La série 1899 sur Netflix : on regarde ou pas ?

Sortie le 17 novembre 2022, Netflix fait la promotion de cette série allemande depuis plus d’un an. On en attend donc beaucoup, surtout quand on sait que ce sont les créateurs de la série Dark qui sont aux commandes. Alors, 1899 va-t-elle nous retourner le cerveau elle aussi ?

Tout savoir sur la série 1899

1899 : De quoi ça parle ?

Longtemps restée secrète, on a enfin accès à la série 1899. On embarque à bord de Kerberos, un bateau de migrants européens en route vers l’ouest à la recherche d’un avenir meilleur. C’est alors qu’il capte la trace d’un autre navire de migrants, porté disparu depuis 4 mois. Leur voyage prend alors un tournant inattendu quand il décide de faire un détour pour rejoindre le Prometheus. Ce qu’ils vont trouver à bord va alors les faire plonger dans un terrible cauchemar.

1899 : Quels acteurs ?

Les immigrés du bateau étant tous d’origines différentes, les acteurs sélectionnés le sont également. Ainsi on retrouve une flopée d’acteurs européens, déjà vus en action dans différents programmes :

  • Andreas Pietschmann (Dark)
  • Miguel Bernardeau (Elite)
  • Emily Beecham (Into the Badlands)
  • Maciej Musial (The Witcher)
  • Anton Lesser (Game of Thrones)
  • Lucas Lynggaard Tonnesen (The Rain)
  • Clara Rosager (The Rain)
  • Maria Erwolter (The Ritual)
  • Mathilde Ollivier (Overlord)
  • Yann Gael (Duel au soleil, Le rêve français)
  • Jonas Bloquet (Germinal, Marie-Antoinette)

Si la variété du casting aurait pu être un frein à l’intrigue, il n’en est rien. Le mélange des langues et des cultures ajoutent du « vrai » à l’histoire, et au fur et à mesure, on oublie cette diversité européenne pour se concentrer sur l’histoire. Nous vous conseillons d’ailleurs de visionner 1899 en VO car chaque personnage s’exprime dans sa langue maternelle, ce qui ajoute de l’authenticité au programme.

Pourquoi 1899 va-t-elle devenir l’une des meilleures séries Netflix ?

Jantje Friese et Baran bo Odar, les cerveaux de la série Dark qui nous a fait voyager dans le temps sur trois saisons entre 2017 et 2020, reviennent avec ce très gros projet. Reprenant les mêmes codes que Dark, une intrigue autour d’un mystère qui joue avec la psychologie, 1899 semble avoir plus d’ambition et plus d’attentes.

Au fur et à mesure des huit épisodes, on va se rendre compte des liens entre les différents personnages, bien que rien ne laisse paraitre au début, si ce n’est un groupe de passagers indépendants les uns des autres. Kerberos abrite en réalité des protagonistes qui cachent de sombres secrets.

Mais ne vous y méprenez pas… si Dark et 1899 ont beaucoup de similitudes, la dernière née n’a rien à envier à sa grande soeur. Les techniques utilisées plus innovantes et les costumes bénéficiant d’un budget plus conséquent ont permis une esthétique plus impressionnante.

Et pour ceux qui auraient peur que 1899 soit aussi difficile à suivre et à comprendre que Dark, il n’en est rien. Le scénario de 1899 est plus accessible et avance plus vite, sans être pollué par les flash back et flash forward incessants. Bien qu’elle soit plus simple que Dark, elle vous retournera quand même le cerveau, vous laissant aller à diverses théories avant de percer le mystère.

Pour finir, la musique signée par Ben Frost (tout comme pour Dark) est justement choisie pour donner un côté moderne à 1899, et surtout la sublimer.

1899 est un thriller psychologique qui rappelle de manière originale la force du groupe face à la difficulté. Bref, même si nous n’avons pas encore visionné tous les épisodes de la saison 1, on vous garantit que 1899 vaut le coup d’oeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.