The Amazing Spider-Man : que vaut ce reboot ?

Exit Tobey Maguire, bonjour Andrew Garfield. Spider-Man revient au cinéma, mais sans son dernier interprète. Ce n'est d'ailleurs pas le seul changement opéré par The Amazing Spider-Man, quatrième étape des aventures cinématographiques de l'homme araignée.

Et Peter Parker s'éveille

Succédant à Sam Raimi, Marc Webb, réalisateur de 500 jours (ensemble), s'attaque à un projet autrement plus conséquent. Pour redynamiser une franchise que certains estimaient en perte de vitesse – au moins en termes artistiques –, Marc Webb a choisi de revenir aux origines de Spider-Man et aux premiers pas de Peter Parker dans le célèbre costume rouge et bleu.

Andrew Garfield, un bon choix

On découvre alors un Peter Parker abandonné par ses parents et qui vit une adolescence plutôt compliquée. Et naturellement, tout bascule quand cette maudite araignée pique notre brave Peter… Le lycéen qui ne rêve que d’un monde meilleur découvre peu à peu ses pouvoirs et doit apprendre à vivre avec. Sur ce point de vue, l’interprétation d’Andrew Garfield est un vrai bonheur… même si le fait de jouer un lycéen alors qu’il est âgé de 27 ans peut laisser perplexe. Mais passons.

Amazing, vraiment ?

Le ton général du film, la performance des acteurs – notamment Emma Stone en Gwen Stacy, la petite amie de Peter – et la mise en scène donnent clairement à la saga Spider-Man une nouvelle jeunesse.

Mais, un peu à la manière de films comme Thor ou Captain America, qui se posaient comme de simples amuse-gueules avant Avengers, cet Amazing Spider-Man semble disposer d’un véritable potentiel… qu’il n’utilise jamais. Du coup, on reste un peu sur notre faim en ayant déjà hâte de voir Andrew Garfield revêtir le costume de Spidey pour un cinquième film…

Sortie en salles le 4 juillet 2012
Note de la rédaction : ★★★☆☆

Chronique vidéo :

Bande-annonce :

Partager