Insomnie : 4 astuces pour la vaincre

Insomnie, comment la combattre ?

Les nuits qui se réduisent à peau de chagrin, ça commence à vous fatiguer. Même si elles peuvent s’avérer tenaces, les insomnies ne sont pourtant pas une fatalité.

L’insomnie, c’est quoi au juste ?

L’insomnie est un problème qui touche de nombreuses personnes, environ 25 % de la population et en général deux fois plus les femmes que les hommes. Elle se caractérise par des difficultés d’endormissement, de fréquents réveils nocturnes et/ou un réveil précoce le matin. Ces symptômes s’accompagnent d’une sensation de n’avoir pas eu un sommeil reposant et récupérateur.

Et si en plus vous êtes irritable et passez votre temps à bâiller sous le nez de votre patron… ne cherchez plus, vous êtes sans doute victime d’insomnies !

Le travail en horaires décalés peut provoquer des insomnies, puisqu’il perturbe le rythme naturel du sommeil. Pareil si vous êtes un fêtard invétéré ! Le fait de respecter votre rythme est primordial pour profiter d’un sommeil réparateur !

Essayez déjà de déterminer si vous êtes plutôt couche-tôt ou couche-tard, puis établissez un horaire de sommeil régulier. Si vous êtes plutôt couche-tôt, ne contrariez pas votre rythme en veillant tard. Et si vous êtes plutôt couche-tard, profitez de vos grasses matinées le week-end et ménagez-vous des siestes dans la journée (15 minutes le midi, par exemple).

Enfin, nous ne sommes pas tous égaux devant le sommeil : certains auront besoin de moins de sommeil que d’autres. Paradoxalement, si vous êtes un petit dormeur, le « trop-plein » de sommeil peut provoquer des insomnies.

4 astuces pour vaincre l’insomnie

1 – Détendez-vous

Les causes de l’insomnie peuvent être multiples : stress, hygiène de vie, problèmes de respiration, etc. Si vous êtes régulièrement victime d’insomnies, interrogez-vous donc sur l’environnement dans lequel vous vivez !

Si vous êtes d’un naturel anxieux ou stressé, faites en sorte de vous détendre avant de vous coucher : après tout, c’est un bon prétexte pour lire, prendre un bon bain ou demander un massage à votre moitié ! Respectez votre biorythme.

Le sport peut aussi vous aider à détendre (si, si !). L’exercice est un excellent moyen d’évacuer les tensions et donc d’améliorer la qualité de votre sommeil. Veillez simplement à le faire au moins 3 heures avant de vous coucher pour ne pas être trop excité juste avant d’essayer de dormir.

2 – Mangez ce qu’il faut pour dormir

Evitez certaines mauvaises habitudes. L’alcool et la caféine sont des excitants, et si vous avez déjà le sommeil léger, ils n’amélioreront pas votre endormissement.

Quant aux repas trop lourds, ils ne facilitent pas la digestion et ne favorisent pas non plus l’endormissement ! Attention, il ne s’agit pas de laisser tomber les féculents, mais plutôt de limiter les aliments gras et le surplus de protéines. Les glucides lents (pâtes, riz semi-complet, etc) aideraient au contraire à sécréter de la sérotonine, neurotransmetteur important dans l’endormissement.

Voici une liste d’aliments qui favorisent le sommeil : les pois chiches, le saumon, le fromage, le lait, le miel, les fruits et légumes.

3 – Redécouvrez votre chambre

La chambre, ça n’est pas fait pour manger, ni pour regarder la télévision ! Vous devez redonner à votre chambre son objectif premier : faites plutôt de votre chambre le royaume de votre sommeil et de votre activité sexuelle… et évacuez tout autre divertissement qui s’avère superflu : vos nuits n’en seront que plus agréables !

Cela vaut aussi pour le smartphone dans le lit. L’une des pires choses que vous puissiez faire si vous essayez de vaincre l’insomnie est d’utiliser votre smartphone au lit. La lumière vive de l’écran supprime la production de mélatonine, l’hormone qui vous fait dormir. Alors, rangez votre téléphone et résistez à l’envie de consulter les réseaux sociaux ou de jouer à des jeux avant de vous coucher.

4 – Respirez… vous dormez !

L’apnée du sommeil et le ronflement peuvent aussi perturber votre sommeil. Si le cliché du ronflement typiquement masculin ne se vérifie pas toujours, il n’empêche que les insomnies dues aux apnées du sommeil et au ronflement sont plus fréquentes chez les hommes.

Demandez donc à votre conjoint de vous surveiller pendant votre sommeil : si vous ronflez, direction le médecin !