On a fait un Paris-New York en classe affaires Polaris sur United Airlines

En quittant Paris pour New York, la classe Polaris de United Airlines propose une expérience qui, sans crier gare, transforme un vol ordinaire en une traversée plutôt remarquable.

À bord, l’espace est pensé pour le repos et la quiétude. Laissez-moi vous emmener à travers ces heures suspendues au-dessus de l’Atlantique, où le service se veut discret mais attentif, et les innovations, comme le partenariat avec Therabody, sont intégrées avec mesure pour améliorer le bien-être des passagers sans ostentation.

8 jours de road-trip au Tennessee auront suffi à nous le prouver : cet état américain est un véritable paradis pour les passionnés de musique. Dès que vous y posez le pied, vous êtes submergé par les...Lire la suite

Bienvenue à bord

Le début de notre périple transatlantique s’amorce à l’aéroport Charles de Gaulle, au comptoir d’enregistrement Polaris, réservé aux passagers de la classe affaires. Il est facilement reconnaissable et accessible, et nous évitera potentiellement les longues attentes typiques des jours de grands départs.

Après un processus de check-in rapide et courtois, nous accédons rapidement à la sécurité grâce à l’Accès N°1 compris dans notre billet et filons directement vers le salon United, pour se détendre un peu avant le vol; avec quasiment 2h avant le décollage, on a le temps de flâner et de grignoter un morceaux.

Les passagers peuvent profiter d’un buffet complet, avec repas chauds et froids, et d’un bar offrant une sélection de boissons alcoolisées et non-alcoolisées. Le salon est également équipé de suites calmes, idéales pour se reposer, et de douches, permettant aux voyageurs de se rafraîchir avant leur vol​ (et ça, c’est vraiment la classe).

L’embarquement est tout aussi fluide, et nous sommes accueillis à bord par un équipage souriant qui nous invite à découvrir notre siège et son environnement pour les prochaines heures.

La cabine Polaris se distingue par son agencement soigné et son atmosphère feutrée. À peine entré, le sentiment d’espace prend le dessus. Les sièges, disposés de manière à garantir à chaque passager un accès direct au couloir, offrent également une intimité appréciable grâce à des cloisons judicieusement placées.

Il est l’heure de s’installer et de profiter de notre verre d’accueil en attendant que l’embarquement se termine.

Un cocon en altitude

Dès l’installation à notre siège, nous découvrons une trousse d’agrément contenant des produits conçus pour hydrater et rafraîchir de la marque Therabody.

Ces produits, qui incluent un sérum pour les yeux, un spray pour le visage, une crème pour les mains, et une lingette nettoyante, sont également disponibles dans les toilettes de la cabine Polaris, mais aussi au salon United, assurant une continuité dans l’expérience proposée tout au long du vol, et ça c’est très bien vu.

Installé confortablement, je découvre le siège qui sera mon petit univers pour les heures à venir. On verra plus tard pour le lit, mais on peut déjà profiter de ses espaces de rangement, et de l’infodivertissement avec son immense écran de 15,4 pouces comme un PC portable, et une sélection de plusieurs centaines de films, séries, musiques, le tout évidemment disponible en Français.

On enfile le casque à réduction de bruit (de bonne facture, mais on a connu mieux chez la concurrence) et on entame directement un bon film, le temps de décoller enfin de Paris, à l’heure !

C’est l’heure du petit déjeuner !

Alors que l’avion se stabilise dans le ciel clair du matin, le service de l’apéritif commence, accompagné d’une petite assiette de noix chaudes. Malgré l’heure matinale, parce que oui, il est 9h30 pour ce vol transatlantique, le service de petit déjeuner est en préparation, et il s’avère être tout sauf ordinaire : une sélection de plats chauds est proposée. Mon choix se portera sur des pancakes accompagnées de sirop d’érable… vraiment très bon.

Le service est discret et efficace, les plats sont servis avec une présentation soignée, sans excès, et je reste très agréablement surpris de la qualité générale du repas.

Après un petit déjeuner réconfortant, l’envie de se détendre se fait sentir. Je sélectionne un film récent, m’installant confortablement pour profiter pleinement de cette pause cinématographique. Le siège, avec ses réglages intuitifs, se transforme aisément en un lit totalement plat de 2 mètres de long, et on comprend tout de suite l’intérêt principal cette classe Polaris.

Peu à peu, tandis que les images défilent à l’écran, la fatigue du repas et le confort enveloppant de la couette United m’amènent à sombrer dans un sommeil léger. Emmitouflé et isolé du monde extérieur par la cabine soigneusement conçue pour le repos, je m’abandonne à quelques heures de sommeil réparateur totalement involontaire !

Ce moment de tranquillité en plein ciel est une pause bienvenue, permettant de récupérer d’un réveil matinal et de se ressourcer avant l’arrivée à New York.

À mesure que le vol progresse et que New York se rapproche, un second service prend place. Cette fois, c’est un burger accompagné de frites qui est proposé, alignant ainsi l’offre culinaire sur l’approche de la côte américaine. Ce plat, simple en apparence, nous prépare à notre arrivée sur le territoire américain; et puis si vous voulez plus raffiné, évidemment il y a le choix.

C’est déjà la fin du voyage !

Alors que nous amorçons notre descente vers l’aéroport international de Newark, c’est le moment idéal pour vous perler de l’équipage qui s’est occupé de nous avec attention et professionnalisme. Le service à bord en classe Polaris, depuis le début, s’est distingué par son efficacité et sa courtoisie, avec cette chaleur très américaine.

À l’approche de New York, le paysage urbain se dessine sous un ciel clair, annonçant la fin de notre traversée de l’Atlantique. Tandis que l’avion se pose doucement sur le tarmac de Newark, je me sens reposé, rafraîchi et prêt à entamer les aventures new-yorkaises qui m’attendent.

La classe Polaris, avec sesproduits Therabody, ses repas vraiment savoureux et son siège offrant confort et intimité, nous a offrt une agréable parenthèse de détente et de luxe.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Voilà une manière de voyager qui pourrait bien devenir une habitude… à condition de pouvoir se le permettre financièrement ! Merci, United Polaris, pour ce bout de chemin partagé entre Paris et New York, sous le signe de l’excellence !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *