Autour du chocolat

Découvrez tous les mystères du chocolat

Le chocolat, très apprécié des femmes mais aussi des hommes, est sans doute la gourmandise préférée à travers le monde. Réminiscence de l’enfance ou instant de sensualité, sa douceur revêt plusieurs visages, révélant des arômes explosifs, chaleureux, suaves et raffinés.

Au temps des Mayas
Pour les Mayas, le chocolat était presque aussi important que l’or.
Alors appelé « Cacahuaquchtl » (« l’arbre »), le cacaoyer permettait de produire la nourriture des dieux.
Une denrée précieuse et délicieuse que les colons se sont empressés de rapporter en Europe : elle devient alors une boisson très prisée dans les cours au XVIème siècle.
Mais pour que le chocolat se démocratise, il faut attendre le XIXème siècle et les premières chocolateries industrialisées. Les années 1840 verront, elles, apparaître le chocolat sous forme de tablette.A l’origine du chocolat, on retrouve donc le cacaoyer. Mais plusieurs étapes sont nécessaires avant de pouvoir passer à la dégustation :
– la récolte de la cabosse, fruit de l’arbre, qui renferme des dizaines de fèves de cacao (à ne pas déguster telles quelles messieurs, leur goût est extrêmement amer !) ;
– le séchage, puis la torréfaction des graines de cacao ;
– le broyage des fèves pour obtenir la pâte de cacao.
C’est à partir de cette pâte que le chocolat est fabriqué : sucre et beurre de cacao sont ajoutés. Enfin, le chocolat est moulé.
Même si les cacaoyers se trouvent en Afrique, Amérique du Sud ou en Asie, certains pays en ont fait leur spécialité. Parmi eux, les Suisses, mais aussi les Belges. Plus besoin de culpabiliser en croquant un carré de chocolat ! Les études sont formelles : le chocolat est bon pour la santé ! Il contient aussi de bonnes choses :
– la phényléthylamine, qui procure un effet antidépressif et une sensation de bien-être ;
– la caféine et la théobromine, des psychostimulants ;
– des minéraux : magnésium, fer, phosphore, potassium, fibres ;
– les polyphénols : une étude de l’INRA (Institut national de recherche agronomique) montre que le chocolat contient beaucoup de ces puissants antioxydants, qui réduiraient les risques de maladies cardio-vasculaires ou de cancers.

Pour en savoir plus :
Lisez les résultats de l’étude de l’INRA sur les bienfaits du chocolat
Chocolat blanc, noir, aux amandes, à l’écorce d’orange, à la menthe ou au poivre, en dessert (fondant au chocolat) ou accommodé avec de la viande (poulet au chocolat), à déguster ou à cuisiner, le chocolat dévoile des secrets d’arômes et révèle des merveilles de saveurs.

Pour les hommes qui voudraient se faire plaisir en faisant attention à leur ligne, optez pour le chocolat noir, faible en sucre et matières grasses.
A proscrire: les chocolats aux noix et graines, véritables bombes caloriques.
Le chocolat garde encore de nombreux mystères. Mais une bonne façon de lever ces zones d'ombre est évidemment de goûter au chocolat… sous toutes ces formes ! Le fondant au chocolat et à la poire est parfait pour se faire un petit plaisir chocolaté.

Fondant au chocolat et à la poire (recette pour 6 personnes)
Temps de préparation : 20 minutes
Cuisson : 10 minutes

Ingrédients :
100 g de chocolat noir
1 boîte de poires au sirop (850 g)
3 œufs
50 g de beurre
20 g de farine
45 g de sucre glace
1 cuillère à café de cacao en poudre
Préparation :
1- Faites fondre le chocolat au bain-marie.
2- Une fois le chocolat fondu, ajoutez 50 g de beurre et mélangez hors du feu.
3- Séparez les jaunes d'œuf et battez les jaunes avec 25 g de sucre glace, la farine et le cacao en poudre.
4- Ajoutez le chocolat fondu.
5- Montez les blancs en neige avec les 20 g de sucre glace restants, puis incorporez les petit à petit au chocolat.
6- Coupez les poires en cubes et ajoutez-les au mélange.
7- Versez la préparation dans des ramequins que vous aurez préalablement beurrés pour que la pâte n'accroche pas.
8- Placez la préparation au congélateur pendant au moins 6 heures.
9- Préchauffez le four 20 minutes thermostat 6 (180°C) puis mettez au four les ramequins pendant 10 minutes.
10- Laissez refroidir quelques minutes, démoulez… et dégustez !

Partager