Dear White People sur Netflix : tout ce que vous devez savoir

Si le titre Dear White People (comprenez “Chers Amis Blancs”) a tout pour déplaire, il ne doit pas vous empêcher de regarder cette série Netflix.
À l’occasion de la sortie du volume 4 de la série Dear White People ce 22 septembre 2021, nous avons pensé qu’un récapitulatif des saisons précédentes ne serait pas de refus. En effet, la première saison sortie en 2017 et la troisième en 2019, soit il y a déjà deux ans, les mémoires ont besoin d’être rafraîchies.
Dear White People est une série événement Netflix, incontournable chez nos amis outre-Atlantique.

Tout savoir sur la série Dear White People

De quoi ça parle ?

Dear White People (la série) est une adaptation du film de Justin Simien du même nom, acclamé par la critique en 2014. Il s’agit à la fois d’une continuité du film et d’un changement radical. L’histoire se passe sur le prestigieux campus universitaire de Winchester, une université fictive de la Ivy League. L’action se déroule plus précisément dans la résidence Armstrong-Parker, habitée uniquement par les étudiants de couleur du campus. La série raconte alors le quotidien d’un groupe d’étudiants noirs dans cette université à prédominance blanche.

Dear White People – Netflix
dear white people

Samantha White (Logan Browning), métisse, anime une émission de radio (du nom de Dear White People) qui dénonce les injustices sociales et raciales en mettant en valeur les privilèges blancs. À travers ses paroles, elle cherche à sensibiliser ses camarades au racisme moderne américain. Les réactions ne se font pas attendre, l’émission causant un véritable cataclysme au sein de l’université.

Dear White People va au-delà de la question du racisme. Tout au long des saisons, on suit l’évolution des protagonistes, de la sortie de l’adolescence aux débuts de leur vie de jeunes adultes, et de toutes les problématiques liées à cette tranche d’âge (homosexualité, avortement, dérives sur les réseaux sociaux, etc.).

Au programme des différentes saisons

Résumé Saison 1 (2017) : Le racisme est malheureusement toujours d’actualité

Tout part d’une soirée organisée sur le campus, en réaction à l’émission de radio de Sam, dont le thème n’est autre que le Blackface… Vous savez, cette pratique de mauvais goût qui avait pour but de maquiller les visages caucasiens en noir afin de caricaturer les personnes de couleur. Sans surprise, cela va déclencher un mouvement protestataire des étudiants qui dénoncent le racisme actuel. Car oui, malgré l’ambiance, la musique, le décor et le style vestimentaire des protagonistes, la série se déroule bien de nos jours (mention spéciale pour le clin d’oeil à Games of Thrones au début du volume 1).

Résumé Saison 2 (2018) : Quand les réseaux sociaux s’en mêlent

Pour cette seconde saison, les relations entre les différents personnages se compliquent avec des dilemmes amoureux. Un troll sur les médias sociaux va également fragiliser les liens du groupe de copains d’Armstrong-Parker.
On a bien aimé le fait que chaque épisode des deux premières saisons suit un personnage. Ainsi, on en apprend plus sur son histoire et son point de vue en rapport à ce climat conflictuel.

Dear White People – Netflix
dear white people

Résumé Saison 3 (2019) : Un changement nécessaire

Dear White People élargit son spectre et on se retrouve avec des personnages, jusque là secondaires, sur le devant de la scène. Cela donne une impression que les scénaristes ont eu peur que l’on se lasse du personnage de Sam, en multipliant les rôles principaux. Le militantisme est moins présent, ce qui n’est pas une mauvaise chose car on commençait à se lasser de voir les personnages se lever et se mettre en colère pour la moindre broutille.

À venir Saison 4 (2021)

Fortement affectée par la pandémie, la saison 4 a énormément de retard comparé aux 3 précédentes. Néanmoins, Dear White People revient plus ambitieuse que jamais ! C’est la dernière année universitaire pour nos étudiants de Winchester et ils ont un projet : une comédie musicale noire.

Pourquoi Dear White People mérite d’être regardée ?

La thématique principale de Dear White People fait écho aux dernières actualités qui touchent la population afro-américaine avec notamment le mouvement Black Lives Matter.
La série remet en question le système universitaire américain qui peut parfois s’avérer ségrégationniste, mais aussi le racisme systémique encore trop présent aux États-Unis.

Attention tout de même à ne pas tomber dans le cliché et de prendre cette série avec un esprit déconstruit et ouvert. Il faut la regarder en ayant en tête qu’elle permet de réfléchir au monde qui nous entoure, tout en se rappelant du chemin parcouru jusqu’à aujourd’hui pour la communauté noire.

Le format de 30 minutes par épisode apporte de la légèreté à la thématique déjà lourde de la série. Ajoutez à cela le ton de la comédie qui se mêle à l’absurde et au cynisme, certes pas toujours équilibrés mais qui permettent de déstabiliser le spectateur. On regrette aussi le jeu des acteurs qui n’est pas du même niveau, certains personnages étant moins attachants que d’autres.

Dans Dear White People, la discrimination des blancs est aussi abordée, notamment avec le personnage de Gabe (John Patrick Amedori) qui essaye de se faire une place dans le monde de Sam. Cette dernière est d’ailleurs partagée non seulement par ses origines métisses et par le fait d’être amoureuse d’un homme caucasien.

Dear White People – Netflix
dear white people

Si à première vue la non-mixité pourrait être critiquée, on apprend très vite qu’elle est un choix de la part des étudiants noirs. La résidence Armstrong-Parker en est la preuve, surtout qu’on apprend que c’est le choix des étudiants d’y loger. Cela leur permet de se créer un espace sécurisé dans lequel ils partagent une histoire, une culture.

On regrette que Netflix n’assume pas à 100% ce programme et ce depuis le début. En effet, l’annonce de la série a entraîné un mouvement de désabonnements massif de la part d’abonnés qui n’adhéraient pas du tout à la thématique. Pour ce quatrième volume, peu de publicité est faite, contrairement à d’autres programmes, alors qu’il est attendu depuis 2 ans.

Dear White People essaye de sortir de sa thématique d’origine et aborde des sujets élargis au-delà de la question du racisme – bien qu’ils soient caricaturales selon nous : l’étudiante qui tombe enceinte, l’étudiant gay qui n’a pas fait son coming-out et développe des sentiments pour son colocataire, les sociétés secrètes, etc.

Pour conclure, nous n’avons qu’une chose à dire : s’il y a une série qui n’attire pas assez l’attention alors qu’elle le devrait c’est bien celle-ci. Dear White People prend des risques, ce qui est rare dans l’univers des séries.

À lire également

Les 20 meilleures séries Netflix en 2021
Sorties Netflix Septembre 2021
Les 10 meilleures séries Netflix dont personne ne parle