David Costa
Il y a 10 ans

Les produits dopants

Amateurs ou professionnels, tout le monde est concerné

Le recours au dopage permet de dépasser, décupler et stimuler les capacités physiologiques et psychologiques de l’organisme grâce à un apport exogène de substances présentent ou non dans le corps. Mais quels sont les produits dopants les plus répandus et quelles en sont les conséquences ? Les explications de notre partenaire David Costa.

Aujourd’hui, le dopage ne touche plus uniquement les sportifs de haut niveau à la quête de la performance ultime. Il se retrouve à des échelons inférieurs chez des sportifs amateurs plus ou moins jeunes, et dans tous les milieux, du terrain de foot aux courses de cyclisme, en passant par les salles de musculation.
La faute des médias ?
Ce triste constat lié en partie à l’impact grandissant que peut avoir une victoire dans la carrière d’un sportif. La médiatisation et le sponsoring mais aussi à la société actuelle devenue très individualiste ou chacun veut avoir son moment de gloire et cela peut importe les conséquences y contribuent.
Pour lutter contre cela, l’Agence mondiale anti-dopage (AMA) promeut, coordonne et supervise la lutte contre le dopage dans le sport sous toutes ses formes.

L’Agence mondiale anti-dopage distingue cinq types de drogues, qui sont bien évidemment à proscrire de toute pratique sportive :

1- agents anabolisants : stéroïdes anabolisants androgènes (danzole, nandrolone, méthyl-1-testostérone, stanozolol, 1-testostérone…) et autres agents anabolisants (Clenbutérol, modulateurs sélectifs des récepteurs aux androgènes, tibolone, zéranol, zilpatérol) ;

2- hormones peptidiques, facteurs de croissance et substance apparentée :
agents stimulants de l’érythropoïèse (EPO), gonadotrophine chorionique (CG) et hormone lutéinisante (LH), insulines, corticotrophines, hormone de croissance (GH), facteur de croissance analogue à l’insuline-1 (IGF-1), facteur de croissance dérivé des plaquettes (PDGF), facteurs de croissance fibroblastiques (FGF), facteur de croissance endothélial vasculaire (VEGF), facteur de croissance des hépatocytes (HGF), ainsi que tout autre facteur de croissance influençant, dans le muscle, le tendon ou le ligament, la synthèse/dégradation protéique, la vascularisation, l’utilisation de l’énergie, la capacité régénératrice ou le changement du type de fibre, préparations dérivées des plaquettes (« blood spinning ») ;

3- béta-2-agonistes :
agents ayant une action anabolisante en augmentant la puissance maximale aérobie ainsi que la résistance musculaire à la fatigue sans oublier leur effet psychotrope euphorisant. Le salbutamol est l’exemple le plus connu ;

4- antagonistes et modulateurs hormonaux : inhibiteurs d'aromatase, modulateurs sélectifs des récepteurs aux oestrogènes (SERM), autres substances anti-oestrogéniques, agents modificateurs de(s) la fonction(s) de la myostatine ;

5- diurétiques et autres agents masquant :
probénécide, glycérol, albumine, dextran, hydroxyéthylamidon, et Mannitol, acétazolamide, amiloride, bumétanide, canrénone, chlortalidone, acide étacrynique, furosémide, indapamide, métolazone, bendrofluméthiazide, chlorothiazide, hydrochlorothiazide, triamtérène.

Si l’AMA distingue bel et bien quatre types de drogue, deux substances illicites sont particulièrement répandues dans le milieu sportif : la testostérone et les stéroïdes anabolisants.
La testostérone, produit dopant « de base »
La testostérone est la base de la majorité des anabolisants stéroïdiens à composante androgénique. Elle représente l’hormone sexuelle masculine, appelée aussi androgène. Le corps en produit entre 4 et 10 mg par jour et elle assure trois fonctions dans l’organisme :
–    elle est responsable des caractères sexuels secondaire chez l’homme (pilosité, barbe, voix grave, développement du sexe, sexualité, agressivité…) ;
–    elle favorise la synthèse des protéines grâce à ses propriétés anabolisante. Croissance musculaire accrue, rétablissement plus rapide, graisses éliminés plus facilement ;
–    elle règle la quantité de testostérone dans le sang, un apport exogène (extérieur) de testostérone ralenti la production du corps en testostérone.

Les stéroïdes anabolisants : la dérive du dérivé
Les stéroïdes anabolisants sont définis comme des dérivés synthétiques de la testostérone. Ils permettent :
–    une augmentation de la masse musculaire lorsqu’ils sont associés à un entrainement en musculation ;
–    le développement d'une action anti-catabolisante renforcé ;
–    une augmentation de la synthèse de créatine phosphate qui est capitale dans la reconstitution de l’ATP (molécule permettant la contraction musculaire) ;
–    une amélioration de la congestion (volume de sang dans le muscle).

Dans le sport amateur ou professionnel, le dopage est évidemment interdit car il s’agit d’une tricherie allant à l’encontre de toute éthique. Mais le recours à des produits dopants peut avoir de sérieux effets indésirables, notamment dans l’utilisation de testostérone et de stéroïdes.

Les effets indésirables associés à l’utilisation de la testostérone : acné, gynécomastie (développement excessif des glandes mammaires chez l'homme), rétention hydrosodée, hypercalcémie (l'augmentation anormale du taux de calcium dans le sang), allergie, baisse de la spermatogénèse, virilisation chez la femme, œdèmes…
Des effets parfois irréversbiles
Concernant les effets indésirables associés à l’utilisation des stéroïdes anabolisants, certains sont réversibles – acné, augmentation de la libido, agressivité, syndrome de sevrage – alors que d’autres, en revanche, sont définitifs – masculinisation avec hirsutisme (virilisation des femmes), chute des cheveux, modification du timbre de la voix, hypertrophie cardiaque concentrique.

Et pour aller plus loin…Ces conseils ne tiennet pas compte des caractéristiques physiques de chacun. Pour un programme complet et personnalisé, David vous propose une méthode à distance qui vous permettra d'atteindre vos objectifs en un temps record.

Découvrez les secrets de David Costa

Suivez également David sur sa page Facebook et son site officiel.

Newsletter Masculin.com

L'actualité et nos derniers conseils

 

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Success
Error

 

Tags: sante

 

 

David Costa

Coach le plus diplômé de France et auteur de plusieurs livres, je partage avec vous mon expérience dans le cadre de mon coaching à distance avec un suivi de grande qualité.