il aller à son terme ? Le public pourrait-il se rendre sur les circuits ?

Face à toutes ces interrogations, l’existence même d’une troisième saison de Drive to Survive est restée en suspens. Mais elle le tournage a finalement bien eu lieu, et la saison 3 arrive ce 19 mars 2021 (quelques jours avant le lancement du championnat), avec une nouvelle salve de 10 épisodes.

“On n’a aucune idée de ce qui va se passer.” Les feux rouges s’éteignent, les moteurs rugissent, les monoplaces s’élancent. C’est ainsi que la bande-annonce publiée par l’équipe de production de BoxToBox introduit la saison 3. Comme pour la précédente, l’ensemble des acteurs du championnat a pu être suivi par les réalisateurs.

Si l’ami Ricciardo devrait encore être très présent, on retrouvera aussi le rookie de la saison 2020, Nicholas Latifi, ainsi que les pilotes qui ont marqué la saison. Le record de victoires de Lewis Hamilton (95 contre 91 à Michael Schumacher), le septième titre de champion du monde du britannique, mais aussi les deux premières victoires en GP de Pierre Gasly à Monza et Sergio Perez à Sakhir font ainsi partie des événements les plus marquants de cette saison. Mais bien évidemment, comment ne pas penser aussi au crash monumental de Romain Grosjean à Bahreïn, lors duquel le pilote français a réussi à s’extirper de sa voiture en flammes au bout de 28 interminables secondes ?

Explosive et inattendue, cette saison de F1 l’a été assurément… et pas seulement à cause de cet accident. On peut parier que les équipes de Drive to Survive auront su retranscrire ce spectacle sans tomber dans le sensationnalisme. Faire du championnat de Formule 1 un véritable show tout en dévoilant l’intimité des pilotes, leurs failles et leurs convictions : c’est bien ça qui a fait le succès de la série jusqu’à présent !

Ludovic Bonnet

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !