Pétanque : « Alors, tu tires ou tu pointes ? »

A la découverte de la pétanque

Pour vous, la pétanque c'est ce loisir pratiqué en vacances, un verre de pastis à la main et les tongs aux pieds. Mais avant d'être réduite à ce simple cliché, la pétanque, ou plus généralement le jeu de boule, a acquis ses lettres de noblesse tout au long d'une histoire vieille comme le monde.

La pétanque telle qu'on la pratique aujourd'hui a vu officiellement le jour en 1910 avec le premier concours de pétanque organisé à la Ciotat. Mais sa pratique est née dès 1907. Son nom vient du provençal « ped tanca » signifiant « pieds joints ». Le terrain est plus court que pour le jeu provençal et le joueur lance sa boule sans élan à partir d'un cercle tracé au sol.
Le but du jeu
Marquer des points en lançant ses boules plus près du but que son adversaire. C'est l'équipe qui atteint la première treize points qui remporte la partie.
Le jeu se joue soit en tête-à-tête, soit en doublette soit en triplette. En triplette, chaque joueur dispose de deux boules. Dans les autres configurations, chaque joueur dispose de trois boules. Le cochonnet doit se trouver entre 6 et 10 mètres du cercle de lancer.
La stratégie
Il existe deux façons de lancer les boules : pointer et tirer. Pointer c'est lancer la boule de pétanque avec précision pour chercher à s'approcher le plus près possible du but et donc faire le point. A l'inverse, tirer c'est lancer la boule avec plus ou moins de force pour tenter de déloger la boule adverse qui a déjà le point. Le tireur peut gagner le point de différentes manières. Soit il chasse la boule adverse et une boule de son équipe est plus près du but. Soit le tireur ayant fait place nette, le pointeur de son équipe peut placer sa boule près du but. Soit, et c'est le coup parfait, la boule du tireur déloge celle de l'adversaire et prend sa place. C'est ce que l'on appelle « le carreau ».

L'équipement

  • des boules de pétanque en acier pesant entre 600 et 800 grammes pour les joueurs occasionnels. La fabrication est régie par la norme NF S 52-200. Pour la compétition, le poids et le diamètre des boules sont strictement réglementés.
  • une boule en bois de buis d'un diamètre compris entre 25 et 35 mm, que l'on appelle but, cochonnet ou encore bouchon.

« Alors tu tires, ou tu pointes ? ». Cette phrase, bien connue des amateurs de pétanque, était peut-être déjà prononcée en grec ancien ou en latin à l'époque où les hommes portaient des toges et des spartiates aux pieds. En effet, Grecs et Romains jouaient à un jeu voisin de la pétanque, avec des pierres rondes pour les premiers et des boules en bois cerclés de fer pour les seconds. Le jeu prend de l'ampleur durant le Moyen Âge et les joueurs sont appelés des bouleurs. Mais au 14ème siècle, le roi Charles V y apporte des restrictions, préférant que ses sujets pratiquent des exercices plus utiles comme le tir à l'arc.
Age d'or et disgrâce
Durant la Renaissance, le jeu de boules fait un retour en force et la noblesse s'empare de ce jeu d'adresse, qui devient le « Jeu des Sages ». Le matériel évolue : en France les boules en bois se couvrent de clous alors qu'en Italie, elles sont vernies. Mais le jeu subit un nouveau coup d'arrêt : les fabricants de paumes (l'ancêtre du tennis), jaloux du succès du jeu de boules, complotent et réussissent à faire interdire le jeu par édit royal en 1629. Le jeu de boules est-il mort ? Non, car les plus passionnés se cachent dans les monastères pour pratiquer le jeu avec assiduité.
Du jeu de boule à la pétanque
L'interdiction est levée quelques années plus tard mais il faudra attendre 1789 et l'abolition des privilèges pour que le peuple se réapproprie à nouveau le jeu. Le jeu de boules, « la Lyonnaise » devient un sport en 1850 avec la création de la première société « Le Clos Jouve » dans la région de Lyon. Mais les méridionaux préfèrent « le jeu provençal ». Les joueurs doivent faire quelques pas de course pour lancer leur boule avec élan. La pétanque est en fait un dérivé du jeu provençal.

Pour en savoir plus :
La Fédération Française de Pétanque et de Jeu Provençal recense 367 247 licenciés.
– Découvrez l'actualité de la pétanque sur le site www.boulistenaute.com

Partager
Tags: jeu