Vikings Valhalla sur Netflix : on en pense quoi ?

viking valhalla

Le 25 février 2022,il y a pile une semaine, Netflix a mis en ligne le spin-off de la renommée série Vikings qui s’est vue terminée en 2020 après avoir tenu en haleine son public pendant six saisons. Netflix n’a pas voulu laisser le temps au concept de s’essouffler et fait revenir Vikings avec un tout nouveau casting, l’action se déroulant 100 ans plus tard. 

Vikings Valhalla, oui…

Si l’on pourrait presque qualifier Valhalla de saison 7 à Vikings tant les problématiques restent les mêmes (crises religieuses et communautaires, luttes pour les terres…), le tout dans des lieux qu’on connaît si bien, on ne peut pas dire qu’il s’agit d’une suite. L’histoire se déroule 100 ans plus tard mais l’intrigue principale et les personnages changent.

© Vikings Valhalla Netflix

Avant toute chose, rassurez-vous, vous n’avez pas besoin d’avoir vu la série mère pour regarder Vikings Valhalla. Pour ceux qui ont suivi les aventures précédentes, vous ne serez pas perdus. On retrouve Kattegat, l’ambiance et les décors. Quant à ceux qui découvrent, vous serez vite charmés par la photographie. On a l’impression que les producteurs ont voulu miser sur l’esthétique, jusque dans le choix des acteurs au physique parfait. Bon, il y a beaucoup de batailles, et des batailles pas très fournies. On a l’impression qu’il y a combat pour combat, il n’y a pas vraiment de sens ou d’histoire autour pour être à fond dans ces échauffourées.

Néanmoins, deux intrigues se partagent l’action. D’une part, les Vikings vont se rassembler autour du roi du Danemark pour aller venger les leurs sur les terres anglaises alors que le roi Aethelred en Angleterre a massacré une partie d’entre eux malgré un traité de paix. D’autre part, on a l’opposition entre les païens et les chrétiens, toujours avec ce côté mystique comme dans la série originelle. 

© Vikings Valhalla Netflix

Mais non…

On regrette que les personnages ne soient pas mieux présentés. On fonce tête baissée dans l’action sans laisser le temps au spectateur de découvrir et s’attacher aux différents protagonistes. Parmi ces nouveaux personnages, on retrouve Leif Eriksson (Sam Corlett) et sa sœur Freydis Eriksdotter (Frida Gustavsson), originaires de “Terre Verte” qui ont une revanche à mener ; Harald Sigurdsson (Leo Sutter) ou encore le roi Knut (Bradley Freegard), et quelques autres personnages secondaires qu’on oublierait presque.

© Vikings Valhalla Netflix

Vikings Valhalla prend aussi des libertés historiques. Commençons par le Jarl de Kattegat, Estrid Haakon incarnée par Caroline Henderson. Cette grande guerrière noire n’a jamais existé, mais elle représente à elle seule l’ouverture culturelle et la bonne entente entre les païens et les chrétiens. Si ce rôle illustre le féminisme dans Vikings Valhalla, celui de Freydis a aussi cette vocation. Elle est prête à tout pour venger ce qu’elle a subi.

Vikings Valhalla, notre avis

Selon nous, il y a un réel problème de rythme dans ce spin-off… On va à l’essentiel, à la résolution des problématiques, mais au détriment des personnages. Souvenez-vous dans Vikings, ils ont tout de même réussi à nous faire apprécier des protagonistes aux personnalités bien différentes, même les plus violentes (Floki, Ivar, Ragnar, Lagertha, Rollo, etc). Mais dans ce spin-off ce n’est pas du tout le cas. On peine à retenir les prénoms des personnages principaux et on est plutôt déçu. Selon nous, il faut approfondir les personnages pour que les spectateurs accrochent à l’histoire et aient envie de voir leur évolution. 

© Vikings Valhalla Netflix

Certes, cette première saison ne contient que 8 épisodes, contre 20 par saison dans la série originelle, et donc on imagine qu’il a fallu aller vite, mais c’est dommage.

Pour ceux qui auraient tout de même accroché à Vikings Valhalla, rassurez-vous, les saisons 2 et 3 sont déjà au programme. Mais chez Masculin, on avoue qu’on aurait préféré que Netflix mette en ligne les 10 derniers épisodes de la saison 6…

À lire aussi

Les meilleures séries Netflix
Les 10 séries TV les plus attendues en 2022

Réagir à cet article