Bowling : la crise dans un jeu de quilles

Quand la comédie rencontre le contexte de crise sociale, cela donne un film comme Bowling, en salles ce 18 juillet. Une comédie certes légère, mais qui permet de passer un agréable moment.

Le cinéma féminin à l’honneur

Au cœur de la Bretagne, à Carhaix, Catherine, une directrice des relations humaines de l’univers hospitalier venue de Paris, débarque avec une consigne claire : mener à la fermeture le service le moins rentable, la maternité.

Elle va rapidement faire connaissance des équipes qu’elle côtoie bien au-delà de son travail puisqu’elle intègre leur fameuse équipe de bowling locale. Dilemme pour Catherine qui va devoir choisir entre les ordres de sa direction, ses convictions et ses amies.

Un quatuor d’actrices au top

Si la comédie est au final plus que légère, le fond du sujet l’emporte sur le film. La réalisatrice Marie-Castille Mention-Schaar nous convainc en nous transportant dans cette adaptation cinématographique d’un combat réel pour le maintien d’une maternité en terres bretonnes. Le quatuor de comédiennes (Catherine Frot, Mathilde Seigner, Firmine Richard, Laurence Arné) fonctionne plus que bien pour sa part.

Bowling permet donc de partager un moment agréable, tendre, et loin d’être inutile lorsqu’il s’agit de relater un noble combat contre l’administration.

Sortie en salles le 18 juillet 2012
Note de la rédaction : ★★