RelaxNews
Il y a 8 ans

La vente privée, avenir de la musique en ligne ?

Un nouveau service de téléchargement légal de musique en 2013

C’était une rumeur. C’est désormais une information : Vente-privee.com va se lancer dans la musique en ligne et la coproduction de concerts en 2013, a annoncé cette semaine à l'AFP son PDG Jacques-Antoine Granjon, confirmant une information de Challenges.

Télécharger des albums à prix réduit

« On est effectivement en train de travailler sur une solution de téléchargement de musique en ligne. Nous espérons pouvoir lancer cette opération au cours du premier trimestre 2013 », a expliqué le PDG du site, qui propose déjà des CD et des places de concert.

Le site Vente-privee.com devrait ainsi proposer à ses clients de télécharger des musiques et des albums de plusieurs artistes via des sites de téléchargement partenaires.

« Cela restera des produits proposés à prix réduits comme on le fait déjà par ailleurs sur l'ensemble du site. Ce sera des opérations évènementielles, donc ponctuelles et ne concernant que quelques artistes. On n'est pas là pour avoir un catalogue permanent, ce n'est pas notre métier », a précisé Jacques-Antoine Granjon.

Pas de concurrence avec les majors ?

« Nous ne sommes aucunement dans un esprit de concurrence vis-à-vis des majors. Moi, je ne fais la guerre à personne ! » a souligné le PDG de Vente-privee.com. « L'idée est juste de mettre en avant des artistes, on n'est pas là pour remplacer les majors, avec lesquelles on pourrait éventuellement mettre en place des partenariats pour certaines opérations », a-t-il précisé.

Des concerts produits par Vente-privee.com

Dans la même logique, « nous réfléchissons à nous lancer dans la prochaine étape logique sur ce créneau de la musique, à savoir coproduire des concerts », a ajouté M. Granjon, espérant pouvoir également lancer le premier spectacle en coproduction en 2013.

« Là encore, il s'agira de quelques opérations évènementielles, peut-être des concerts dans des lieux un peu atypiques ou des grands Zénith, tout cela est en train de se mettre en place », a expliqué Jacques-Antoine Granjon.