Maracanã : plus qu'un stade, une légende

Le temple mondial du football sous le feu des projecteurs

--- Le ---

Si l'on est loin du stade mythique des années 1970, le Maracanã version 2014 reste un stade à part, qui marquera la nouvelle édition de la Coupe du Monde.

Maracanã : plus qu'un stade, une légende
© Érica Ramalho/Governo do Rio de Janeiro ©
RelaxNews

Une capacité record de 250 000 personnes

Le mythique stade de Rio de Janeiro s'apprête à accueillir 4 matches de poule, un huitième, un quart et la finale du Mondial 2014, 64 ans après avoir vu sa pelouse foulée lors d'une Coupe du monde.

Situé dans le quartier Maracanã à Rio de Janeiro, le mythique stade a été construit à partir de 1948, pour accueillir la première Coupe du monde organisée par le Brésil deux ans plus tard. L'objectif : en faire le grand stade du Brésil.

Inaugurée le 16 juin 1950 alors que les travaux ne sont pas tout à fait terminés, l'enceinte est baptisée Estàdio Municipal et accueille huit matches pendant le Mondial, dont cinq joués par le Brésil. Pour faire entrer un maximum de personnes, certains spectateurs assistent aux matches debout. Le stade atteint alors une capacité record de 250 000 personnes par rencontre tout le long de la compétition.

Le rêve brésilien déchu

C'est au soir du 16 juillet 1950 que le stade connait l'une des plus grandes vibrations de son histoire. Le Brésil s'incline 2-1 devant son public, en finale de la Coupe du monde, face à l'Uruguay. Le stade verra ses murs peint en blanc et bleu, couleurs de l'équipe d'Uruguay – les joueurs brésiliens ayant fait le pari en cas de défaite de leur équipe.

Les travaux ne sont achevés que quatre ans plus tard, en 1954. Bien que n'étant officiellement attribué à aucun club brésilien, le CR Flamengo et le Fluminense FC en championnat et en Copa Libertadores, deux clubs de Rio, sont quasiment les seuls à fouler régulièrement sa pelouse.

En 1964, Il est rebaptisé Estàdio Jornalista Màrio Filho, en 1964 en hommage à l'un des plus grands journalistes sportifs et écrivains du Brésil, mais on continue de l'appeler le Maracanã.

Outre les stars du ballon rond brésiliennes et internationales qu'il a vu évoluer, le stade est aussi le lieu de concerts grandioses donnés par la plupart des grands groupes venus du monde entier. Parmi les icônes de la musique qu'il a accueillies, Franck Sinatra, les Rolling Stones, Paul McCartney, Madonna ou plus récemment les Black Eyed Peas.


Le Maracanã du 21ème siècle

Le stade subit dans son histoire, trois grandes vagues de travaux de rénovations. La première a lieu à la fin des années 1990-début 2000 et réduit considérablement le nombre de places à 78 000 assises (restait 22 000 places en plus mais debout). La deuxième, en 2005-2006, ne concerne que des travaux d'aménagements et d'améliorations mais ne modifie pas sa capacité.

La troisième et dernière en date a démarré en 2010 et pris fin l'an dernier. Elle a eu pour but de mettre le stade aux nouvelles normes de la Fifa. La capacité de l'enceinte a été portée à 96 000 places assises... bien loin de sa capacité initiale de quelque 250 000 spectateurs (debout).

Quoi qu'il en soit, l'histoire de ce stade de légende est loin d'être finie et de nombreux exploits sportifs devraient y faire vibrer athlètes et spectateurs. Après la Coupe du Monde 2014, le Maracanã accueillera encore les Jeux olympiques de Rio de 2016, notamment les épreuves d'athlétisme.


Stade Maracana, Rio de Janeiro (Brésil)

A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES