La Rédac' Masculin
Il y a 6 ans

Le full fight, une nouvelle alternative aux MMA américains

Une parfaite harmonie des arts martiaux et des sports de combat

Le full fight connaît un essor en France et fait face à la demande grandissante, depuis quelques années, d'une alternative aux arts martiaux classiques et MMA américains (les Mixed Martial Arts, pas les mutuelles bien connues).

Cet art martial mixte se voit doté de règles différentes de celles adoptées aux États-Unis et convainc peu à peu les plus réfractaires à ce sport, jugé trop dangereux au premier abord.

Le développement du full fight en France

Face à la demande des adeptes de sports de contact, grandement inspirés des arts martiaux existant outre-Atlantique, c'est en 2012 qu'est créé le full fight en France. Ce sport, appelé "combat total", s'est fait connaître par Daniel Rennesson, professionnel du karaté et du full contact, fort de ses inspirations américaines, et par Cyril Viguier, producteur de télévision et amateur d'arts martiaux.

Sport jusqu'alors perçu comme choquant, le full fight voit son image redorée par ses créateurs, qui cherchent à attirer ainsi de nouveaux adeptes. Ils misent sur la multiplicité des techniques de combat qu'il permet, et en font oublier l'aspect dangereux au profit de son côté visuellement spectaculaire.

Quels changements par rapport à la version américaine ?

Pour être autorisé par le CSA et par le ministère des Sports, le full fight français a dû supprimer la cage dans laquelle les combats se déroulent ordinairement. De plus, si les coups de pieds et de genoux sont permis, les frappes au sol, elles, ne peuvent être pratiquées. Enfin, les combattants doivent impérativement être munis de protections.

Relativement "aseptisé", le full fight à la française n'en demeure pas moins spectaculaire… et très physique !