Michel Vaillant : les histoires les plus courtes sont les meilleures

Héros emblématique de la bande dessinée française, Michel Vaillant revient dans un nouveau tome, ou plutôt une nouvelle compilation d’histoires courtes. Une belle occasion de replonger dans les aventures du personnage de Jean Graton, que l’on soit passionné de course automobile ou non !

Le premier samedi du mois est un jour très attendu par certains hommes… notamment ceux abonnés à une célèbre chaîne cryptée. Sur Masculin.com, on vous propose un rendez-vous mensuel d’un autre type, à la même date : le livre du mois. Beau livre de photographies, roman, BD : il devrait y en avoir pour tous les goûts !

L'Histoire de Michel Vaillant

Aux origines de Michel Vaillant

Quand on parle de personnage emblématique de la BD française, on pense forcément en premier lieu à Astérix… ou à nos voisins belges Tintin, Spirou, Gaston Lagaffe et Lucky Luke. Moins à Michel Vaillant. Pourtant, le pilote automobile né en 1957 sous le crayon de Jean Graton.

L’année précédente, André Fernez, alors rédacteur en chef du journal Tintin, avait demandé au dessinateur de créer un personnage qui pourrait être publié en album. Mais puisque les métiers « classiques » ont déjà été pris par d’autres héros, Jean Graton se tourne vers le sport automobile. Un choix audacieux et payant, puisque la saga allait se poursuivre à travers 70 albums jusqu’en 2007. Au fil des aventures, Michel Vaillant court sur les plus prestigieux circuits du monde, de Monte Carlo à Indianapolis, et côtoie même de vrais pilotes comme Jacky Ickx (qui apparaît dans plusieurs albums).

Mais après ces 70 opus, Philippe Graton, le troisième fils de Jean, scénariste de la BD depuis 1994, décide de relancer la série. Il crée une saison 2 et « offre » un nouveau scénariste, Denis Lapière, et un nouveau duo de dessinateur à Michel Vaillant, Marc Bourgne et Benjamin Benéteau.

Le tome 1 de cette « nouvelle » saga, intitulé Au Nom du Fils, sort en 2012 et perpétue le succès initié en 1957 et (presque) jamais démenti depuis. Mais alors qu’un neuvième volume, Duels, est paru en janvier 2021, les éditions Dupuis – Graton nous proposent de revenir aux origines de la série, avec une compilation d’histoires courtes vintage.

Les meilleures histoires de Michel Vaillant… et une inédite !

Ceux qui suivent les aventures de Michel Vaillant depuis le début auront peut-être une impression de déjà-vu. Logique, puisque les récits présentés ici sont issus d’anciens albums. C’est tout aussi logiquement que le livre s’ouvre sur « Bon Sang ne saurait mentir« , la première histoire parue dans le journal Tintin en 1957.

Toutefois, cette BD ne se limite pas à un best-of de Michel Vaillant. Denis Lapière en profite pour recontextualiser les histoires compilées dans l’ouvrage. Et puis, page après page, planche après planche, on (re)découvre la première Vaillante commercialisée par Henri (le père de Michel), les premiers exploits de Michel et son frère Jean-Pierre, ou encore les camions de Benjamin, l’autre membre de la fratrie Vaillant.

Clé de Douze, l'un des premiers récits de Michel Vaillant

« Un prêté pour un rendu » se présente comme un récit totalement inédit en album, alors que « Sa plus belle victoire » vient boucler l’ouvrage, comme une mise en bouche pour tous ceux qui voudraient plonger dans la saison 2 de Michel Vaillant.

Enfin, puisque le héros de bande dessinée a inspiré les amoureux de course automobile partout dans le monde (dont un certain Alain Prost), ce premier tome nous en dit aussi un peu plus sur le parcours incroyable de la Vaillante Le Mans GT, une voiture conçue par des lecteurs fans de Michel Vaillant ! Définitivement, cet ouvrage n’est pas un simple best-of, mais bien un volume très plaisant à lire pour tous les bédéphiles… et les autres !

TitreMichel Vaillant – Histoires courtes Tome 1 – Origines
AuteurJean Graton
EditeurGraton
Format24 x 31 cm – 64 pages
Poids646 g
EAN139782390600909
Prix14,95 euros

Michel Vaillant histoires courtes - tome 1

D’autres beaux livres à découvrir :

Urbex RDA (Nicolas Offenstadt) : quand des lieux abandonnés racontent l’Histoire

De mon balcon (Philippe Enquin), les plus belles photos du confinement

Accidentally Wes Anderson : tellement beau qu’on croirait du cinéma !

Les Trains de nuit (Georges Ribeill) : des voyages pas comme les autres

Rédigé par Ludovic

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !