Et si vous vous mettiez au speed riding ?

Les bons conseils du speedrider Arnaud Baumy pour pratiquer ce sport extrême

--- Le ---

En cet hiver 2016, le speed riding sera l'un des sports tendances à découvrir pour ceux qui veulent changer du ski ou du snowboard !

Et si vous vous mettiez au speed riding ?
© FOURNET STEPHANE / iStock.com ©
RelaxNews

Vous cherchez une alternative aux sports d'hiver trop classiques ? Le speed riding est LE sport à essayer pour étancher sa soif d'adrénaline. Fort de 20 ans de pratique et de 10 ans d'enseignement du parapente, le speedrider compétiteur Arnaud Baumy évoque pour nous l'enseignement de ce sport à la Speed Riding School des Arcs, en France.

Pour les non-initiés, pouvez-vous décrire le speed riding ?
C'est un mélange de ski et de parapente. L'aile est cependant plus petite, ce qui permet de skier et de s'envoler lorsqu'on le souhaite.

Quelle est l'histoire du speed riding ? Est-ce un sport à la mode ?
Les premiers speed riders étaient des pilotes de parapente qui ont pris leur envol dans les stations de ski des années 80. Ils utilisaient des toiles de parachute assez grandes. La vitesse n'était donc pas au rendez-vous.
Le vrai speed riding, lui, est est apparu en 2002 en France. C'est à ce moment que l'usage de voiles plus petites s'est répandu pour vraiment rester au sol. Les amateurs de ce sport sont de plus en plus nombreux. Il a eu un grand succès en Europe les premières années de son existence et devient très prisé en Amérique du Nord.

Qui peut essayer ? Y a-t-il des restrictions en termes d'âge ou de forme physique ? Est-ce un sport réservé aux plus aventureux ?
L'âge légal minimum est de 14 ans en France. Tout bon skieur peut s'essayer à la discipline. Ceux qui sont à l'aise sur piste noire seront dans leur élément – il est nécessaire d'être doué en ski pour pouvoir se focaliser sur la manoeuvre de la voile. Avis à ceux qui aiment la rapidité à ski et les sports aériens.

Comment débuter en speed riding ?
Il est vital de prendre le temps de maîtriser les bases. Il faut pour cela trouver un professionnel capable d'enseigner l'activité de façon sûre, au bon endroit. Encore une fois, il faut évidemment avant tout maîtriser le ski !

Pour essayer : contacter une école et ne surtout pas tenter cela seul ou en compagnie d'un ami peu expérimenté.

Est-il nécessaire de posséder équipement spécial ?
Dans notre école, la location de matériel spécifique est incluse (voile, harnais, casque, protection dorsale, DVA et radio avec écouteurs). Les élèves ne viennent qu'avec leurs skis (personnels ou de location). À vérifier avec l'école à l'arrivée.

Votre école est située à Bourg-Saint-Maurice, en France. Dans quels autres lieux peut-on pratiquer ce sport ?
Dans la vallée de la Tarentaise en Savoie, les stations de ski sont gigantesques. Toujours en France, les Arcs-La Plagne, Tignes-Val d'Isère et Les Trois-Vallées disposent de nombreux spots adaptés au speed riding. Les lieux où pratiquer ne manquent pas : Courmayeur en Italie ou les Diablerets en Suisse ; tous les lieux propices au ski hors-piste sont adaptés au speedriding.

Le speed riding est-il un sport dangereux ?
Tout dépend des conditions de pratique et du spot. En 10 ans d'enseignement, nous n'avons jamais eu à appeler les secours... Mais bien sûr, il y a certaines choses à respecter et à surveiller :

  • les conditions météorologiques ;
  • l'état de l'équipement ;
  • les obstacles (rochers, cordes, skieurs...) ;
  • la condition physique.


Enfin, à mon sens, la chose la plus importante reste de ne pas laisser l'adrénaline guider ses prises de décision.


Tout savoir pour se mettre au speed riding

Thèmes connexes : ski
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS