Passeport et précautions utiles pour un tour du monde réussi

Le tour du monde est une ambition partagée par beaucoup de personnes. Si vous souhaitez vous lancer dans cette grande aventure, alors vous devez bien vous préparer afin que votre projet soit un franc succès. Voici comment s’apprêter correctement avant de se lancer dans un voyage autour du monde.

Tour du monde : s’assurer de la validité de son passeport

Le passeport moderne se présente habituellement sous l’aspect d’unlivret avec une couverture cartonnée et dotée de plusieurs pages destinées à accueillir les visas ainsi que d’autres tampons de formalités douanières. Même si les dimensions de tous les passeports sont identiques, d’autres caractéristiques peuvent varier en fonction des pays, comme le nombre des pages et la couleur de la couverture.

En France, tous les citoyens peuvent faire la demande de ce document incontournable pour un voyage de grande envergure comme le tour de monde. Cependant, l’obtention n’est pas possible par correspondance. Le demandeur doit se rendre personnellement dans une mairie au choix afin de déposer les éléments qui constitueront son dossier.

Pour un tour du monde sans obstacle, la durée de validité d’un passeport figure parmi les critères les plus importants à prendre en compte. Ce livret permet au voyageur de prouver son identité et la véracité des données personnelles le concernant, en plus de justifier son passage dans le pays.

Pour pouvoir entrer facilement dans toutes les contrées que vous souhaitez visiter durant votre exploration du monde, il ne suffit pas que votre passeport soit valide au moment du voyage. Certains pays phares comme l’Égypte, la Chine, l’Algérie ou encore l’Australie exigent que le passeport des touristes soit toujours valide même six mois après la fin de leur séjour.

Si votre passeport est valide un mois après votre retour, vous pouvez envisager la possibilité de vous rendre au Canada ou en Afrique du Sud. Mais malheureusement, vous ne pourrez pas faire escale dans des pays frontaliers comme les États-Unis par exemple. De plus, la majeure partie du continent africain vous sera inaccessible, excepté le Maroc et la Tunisie.

Homme tenant un passeport

D’autres pays moins exigeants comme le Japon ou l’Argentine vous laisseront passer tant que votre passeport reste valide pendant le temps que durera votre séjour. Mais dans ce cas, le nombre de destinations se retrouvera tout de même considérablement réduit, ce qui pourrait contrecarrer vos projets et vous empêcher de suivre l’itinéraire prévu à la base. Face à une telle situation, soit vous déciderez de changer vos plans et d’effectuer votre tournée en faisant fi de votre contrariété, soit vous annulerez et reporterez le voyage pour renouveler votre passeport.

Pour se lancer dans un tour du monde, il est donc plus judicieux de renouveler au préalable son passeport avant même sa date d’expiration. Le nombre de pages restantes dans le livret peut également impacter votre liberté de mouvement au cours de votre voyage. Pour parer à toute éventualité durant un tour du monde, vous pouvez alors demander un passeport Grand Voyageur composé de 48 pages au lieu de 32. Cela vous laisse un plus vaste support pour l’apposition des tampons et des visas qui sont tout aussi importants pour obtenir l’autorisation de séjourner dans de nombreux pays étrangers.

Bien planifier l’itinéraire de son roadtrip

Beaucoup d’éléments sont à prendre en compte pour bien préparer l’itinéraire d’un tour du monde. Le premier facteur à considérer est la durée du voyage. Le délai général prévu pour votre excursion est ce qui vous permettra de déterminer le nombre de pays que vous aurez à visiter ainsi que le temps que vous passerez dans chacun d’eux.

La longueur du voyage varie en fonction des facteurs personnels. Elle peut dépendre du budget, des envies de découvertes ou des contraintes professionnelles (délai obtenu pour le congé sabbatique par exemple). La majorité des globe-trotters prévoient au moins six mois pour le tour du monde. Il s’agit là de la durée minimale pour bien profiter du voyage et mieux s’immerger dans la culture des pays visités.

Si vous comptez effectuer votre tournée en compagnie d’une ou de plusieurs autres personnes (amis ou membres de la famille), alors vous devez tous vous mettre d’accord à propos de l’itinéraire à suivre. Chacun devra faire un classement des régions à voir absolument, en se basant sur ses attentes et ses envies personnelles. Il ne restera donc plus qu’à sélectionner les pays qui font l’unanimité et qui sont plus avantageux sur un plan budgétaire et climatique.

En effet, le temps qu’il fera dans les différents endroits à visiter au moment de votre séjour jouera un grand rôle dans le bon déroulement des activités prévues. Si vous aviez par exemple comme but de bronzer sur les belles plages de Goa en Inde, il serait donc dommage de débarquer en pleine saison pluvieuse. Par conséquent, vous devez planifier votre itinéraire en vous référant aux climats des différents pays avant votre départ.

carte du monde

La situation des différentes nations est aussi un critère fondamental à examiner lors de la préparation de l’itinéraire pour son tour du monde. Certaines régions sont par exemple réputées pour leur insécurité et leur fort taux de criminalité. D’autres états sont politiquement instables ou sont pratiquement au bord de la guerre civile. De ce fait, pour éviter de vous retrouver confronté à des situations dangereuses, vous devez planifier votre parcours en écartant si possible les destinations à risque ou prendre vos précautions.

Un autre point à ne pas négliger est le coût de la vie dans les pays ciblés. Dans certains états, tout est beaucoup plus cher, pendant que d’autres régions offrent des prix moins onéreux que ce soit pour les repas, le logement, les transports, etc. Pour ne pas finir fauché comme les blés en territoires étrangers, vous devez donc préparer votre itinéraire en comparant votre budget au coût de la vie dans les différents pays.

Il est important de noter que le mode de transport choisi impactera fortement l’itinéraire à suivre. Si vous optez pour l’avion, alors vous aurez plus de liberté en ce qui concerne le choix du parcours. Par contre, si vous préférez le bateau, vos possibilités se retrouveront un peu limitées, mais vous pourrez mieux profiter du voyage et bénéficier du calme et de la beauté du paysage marin.

Se préparer financièrement pour un voyage au long cours

Le moyen le plus répandu afin de constituer un budget pour un tour du monde est de faire des économies. Plusieurs mois ou plusieurs années avant votre départ (en fonction de votre capacité financière), vous devez mettre de côté une somme fixe et en suivant une fréquence définie. Pour une meilleure prévision du budget, vous devez prendre en compte les premiers endroits où vous allez accoster ainsi que là où vous allez dormir.

À propos de l’hébergement, la majorité des globe-trotters choisissent les hôtels. Mais il existe cependant de nombreuses autres solutions pour séjourner confortablement sans trop dépenser. Au Japon par exemple, vous pouvez résider dans un ryokan (auberge traditionnelle) ou dans un minshuku (chambre d’hôtes) pour des prix très alléchants. En Asie du Sud-Est, vous aurez accès à de magnifiques bungalows (cabanes en bois) seulement pour quelques euros la nuit. Les réseaux d’hospitalité constituent eux aussi un moyen pas cher (voire gratuit) pour bénéficier d’un logement durant votre tour du monde.

Si vous avez un projet de voyage bien établi pour votre tour du monde, vous pouvez alléger vos dépenses en ayant recours à des sponsors capables de vous aider financièrement. De nombreux organismes sont prêts à associer leur image à votre projet ou sont désireux d’exploiter en exclusivité les récits de votre aventure pour alimenter leurs sites ou blogs. Vous pourrez trouver ces investisseurs en postant des annonces sur des plateformes de crowdfunding ou en passant par vos amis et par les membres de votre famille. Il est également possible d’envisager un emprunt auprès d’un établissement financier ou toujours en passant par un proche.

budgétiser son tour du monde

Si vous n’arrivez pas à trouver un sponsor, vous pouvez continuer à constituer votre budget après votre départ en travaillant durant le voyage. En étant par exemple professeur, plombier, électricien, charpentier, cuisinier ou médecin, vous pourrez offrir vos compétences un peu partout, à condition d’avoir un visa vacances-travail. Il vous sera encore plus aisé de travailler pendant votre tour du monde si vous êtes rédacteur web, graphiste, community manager, trader ou si vous exercez n’importe quel autre métier du web.

Se faire vacciner pour voyager à travers le monde

La vaccination est une étape préliminaire incontournable pour se lancer dans un voyage autour du monde. Les vaccins à faire obligatoirement varient selon les pays et les saisons. Mais qu’ils soient obligatoires ou non, certains vaccins sont tout de même vivement recommandés pour profiter de son tour du monde en étant en bonne santé.

Au nombre des maladies contre lesquelles il faut absolument être immunisé avant de vous lancer dans votre grande aventure, on peut citer :

  • l’hépatite A
  • l’hépatite B
  • la typhoïde
  • le choléra
  • la méningite
  • la fièvre jaune
  • le tétanos
  • la poliomyélite

De nombreux globe-trotters décident avant leur départ de faire des vaccins supplémentaires contre la rage ou l’encéphalite japonaise pour optimiser l’efficacité de leur système immunitaire. Certaines de ces injections sont un peu coûteuses et légèrement douloureuses, mais il s’agit là d’un bien maigre prix à payer pour rester en pleine forme et profiter pleinement de votre tour du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.