Que voir au cinéma ce week-end ?

Et vous, vous êtes plutôt Alfred Hitchcock, Ryan Gosling ou Sophie Marceau ?

Sur les écrans depuis mercredi, Anthony Hopkins campe Alfred Hitchcock dans les coulisses de Psychose. Sophie Marceau et Miou-Miou sont à l'affiche de Arrêtez-moi, une comédie dramatique. Après Drive, Ryan Gosling se lance dans de nouvelles courses poursuites dans Gangster Squad.

Enfin, dans Tu honoreras ta mère et ta mère, Nicole Garcia s'interroge sur l'instinct maternel alors que Marjane Satrapi réalise et joue l'un des principaux rôles de La Bande des Jotas, une étonnante histoire de valises, dans l'ombre de la mafia.

Hitchcock de Sacha Gervasi (USA, 1h38)
Avec Anthony Hopkins, Helen Mirren, Scarlett Johansson

Anthony Hopkins, oscarisé pour son rôle d'Hannibal Lecter dans Le Silence des agneaux, interprète Alfred Hitchcock dans ce film sur la genèse du mythique Psychose, sorti en 1960 et devenu un classique du suspense hitchcockien.

En se basant sur le livre « Alfred Hitchcock and the making of Psycho  de Stephen Rebello, Sacha Gervasi raconte la volonté du cinéaste de se lancer dans un projet risqué, sa détermination à le financer lui-même face au refus de la Paramount, sa fascination pour le tueur en série dont le film s'inspire, son combat contre la censure ou la création de la célèbre scène du meurtre sous la douche. Mais le film est surtout centré sur la relation du maître du suspense avec sa femme Alma (Helen Mirren), et sur le rôle qu'elle a joué dans le travail de son mari.

Transformé par des prothèses faciales, des lentilles et une perruque, Anthony Hopkins dit avoir voulu « offrir un éclairage » sur la personnalité « fortement paradoxale » d'Hitchcock, « chaleureux et astucieux », mais aussi « sombre, perturbé ».

Gangster Squad de Ruben Fleischer (USA, 1h53, film interdit aux moins de douze ans) avec Sean Penn, Ryan Gosling, Josh Brolin
Los Angeles, 1949. Mickey Cohen, originaire de Brooklyn, est un parrain impitoyable de la mafia qui dirige la ville et récolte les biens mal acquis de la drogue, des armes, des prostituées. Il bénéficie de la protection, non seulement des hommes de main à sa solde, mais également des hommes politiques et de police. Une petite brigade va résister.

Arrêtez-moi de Jean-Paul Lilienfeld (France/Luxembourg, 1h39) avec Sophie Marceau, Miou-Miou, Marc Barbé
Un soir, une femme se rend dans un commissariat pour confesser le meurtre de son mari violent, commis il y a plusieurs années. Plus la policière de permanence interroge cette femme, plus elle connait sa vie, moins elle a envie de l'arrêter.

Tu honoreras ta mère et ta mère de Brigitte Roüan (France, 1h32) avec Nicole Garcia, Éric Caravaca, Patrick Mille
Alors qu'elle vient d'arriver sur le sol grec pour organiser un festival avec sa famille, Jo apprend que celui-ci est annulé, crise économique oblige. L'instinct maternel en étendard, elle monte au front, prête à soulever des montagnes. Entre chamailleries, coups du sang et du sort, cet été-là ne ressemblera à aucun autre.

Gambit, arnaque à l'anglaise de Michael Hoffman (USA, 1h30) avec Colin Firth, Cameron Diaz, Alan Rickman
Pour voler Lionel Shabandar, l'un des hommes les plus riches d'Angleterre, Harry Deane monte une arnaque avec l'aide de son complice. Il espère lui vendre un faux Monet. Pour la réussite de son plan, il a besoin d'une reine du rodéo excentrique et imprévisible tout droit venue du Texas, qui doit prétendre que son grand-père a dérobé le tableau à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

La Bande des Jotas de Marjane Satrapi (France/Belgique, 1h14) avec Marjane Satrapi, Mattias Ripa, Stéphane Roche
Nils et Didier arrivent dans le sud de l'Espagne pour participer à un tournoi de badminton. Arrivés à l'hôtel, ils se rendent compte qu'ils se sont trompés de valise. La femme qui possède le même bagage leur donne rendez-vous pour procéder à l'échange. Bouleversée, elle leur explique avoir de gros problèmes avec la bande de mafieux qui a tué sa sœur.

Shadow Dancer de James Marsh (Irlande/France/Grande-Bretagne, 1h34) avec Andrea Riseborough, Aidan Gillen, Domhnall Gleeson
Collette, jeune veuve, est une républicaine, vivant à Belfast, avec sa mère et ses frères, de fervents activistes de l'IRA. Après son arrestation dans la cadre de l'enquête sur un attentat, un agent secret du MI5, lui offre le choix : passer 25 années en prison et ainsi perdre ce qu'elle a de plus cher, son fils, ou espionner sa propre famille.

La Fille de nulle part de Jean-Claude Brisseau (France, 1h31) avec Virginie Legeay, Jean-Claude Brisseau, Claude Morel
Michel, professeur de mathématiques à la retraite, vit seul depuis la mort de sa femme et occupe ses journées à l'écriture d'un essai sur les croyances qui façonnent la vie quotidienne. Un jour, il recueille Dora, une jeune femme sans domicile fixe, qu'il retrouve blessée sur le pas de sa porte. Sa présence amène un peu de fraîcheur dans la vie de Michel, mais peu à peu, l'appartement devient le théâtre de phénomènes mystérieux.

Wadjda de Haifaa Al Mansour (Arabie Saoudite, 1h38) avec Waad Mohammed, Reem Abdullah, Abdullrahman Al Gohani
Wadjda, douze ans, habite dans une banlieue de la capitale de l'Arabie Saoudite. Bien qu'elle grandisse dans un milieu conservateur, c'est une fille pleine de vie qui porte jeans et baskets, écoute du rock et ne rêve que d'une chose : s'acheter le beau vélo vert qui lui permettra de faire la course avec son ami Abdallah. Mais au royaume wahhabite, les bicyclettes sont réservées aux hommes.

David de Bejoy Nambiar (Inde, 2h08) avec Vikram, Neil Nitin Mukesh, Vinay Virmani
David est le prénom que partagent deux personnes : l'un est un jeune guitariste insouciant qui se trouve impliqué dans une conspiration politique malgré lui et l'autre un pêcheur amoureux de la fiancée sourde et muette de son meilleur ami. La vie de ces deux hommes que tout sépare se rencontre lors d'un événement qui fera changer leur destinée à tout jamais.

Hiver nomade de Manuel von Stürler (Suisse, 1h25, documentaire) avec Pascal Eguisier, Carole Noblanc, Jean-Paul Peguiron
Un couple part pour une transhumance avec trois ânes, quatre chiens et huit cents moutons, avec une bâche et des peaux de bête comme seul abri. Une odyssée hivernale au coeur des montagnes, de la nature et du monde rural.

Le Prince Miiaou de Marc-Antoine Roudil (France, 1h42, documentaire) avec Le Prince Miiaou, Thomas Mignot, Benjamin Mandeau
Le Prince Miiaou est une jeune chanteuse et guitariste de rock. Au printemps 2010, elle se lance dans la réalisation de son troisième album. Pendant un an et demi, la caméra accompagne au plus près l'ensemble du processus de création musical, de la page blanche au concert.

Chatrak de Vimukthi Jayasundara (Inde/France, 1h30) avec Paoli Dam, Tomas Lemarquis
Dans une forêt, un jeune Bengali et un soldat européen cherchent à s'apprivoiser. À Calcutta, Rahul, un architecte qui était parti faire carrière à Dubaï, commence la supervision d'un immense chantier. Il renoue avec Paoli, son amie, qui a longtemps attendu son retour, seule, loin de sa famille.

Ab Irato, sous l'empire de la colère de Dominique Boccarossa (France, 1h42, avertissement publics sensibles) avec Joël Lefrançois, Yann Goven, Agnès Belkadi
Deux adolescents détiennent en otage le fils d'un riche industriel. Un policier, en proie à des doutes existentiels, les suit à distance avec une indolence proche de l'indifférence. La présence de l'homme d'affaires et de sa femme sur les lieux du drame provoque une situation conflictuelle extrême et irréversible.

Partager