Street-art : les plus belles œuvres au scotch

Il n’y a pas que les bombes de peinture pour faire du street-art

Les mathématiques s'affichent en ville

Il était une fois un artiste de rue dont le principal outil était le ruban adhésif. Aakash Nihalani, armé de scotch de toutes les couleurs arpente les rues de Big Apple à l'affût de matières, lieux et décors urbains propices à son inspiration. Une fois le support trouvé, l'artiste y crée des formes géométriques, des opérations mathématiques, des polygones 3D virtuels.

Vous allez rester scotchés

On ne sait pas dans l'histoire, si Aakash Nihalani trouve que sa ville ne tourne pas rond ou si tout simplement il est hanté par Pythagore, et Thalès et Euclide. Mais le résultat de ses compositions est toujours carrément bluffant. Imaginez des additions réalisées grandeur nature avec des fenêtres ou des portes, ou bien encore des multiplications dont les produits sont des poubelles ou des bennes à ordures.

Dépassement des limites de la perception

Pas la peine d'avoir la grosse tête et d'être fort en maths pour apprécier les réalisations ludiques et originales d'Aakash Nihalani. Les œuvres de street-art composées souvent à la manière des illusions d'optique alimentent la rêverie et l'imagination des badauds et mettent en valeur les endroits jusque-là les plus anodins de New York – mais aussi Los Angeles, Vienne…

Cubes empilés, carrés, spirales et autres polyèdres multicolores scotchés envahissent les murs et les sols de la cité new yorkaise sans jamais la dénaturée. C'est son ancien prof de maths qui doit être fier !

Suivez aussi Aakash Nihalani sur son site et sa page Facebook

Partager