Un verre de vin, c’est aussi bon que du sport ?

Boire un verre de vin rouge

On ne cessera jamais de le dire : l’activité physique reste le meilleur allié du corps humain. Si elle est particulièrement recommandée pour garder la forme, elle permet aussi de tonifier les muscles du cœur et de fortifier les os.

On sait également que l’exercice physique régulier permet de faire baisser le mauvais cholestérol, de réguler la glycémie, en la maintenant à un taux normal, et d’éviter l’hypertension. En résumé, la sédentarité peut être responsable de bien des maladies cardio-vasculaires.

Cependant, il semblerait qu’un simple verre de vin rouge puisse remplacer une séance de sport. Qu’en est-il en réalité ?

Le vin rouge : une boisson bénéfique pour le cœur ?

Il a déjà été démontré que le vin rouge avait des effets positifs sur le système cardio-vasculaire, grâce à sa teneur en resvératrol, un polyphénol qui possède, selon les chercheurs, de nombreuses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires.

Mais le resvératrol appartient également à la classe des flavonoïdes, naturellement présents dans l’alimentation, qui contribuent à prévenir les maladies cardio-vasculaires. Ils préservent, en effet, les différentes cellules de l’organisme du stress oxydant, en neutralisant les radicaux libres.

Il faut souligner qu’on retrouve les polyphénols en grande quantité dans les baies des vignes cultivées dans les régions au climat tempéré.

Ne pas abuser du vin rouge pour ne pas subir le contre-effet !

Toutefois, tout excès présentant un risque pour la santé, il convient de se limiter à un verre de vin rouge quotidien, lorsqu’il n’est pas possible de pratiquer une activité physique, par faute de temps ou à cause de la fatigue.

En effet, une consommation non modérée peut conduire à :

  • Une prise de poids
  • Une augmentation de la tension artérielle
  • Une dépendance à l’alcool
  • Une maladie du foie ou du pancréas