On a testé le road trip en van aménagé… en plein hiver !

Le road trip est un format de voyage de plus en plus prisé. Et le top du top, c’est de le faire non pas dans un véhicule traditionnel, mais dans un van aménagé. Un combo idéal pour profiter des grands espaces, s’arrêter où on veut, quand on veut…

Mais cette liberté est-elle aussi agréable à vivre en plein hiver ? On a justement pris la route Napoléon entre Grenoble et Cannes (et même Nice) pour se faire une idée.

On a testé le toad-trip en van aménagé

Première étape : trouver le bon van

Simple moyen de locomotion ou mode de vie à part entière ? Le van aménagé fait de plus en plus d’adeptes aujourd’hui. Si bien que les requêtes pour dénicher un « van d’occasion pas cher » ont explosé sur Internet, au même titre que les vidéos qui nous expliquent comment aménager son propre van.

Tout le monde a en tête l’image du Combi Volkswagen, increvable ou presque, avec son look inimitable. A son bord, on se voit déjà traverser les Etats-Unis ou l’Australie de part en part, tel des hippies des années 1970. Mais ça, c’est pour l’imagerie d’Epinal. Dans les faits, la solution la plus pratique et la plus simple pour partir en roadtrip en van aménagé est de se tourner vers une agence de location.

Pour cet article, Blacksheep Van nous a précisément proposé d’expérimenter la vanlife en hiver. Car si aujourd’hui, de plus en plus de voyageurs français osent prendre la route pour camper dans leur véhicule en Normandie ou sur la côte Atlantique, rares sont ceux qui osent partir à l’aventure quand les températures baissent ! Tant pis, on choisit de relever le défi quand même !

Van aménagé en hiver : bonne idée ou pas ?

Découverte du véhicule : bienvenue à bord du VW California !

Van Hanroad (sur base de Renault Trafic), Fiat Ducato aménagé, Ford Transit Custom Nugget… Beaucoup de constructeurs proposent des versions revues et corrigées de leurs véhicules utilitaires, mais la « référence » en la matière, bien sûr, reste Volkswagen. A défaut de l’iconique Bulli, c’est un California Confort qui nous servira de maison roulante pour ce week-end hivernal. Quant à la destination, on attend de voir comment évoluera la météo. C’est ça l’avantage, du roadtrip en van : pas besoin de connaître son itinéraire longtemps à l’avance !

Un véhicule très facile à conduire

La première crainte que l’on peut avoir lorsque l’on conduit un van pour la première fois, c’est de ne pas arriver à gérer les dimensions de la bête. Avec 4,90 m de long, pour 1,90 m de large et 1,99 m de haut (ça passe sous les tunnels, mais attention à certaines entrées de parking !), le California se prend pourtant facilement en main.

Côté motorisation, c’est un 2.0 TDI de 150 ou 198 chevaux qui propulse l’engin. Au-delà des considérations mécaniques, ce sont les conséquences « pratiques » qui nous intéressent ici et là encore, n’ayez crainte : même bien chargé, le van tiendra la cadence à 130km/h sur autoroute ou dans les lacets des Alpes ! Et côté consommation, cela reste raisonnable : environ 8l/100km (un plein et demi, soit un budget 150€ pile poil au terme de notre road-trip de 1100 km).

Conduite d'un van aménagé

Et c’est confortable ?

Quand on expérimente la vie en van, ce n’est pas pour accomplir des prouesses sur route. Le principal critère à prendre en compte, c’est le confort, la vie à bord. A ce petit jeu, l’optimisation de l’espace est impressionnante dans ce California Confort.

On trouve des rangements partout et il y a de la place pour 4 (bon, c’est encore mieux à deux, évidemment !) : la banquette arrière se rabat pour dévoiler un premier lit double et le toit relevable cache un deuxième couchage de 115×200.

Pour les repas, une table pliante et coulissante permet de transformer l’arrière du véhicule en petite salle à manger (d’autant que les deux sièges avant pivotent). Et pour vous permettre de garder une alimentation variée pendant votre road trip, vous pouvez compter sur un généreux frigo de 42 litres, une plaque de cuisson gaz à 2 feux et un évier pour votre vaisselle. Une table et des chaises pliantes sont aussi cachées dans le van pour vous permettre de déjeuner en extérieur, sous le auvent… mais nous n’avons pas fait d’excès de zèle en ce mois de février !

Et justement, l’autre élément important, voire essentiel, quand on parle de confort, ce sont les sanitaires. Ici, seule une douchette extérieure équipe le California. On ne doute pas de son efficacité en plein été, mais quand le mercure oscille entre 5 et 15°, on se dit que l’on peut se passer de douche pendant un week-end ! Quant aux toilettes, il faudra miser sur les installations des parkings et autres aires pour vous soulager…

A la nuit tombée, le van se mue en véritable petit cocon : le chauffage stationnaire (qui consomme 0,3l de carburant par heure) fait des merveilles et les multiples rideaux permettent de bénéficier d’une bonne obscurité pendant la nuit.

Le conseil : bien choisir son lieu de stationnement pour la nuit

Au vu de la météo annoncée dans le Sud de la France en ce week-end de février, on s’est dit que l’arrière-pays niçois était la destination idéale pour tester la vie en van. Et pour y parvenir, plutôt que l’autoroute, la route Napoléon nous a semblé être la meilleure option pour profiter du paysage.

Mais une question demeure encore : où allons-nous nous arrêter pendant ce trajet de 400km ? Avec un van aménagé, l’idée est bien d’être au plus près de la nature, pas de se garer sur un parking ou une aire de repos avec tous les autres automobilistes ! Pour le coup, votre smartphone sera votre meilleur allié, notamment avec l’application Park4Night, qui recense des tonnes de « coins sympas pour se reposer en camping-car, fourgon aménagé et van« .

Comme pour la plupart des applis de voyage, on y retrouve des avis et photos de voyageurs et toutes les informations utiles pour s’y rendre avec son véhicule. Ce qu’elle ne précise pas toujours, en revanche, c’est que les sanitaires présents sur tel ou tel spot, par exemple, ne sont ouverts qu’aux beaux jours… Pas de quoi remettre en cause l’utilité de Park4Night, qui nous aura permis de dénicher un emplacement avec un très joli point de vue sur le lac de Serre-Ponçon, ainsi qu’un spot de rêve sur la Riviera, du côté de Saint-Jean-Cap-Ferrat.

En revanche, soyez vigilant : certains endroits offrent une vue sur mer paradisiaque, mais sont tout proches d’une route nationale ou d’un emplacement à poubelles. Pas l’idéal pour passer une nuit tranquille et ne pas être réveillé dès potron-minet à bord de votre van !

En résumé : est-ce qu’on recommande la vanlife en hiver ou pas ?

Pour être clair, la réponse est un grand OUI. Les vans aménagés offrent aujourd’hui tout le confort en matière de conduite, cuisine, chauffage et couchage. L’espace arrière peut même permettre aux « digital nomades » de travailler efficacement (avec de vraies prises de courant pour recharger son PC).

Pour le reste, ce week-end hivernal nous a montré que partir hors saison pouvait présenter de nombreux intérêts. Alors que les aires de camping-car des Alpes étaient bondées (vacances d’hiver obligent), nous avons pu profiter de spots parfaits et (quasi) déserts au bord de la Méditerranée. Se réveiller au petit matin, par 13°, ouvrir les rideaux du van et admirer le soleil se lever sur la plage (avant d’y prendre son petit-déjeuner), c’est un très beau moment à vivre.

Evidemment, la météo peut aussi s’avérer plus capricieuse à cette période de l’année et la carte postale est franchement écornée quand la pluie tombe et que la vue n’excède pas 100 mètres dehors. Mais pas de quoi remettre en cause l’expérience vanlife pour autant : il suffit de s’allonger sur la banquette et de chiller devant Netflix en attendant le retour du soleil. Au bord de la mer, il n’est jamais très loin !

Envie de partir en road-trip en van aménagé ? Tentez l’aventure vanlife chez Blacksheep Van, en hiver ou en été, à partir de 79€/jour (ou 119€ pour le VW California Confort)

En hiver, les plages sont désertes. Sympa, la vue au réveil depuis le van !
Vue sur la mer depuis le van

Rédigé par Ludovic

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !

2 commentaires

Réagir à cet article