Comprendre l’Homme en 10 questions fondamentales

Les 10 « pourquoi » de l’homme

Un certain nombre de questions sur les raisons des réactions physiologiques de l'homme sont fréquemment posées sur Internet. Alors, arrêtez tout, prenez quelques instants et découvrez les 10 réponses aux 10 plus grandes questions de l’humanité (enfin presque) ! Vous allez enfin pouvoir mieux comprendre les mécanismes et causes de certains de nos réflexes primaires.

1. Pourquoi on bâille ?

Les raisons qui poussent l'homme à bâiller sont de trois types différents. Soit il s'agit d'un réflexe de digestion après l'absorption d'un repas copieux, soit d'un geste de fatigue, ou bien encore d'un réflexe de mimétisme. Ce sont les muscles à l'intérieur de la gorge qui s'étirent, comme on le ferait avec les mollets après une séance de course à pied, indiquant par là une digestion en cours, un besoin de repos ou l'imitation réflexe d'un proche qui bâille.

2. Pourquoi on pète ?

Les flatulences sont un réflexe naturel, à l'instar du rot (on en reparlera juste après), lié à la digestion. Le mécanisme du pet est la dégradation des aliments en gaz carboniques qui envahissent notre estomac et nos intestins. Il nous faut alors expulser ces gaz, ce qui se produit par l'anus. La vibration plus ou moins forte du sphincter est la raison du bruit qui accompagne cette expulsion de gaz, plus ou moins sonore. La présence de gaz sulfurés explique l'odeur qui accompagne parfois le pet.

3. Pourquoi on tousse ?

L'organisme expulse par la toux les sécrétions trop abondantes localisées dans nos bronches. Ce réflexe physiologique est plus important lorsque l'on est malade, que l'on souffre d'une bronchite ou bien d'un rhume, car les sécrétions sont trop épaisses. Mais le réflexe de toux n'est pas forcément synonyme d'inflammation des voies respiratoires en cours. Parfois, l'organisme réagit ainsi lors d'une modification de l'environnement de la gorge, à cause d'un air plus sec ou plus humide, de la présence de fumée de tabac ou d'odeurs variées.

4. Pourquoi on saigne du nez ?

L'épistaxis, ou saignement du nez, est une irritation généralement peu grave de la muqueuse nasale. Il peut s'agir d'une pression trop importante sur la narine lors du mouchage répété, ou bien d'un contact manuel trop fréquent avec les fosses nasales. Ces contacts font craquer de minuscules vaisseaux qui innervent les narines, libérant un petit écoulement sanguin. Parfois, un saignement de nez peut être la conséquence d'un brusque changement d'atmosphère, comme l'arrivée soudaine dans un environnement très froid.

5. Pourquoi on éternue ?

Ce sont les muscles expirateurs du nez qui, dans un mouvement brusque, comme un spasme presque imprévisible, expulsent l'air du nez afin de le nettoyer. Le phénomène réflexe se produit lorsque les narines sont brusquement confrontées à un agent irritant. Une fois que les récepteurs sensibles du nez le détectent, ils adressent un signal au cerveau qui enclenche le mécanisme de défense. Il s'ensuit une forte inspiration d'air accompagnée d'une expiration à très haute vitesse qui provoque un effet sonore caractéristique. L'agent irritant est ainsi expulsé, parfois après une série d'éternuements.

6. Pourquoi on ronfle ?

Pendant les phases de sommeil profond, le corps et les organes se relâchent. Il en va de même pour la langue, la luette et le voile qui recouvre le palais. La respiration continue néanmoins de s'effectuer à la même cadence. En passant sur ces trois organes relâchés, l'air fait vibrer les tissus, provoquant l'effet sonore du ronflement. La consommation d'alcool, les repas plantureux, les somnifères et la surcharge pondérale favorisent ce phénomène, en occasionnant un relâchement encore plus important des muscles.

7. Pourquoi on rote ?

Le phénomène du rot, également nommé éructation, si cher aux nourrissons, est en réalité un réflexe d'expulsion de gaz par la bouche lors de la phase finale de la digestion. C'est la quantité d'air que l'on avale lorsque l'on mange qui augmente quand on s'alimente trop vite, elle envahit l'œsophage et crée une sensation de poids sur la région stomacale, nécessitant une expulsion pour provoquer un soulagement. Le chewing-gum, les boissons gazeuses et l'utilisation d'une paille favorisent le phénomène.

8. Pourquoi on vomit ?

Aussi désagréable soit-il, le réflexe du vomissement est une action de protection de l'organisme qui vise à empêcher la digestion d'éléments toxiques. Lorsque les récepteurs de la bouche, du duodénum, de l'œsophage et de tous les organes qui interviennent dans la digestion, détectent ces éléments néfastes, ils envoient un signal au cerveau qui enclenche le mécanisme d'expulsion du contenu de l'estomac par la bouche. Les causes sont multiples, la plus fréquente étant une forme d'intoxication alimentaire.

9. Pourquoi on rougit ?

Le responsable de cette marque d'émotivité face à un stress ou à une émotion sentimentale est notre système nerveux sympathique. Les rameaux de nerfs sympathiques qui innervent notre corps sont très fins et affleurent juste sous l'épiderme. Face à une émotion, comme une prise de parole en public, ces nerfs qui contrôlent toutes nos réactions depuis la transpiration jusqu'au transit intestinal réagissent de manière visible, provoquant un rougissement. Le phénomène diminue avec l'âge qui entraîne une baisse de la crainte du jugement d'autrui.

10. Pourquoi on pleure ?

Si les raisons des épanchements lacrymaux d'origine émotionnelle demeurent mystérieuses, le phénomène physiologique est désormais bien connu. Les larmes sont présentes en permanence dans notre corps, stockées dans les glandes lacrymales, derrière nos paupières inférieures. Ces glandes libèrent des larmes de lubrification discrètes qui nettoient les yeux. L'agression de la cornée par le gaz lacrymogène ou le découpage des oignons déclenche l'afflux de larmes pour éliminer les substances agressives. Enfin, l'émotion, la tristesse comme le rire, provoque aussi l'ouverture des glandes lacrymales.

Voilà, maintenant, vous savez tout sur ce qui fait l’homme. Vous avez donc toutes les cartes en mains pour briller en société. Pas sûr, en revanche, que cela vous aide à séduire une femme. On vous aura prévenus…

Partager