Joanie
Il y a 5 jours

Covid-19 : faut-il partir en vacances ?

Bien que voyager ne soit pas la meilleure idée en ces temps de pandémie, il permet à beaucoup d’entre nous de pouvoir “tenir le coup”. Voilà plus d’un an que nos vies sont chamboulées à cause du covid-19. Les Français, mais aussi le reste du Monde, subissent cette situation avec plus ou moins de difficulté : dépression, perte d’emploi, perte de proches, vie sociale inexistante, etc.
Ne pas pouvoir se projeter dans un objectif vacances semble futile mais est difficile moralement pour bon nombre.

Pour certains, les projets sont remis à plus tard avec l’espoir que le vaccin permettra plus de visibilité sur les mois à venir. D’autres sont prudents et n’envisagent pas les voyages à l’étranger avant 2022.
On est où en mars 2021 ? Les Français sont libres de voyager en Europe et en France métropolitaine, à quelques exceptions près.

Voyager en Europe et dans le monde

Depuis le 31 janvier 2021, les entrées et sorties du territoire français à destination d’un pays hors Europe est interdit, sauf motif exceptionnel. Les seuls voyages possibles sont donc vers les pays de l’Union Européenne et certains autres pays de l’espace Schengen, avec test PCR négatif.

  • En Europe

Quelques pays d’Europe ont choisi de laisser leurs frontières ouvertes pour les déplacements essentiels, c’est le cas de la République Tchèque et la Lettonie. La Hongrie, la Russie, la Finlande, la Norvège, le Danemark et la Belgique sont quant à eux fermés. L’Espagne quant à elle est ouverte, sauf certaines régions où la circulation du virus est trop importante. Pour ce qui est des départements Outre-mer, seuls les déplacements à motif impérieux sont autorisés, avec test PCR de moins de 72h négatif et isolement de 7 jours après l’arrivée. La Corse s’aligne aussi avec obligation de présenter un test PCR ou antigénique négatif, ainsi qu’une déclaration sur l’honneur d’absence de symptômes.

Vous le voyez, bien que le gouvernement français autorise les déplacements en Europe, chaque pays a ses propres mesures sanitaires : quarantaine de 7 ou 14 jours à l’arrivée, test PCR négatif de 48h à 72 heures avant le départ, déclaration sur l’honneur, formulaire à remplir, etc. Une fois sur place, la plupart des pays ouverts obligent aux mesures de distanciation sociale et au port du masque dans les lieux publics. De nombreuses nouvelles mesures sont adoptées chaque jour, il faut donc se tenir au courant (fermeture des établissements publics, confinement, restrictions de circulation, couvre-feu…).

voyage covid
  • Le reste du Monde

Pour les voyages hors Europe, l’entrée sur le territoire de nombreux pays est interdite, sauf pour leurs ressortissants. Il existe quelques exceptions mais elles sont soumises à restrictions (étudiants, travailleurs, famille proche de ressortissants, personnes vaccinées, motifs impérieux, etc). Surtout, renseignez-vous avant tout projet de voyage, mais aussi juste avant le départ car les directives changent souvent et vite. Les agences de voyage en ligne comme LastMinute sont des mines d’informations pour vous aider à choisir et organiser votre prochain voyage, n’hésitez pas à les consulter.

Pour plus de détails, consultez le site du gouvernement pour connaitre les modalités propres à chaque pays.

Les motifs impérieux, c’est quoi ? Il s’agit d’une situation urgente qui nécessite de se déplacer sans délai. Ils peuvent être d’ordre personnel ou familial, médical ou professionnels :
– Décès d’un membre de la famille en ligne directe, visite à une personne dont le pronostic vital est engagé
– Garde d’enfants
– Convocation par une autorité judiciaire ou administrative
– Impossibilité légale ou économique de rester sur le territoire
– Étudiants
– Urgence médicale vitale
– Missions professionnelles
– Retour dans son pays d’origine

Explorer la France, une alternative

Alors que les vacances scolaires de février viennent de se terminer pour les trois zones, beaucoup ont été frustrés de ne pas avoir pu profiter des sommets enneigés à cause de la fermeture des remontées mécaniques. Les skieurs se sont alors rabattus sur le bord de mer, notamment la Normandie et la Bretagne.

On vous conseille de privilégier les destinations au grand air, loin des foules. On remarque d’ailleurs un regain d’intérêt pour la montagne : grands espaces, randonnées, plein air. Les stations de montagne n’ont pas tardé à surfer sur cette tendance en diversifiant leurs activités ludiques et sportives.

vacances covid

Les résidences de tourisme enregistrent peu de réservations, tandis que les gîtes et logements meublés connaissent une hausse des réservations, surtout en dernière minute. Cette option permet de pouvoir changer d’air, de sortir de chez soi mais avec prudence : on évite les foules en choisissant un hébergement individuel et on réserve à la dernière minute pour éviter les annulations en cas de nouvelles directives gouvernementales. De plus, les restaurants étant toujours fermés, un logement avec cuisine est plus qu’indispensable.

Quant aux campings, nous ignorons quel sort leur est réservé pour la prochaine saison. Généralement ouvert d’avril à octobre, est-ce une bonne idée de choisir l’option camping ? L’été 2020 en est témoin, ces lieux de vacances sont surpeuplés, il est difficile d’y respecter les mesures sanitaires… À vous de voir.

Finalement, on part ou pas ?

À l’heure d’aujourd’hui, vous l’aurez compris, il n’est pas de bon augure de voyager… Il est fortement conseillé de reporter tout voyage non-essentiel jusqu’à ce que la situation se normalise. Mais on peut tout de même s’évader en voyageant moins loin, en découvrant les trésors cachés de la France, notamment en zones rurales.

Quant à ceux qui souhaitent prévoir leurs vacances d’été 2021, les restrictions risquent de changer d’ici là. Si vous souhaitez tout de même réserver un séjour, nous vous conseillons fortement de prendre les assurances annulation.

Mais on a un petit espoir : de plus en plus de pays autorisent les personnes vaccinées à entrer sur leur territoire sans quarantaine ni test PCR. On espère que grâce à la vaccination, on puisse retrouver un semblant de notre vie d’avant.

À lire aussi

La covid 19 n’arrête pas les jets privés
Coronavirus et voyage en avion : comment se protéger ?