Vous allez apprendre à aimer les courbatures

Les courbatures ne sont pas le mal absolu

--- Le ---

Les courbatures, ce n'est pas tabou, mais on en viendra tous à bout ! Vous allez voir que ces douleurs musculaires ne doivent pas être vos pires ennemies.

Vous allez apprendre à aimer les courbatures
© Photodisc ©
Erwann Menthéour

Un coaching innovant pour une santé durable | www.fitnext.com [Google+]

Aïe, les courbatures ! Certains les détestent, et les débutants s'en servent souvent comme excuse pour arrêter le sport. Pour d'autres, c'est une quête, le but ultime de l'entraînement. Ces fameuses douleurs musculaires apparaissent obligatoirement après la reprise d'une activité physique, quand votre propre corps vous rappelle vos longues séances de paresse à laquelle il s'était habitué.

La courbature musculaire : un signe positif

Le jour suivant votre première séance physique, et surtout le surlendemain, vous n'y échapperez pas : votre corps n'a en effet plus l'habitude de travailler, et il n'apprécie pas que vous lui changiez ses habitudes. Forcément, il vous l'indique et vous vous retrouvez courbaturé !

En recevant ces signaux, vous serez peut-être tenté de l'interpréter en excuse pour arrêter. Mais ne vous laissez pas berner par votre corps. Ces douleurs, ce sont le signe que vous (re)prenez votre corps en main après l'avoir laissé à l'abandon. Il faut persévérer, surtout que la deuxième semaine sera plus facile, plus supportable, le corps trouvant alors des ressources pour rendre la tâche moins compliquée.

Que faire contre les courbatures ?

Pour mieux récupérer, pensez à faire une monodiète le soir, avec une assiette de crudité ou de légume. Car c'est une erreur de croire qu'il faut beaucoup manger après l'activité physique. Au contraire, laissez votre organisme se reposer, sans le surcharger d'une digestion longue et difficile. Encore plus avant de vous coucher.

La tentation peut être grande pour stopper les douleurs, mais ne prenez pas d'anti-inflammatoires ! Certes, vous aurez moins mal, mais le processus de cicatrisation doit aller à son terme. Cela garanti en effet des muscles plus forts et plus aptes à supporter une future charge de travail plus importante. La guérison naturelle est primordiale pour progresser, et l'anesthésier revient donc à aller à l'encontre du but recherché.

La meilleure solution reste à augmenter la circulation du sang dans la zone concernée. Et favoriser ainsi la cicatrisation. Prenez donc des bains chauds ou pratiquer certaines activités physiques comme le vélo ou la natation. Mais surtout, reposez-vous !

Erwann MentheourEt pour aller plus loin...

Auteur de cet article, Erwann Menthéour est aussi un ancien cycliste professionnel, créateur de la méthode de coaching en ligne Fitnext.

Vous pouvez suivre ses nombreux conseils sur son site, et retrouvez la forme et la santé avec un programme personnalisé.

Thèmes connexes : corps hygiene de vie
A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS