Les selfies prennent du poil sous les aisselles chinoises

Sur Weibo, l’aisselle féminine poilue est à la mode

Nouvelles modes, nouvelles mœurs, les jeunes chinoises ne se gênent pas pour se montrer sous l'angle de la fantaisie. C'est le moins que l'on puisse dire avec un phénomène d'un tout nouveau genre : celui des selfies "aisselles poilues".

Un selfie "poilé" à la mode chinoise

Le selfie, c'est cette photo prise de soi, soi-même, pour se montrer avec une touche parfois fantaisiste. Les limites de la fantaisie ont été, cette fois-ci, repoussées loin. Très loin même ! Prenant le contre-pied d'une certaine convention, de jeunes chinoises se montrent avec les poils des aisselles en l'air… Déjanté, artistique ou simplement répugnant, les appréciations de cette mode de l'empire du milieu sont diverses.

Goût pour les poils ou mouvement d'humeur ?

Des goûts et des couleurs, on ne discute pas. Cet adage n'a jamais été aussi vrai. Remis au goût du jour par un groupe de jeunes Chinoises, il se prête à une mode aussi insolite qu'anticonformiste.
En effet, si les standards occidentaux voudraient qu'une femme se débarrasse de la pilosité de ses aisselles, ce nouveau "code" semble prôner tout le contraire. Ainsi, sur le réseau social chinois Weibo, les photos de filles arborant fièrement le velu de leurs aisselles se multiplient.

Un code à rebrousse-poil…

C'est ainsi qu'on pourrait qualifier cette propension à la pilosité abondante. Retour au naturel, à la bestialité ou, tout simplement, volonté manifeste d'anticonformisme ? Chacun pourra aller de son commentaire et de son interprétation. Suivront, ne suivront pas ? Les semaines à venir nous renseigneront sur la durée de vie de cette tendance… et sur son hypothétique venue en France.

Partager