7 days ago

Sweet Tooth, la nouvelle série originale Netflix à ne pas louper

Sweet Tooth (“Gueule sucrée” en français), c’est la nouveauté originale Netflix, sortie le 4 juin 2021. Une série post-apocalyptique plutôt originale et bien menée dans laquelle on suit les aventures fantastiques de Gus, un jeune garçon hybride, mi-cerf, mi-humain. Ok, ok, on vous l’accorde c’est farfelu… Mais restez avec nous ! Ça vaut le coup, on vous le promet.

Inspirée des bandes dessinées DC Comics de Jeff Lemire et créée par Jim Mickle et Beth Schwartz., la saison 1 se compose de 8 épisodes qui durent environ 50 minutes chacun. Si Sweet Tooth est annoncée comme une série familiale, certaines scènes peuvent être choquantes pour de jeunes enfants. On vous conseille d’attendre au moins les 10 ans pour regarder ce programme.

Sweet Tooth, ça parle de quoi ?

Voilà 10 ans que le monde connaît un cataclysme qui, de prime abord, ressemble étrangement à ce que nous sommes en train de vivre actuellement (puissance 1000) : virus, contamination, masque, confinement, couvre-feu, quarantaine, etc. Si les premières minutes pourraient nous effrayer, il y a une grosse différence avec nous : en parallèle de ce chamboulement, les bébés naissent mi-humains, mi-animaux… Mais on ne sait pas si ces hybrides sont la cause ou la conséquence de ce virus ; beaucoup d’humains vont alors les chasser par crainte.

sweet tooth
Sweet Tooth – Netflix

Dans le souci de protéger son fils adoptif, un père de famille (Will Forte) va s’isoler avec son fils hybride au fin fond du parc national de Yellowstone. Mais alors que son père meurt du virus suite à sa rencontre avec un autre humain, Gus (Christian Convery) alors âgé de 10 ans se retrouve seul. Il va rencontrer Jepperd (Nonso Anozie), un marginal solitaire et “Ours” (Stefania Owen), une jeune fille qui sauve les hybrides, avec qui il va se lier d’amitié. Les trois compères vont se lancer dans un périple à travers l’Amérique, direction le Colorado, en quête des origines de Gus.

sweet tooth
Sweet Tooth – Netflix

Sweet Tooth, c’est aussi…

En parallèle de l’histoire de Gus, on suit le Dr Singh (Adeel Akhtar) dont la femme (Aliza Vellani) est touchée par le virus mais réussit à vivre grâce à un remède mystérieux ; et aussi Aimee (Dania Ramirez), une jeune psychologue qui vit avec un bébé hybride qu’elle a recueilli. Au fur et à mesure des épisodes, les pièces du puzzle s’assemblent pour qu’on comprenne l’origine de ce chaos.

Dans cette fable féérique, plusieurs messages sont transmis : la tolérance, la différence, l’acceptation de l’autre mais aussi l’écologie. La morale de l’histoire est double : d’un côté on prend conscience de la fragilité de notre planète et de l’autre on apprend à accepter l’autre, peu importe ses différences.

Sweet Tooth c’est esthétique, divertissant, rythmé… on est charmé. Les amateurs de fantaisie seront séduits à coup sûr ! Bien que le budget ne soit pas énorme, Netflix a réussi à proposer des décors enchanteurs. D’ailleurs, quelques jours après sa sortie, la série est propulsée dans le top 3 des séries Netflix, atteignant même la pôle position moins d’une semaine après sa sortie.

Sweet Tooth – Netflix

Une saison 2 pour Sweet Tooth ?

La réponse à cette question est… qu’on ne sait pas ! Ce n’est pas dans les habitudes Netflix de dévoiler le renouvellement de ses programmes aussi tôt (à l’exception de Qui a tué Sara qui a vu naitre une seconde saison deux mois après la 1ère). Il va falloir patienter pour savoir si nous aurons droit à une seconde saison. Mais nous pensons tout de même avoir réponse à notre question au cours de l’été 2021, alors patience ! Néanmoins, les showrunners ont confié lors de conférences de presse qu’ils avaient encore beaucoup à raconter sur cet univers, ce qui laisse présager un bel avenir pour cette série.

À lire également

15 séries à binge-watcher en un week-end
Les 20 meilleures séries Netflix en 2021

Newsletter Masculin.com

L'actualité et nos derniers conseils

 

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Success
Error