Voyage dans le temps à Guédelon

Un château fort à l’ancienne au 21ème siècle

Des tailleurs de pierres, des bûcherons, des tuiliers… Jour après jour, des hommes bâtissent à la main, depuis 1997, un château fort du 13ème siècle à Guédelon, au cœur de la Bourgogne !
Pas d’électricité, pas d’engin, tout se fait comme autrefois. Véritable chantier pédagogique, historique et scientifique… Guédelon attire, chaque année, des milliers de visiteurs.


Les secrets des bâtisseurs
C’est au cœur de la Puisaye, dans l’Yonne, que près de 50 hommes travaillent chaque jour à l’édification du château de Guédelon. Mêmes techniques, mêmes matériaux, même mode d’acheminement des charges qu’au 13ème siècle… le château prend forme. Tous les corps de métiers existant à l’époque, sont présents sur le chantier. Les ouvriers s’affairent comme ils l’auraient fait en des temps lointains, se fournissant de matières premières environnantes comme le bois, la pierre ou le sable…

Pour que les choses puissent se faire dans les règles, il a fallu resituer le démarrage de la construction du château dans un contexte historique. Les porteurs du projet ont donc décidé d’une naissance du château au 13ème siècle : « Au démarrage du chantier, nous sommes en 1228. Louis IX, futur Saint-Louis, vient d'être sacré Roi (…) une période de relative tranquillité. »

C’est donc dans un lieu vierge de toute fondation, au cœur de la forêt bourguignonne, que la création de Guédelon débute ! Aujourd’hui, après plus de 13 ans de travaux, plusieurs ouvrages d’art ont pu être réalisés : mur d’enceinte, voute en croisée d’ogives de la chapelle, logis seigneurial… un véritable chantier historique, pédagogique et scientifique !

Chaque année, des milliers de visiteurs, touristes, scolaires découvrent ce travail de titan, ce défi hors du commun, unique au monde ! Pas de bruits mécaniques, seuls des coups de marteaux, la taille de la pierre ou quelques hennissements se font entendre.
Le promeneur est alors plongé au cœur du Moyen-âge au milieu d’engins et d’ateliers d’époque en activité : des cages à écureuil (ancêtres de nos grues) s’agitent, la tuilerie chauffe, des chevaux de trait avancent péniblement, tout le monde s’affaire !
Pour se restaurer le visiteur peut déguster à la taverne quelques saucisses fumées, des jambons grillés aux châtaignes ou encore des poissons épicés et fumés aux choux… on y est vraiment !

Pour en savoir plus :
Débuté en 1997, le chantier devrait durer au moins jusqu’en 2022 !
Ouverture annuelle 2010 à partir du 15 mars jusqu’au 2 novembre 2010.

Plus d’informations sur les tarifs sur le site de Guédelon

Partager