Yoann, le coach sportif passé par les télécoms, et qui veut devenir le Gandhi du gainage

Rencontre avec Yoann, coach sportif touche à tout et maître des lapins gainés

--- Le ---

Yoann aime les télécoms, la mécanique et la course à pied. Il est aussi coach sportif et expert en gainage. Il a donc plein de trucs à vous apprendre !

Yoann, le coach sportif passé par les télécoms, et qui veut devenir le Gandhi du gainage
DR ©
Jérémy Kohlmann

Social Media Strategist | jkohlmann.fr [Google+]

J'ai eu le plaisir de rencontrer Yoann grâce à notre passion commune pour la course à pied, et à notre conviction concernant le renforcement musculaire et la façon de gérer le corps. Il a plusieurs vies en une seule, des idées bien arrêtées, il chante au milieu d'une conversation sans prévenir, et c'est avant tout quelqu'un de génial, qui a vraiment envie de donner aux autres. C'est pour ça que j'ai eu envie de vous le présenter : parce qu'il a des choses à dire et une superbe façon de le faire. En voiture Simone : pour ce nouveau parcours d'entrepreneur, on file au pays du gainage avec le coach Yoann.

Hello Yoann, tu te présentes rapidement et tu nous parles de toi ?
Coucou les lapins gainés ! je m'appelle Yoann, j'ai 29 ans et je suis un passionné de sport, mais aussi de mécanique et bien d'autres choses ; et par-dessus tout, j'ai de l'amour pour qui en veut.


Yoann, coach sportif



Tu es passé des télécoms au coaching sportif, pourquoi ? Raconte-nous un peu ton histoire.
En fait, je fais encore les deux car j'adore être occupé tout le temps. Je vis à 80% dehors finalement, j'ai besoin de bouger beaucoup, que les choses aillent vite. Faire deux métiers à la fois, je trouve ça cool – tu peux passer de l'un à l'autre sans jamais t'ennuyer.
Je ne suis pas trop télévision, c'est le contact humain qui me rend heureux, j'adore être avec du monde, c'est très enrichissant.

Sinon, j'ai toujours adoré le sport : j'ai été triathlète jusqu'au lycée, mais je n'avais pas le niveau scolaire pour faire STAPS. Plus, jeune, je m'étais alors orienté vers l'électronique. Mais j'ai quand même pratiqué plusieurs sports dont le doller, qui reste une de mes passions.

En 2012, je chute à l'examen de moto (comme un boulet), et là, blessure. Le carter de la moto m'écrase la jambe au-dessus de la cheville. Rien de cassé mais une douleur qui s'aggrave d'abord au football (les tacles un peu rapides...). C'est là que j'ai finalement le déclic. Arrêt obligatoire. Plus de course à pied ni de foot, podologue, kiné, osthéo, acupuncture et j'en passe.... Je m'étais bien abîmé.

J'ai eu droit à des massages en tout genre et surtout je suis resté à l'arrêt pendant 1 an environ. Fin 2013, grâce à une rencontre, je me remets au sport avec une dominante renforcement musculaire par le biais d'un site en ligne. J'apprends beaucoup de choses, mais je m'ennuie vite et je bifurque vers des programmes américains type Insanity.

A l'époque, je découvre aussi Christophe Carrio et je fais d'ailleurs un stage avec lui. J'ai lu depuis beaucoup de livres et me suis nourri d'énormément de méthodes et d'information, c'est comme ça que m'est venu le coaching.
Avant d'être finalement diplômé, j'ai été ambassadeur de très nombreuses marques de running, de bio, de remise en forme... Bref, je suis un touche à tout.

En 2016, me voilà diplômé, je continue à me former puisqu'un coach doit se former tout au long de sa vie pour s'enrichir de nouvelles compétences. Comme vous êtes tous différents, nous n'avons pas le choix.


Des télécoms au coaching sportif : le parcours de Yoann



Tu penses que tout le monde peut avoir comme ça plusieurs métiers et carrières dans une vie, comme tu es en train de le faire ?
Oui je pense qu'il n'y a aucune limite, du moment qu'on est heureux et qu'on contribue à faire grandir la société, et les autres. C'est finalement une histoire de volonté, d'organisation. Je ne suis pas plus fort ou mieux que les autres, j'ai simplement décidé d'apprendre, de m'organiser, de bien m'entourer et c'est de cette façon que j'arrive aujourd'hui à concilier deux activités complètement différentes.

Ton approche du sport et du renforcement musculaire est différente de ce qu'on voit habituellement, tu nous expliques ?
Pour résumer, je suis revenu dans le sport grâce au renforcement musculaire et au gainage comme je le disais plus haut. Je pense qu'il faut démarrer par cela, c'est la première étape.

Je m'intéresse à tout ce qu'engendre une mauvaise posture, une rétroversion du bassin, le renforcement musculaire profond... Le pilates m'apprend beaucoup, mais c'est finalement toute discipline qui prend en compte les muscles profonds, la posture et la respiration qui m'intéresse.
Je conseille systématiquement à mes clients comme à mes amis d'aller dans ce sens, de se renseigner sur tout cela pour en tirer le plus de bénéfices possibles.

Je pense qu'un gainage quotidien assure une meilleure santé (du dos par exemple). On ne court plus comme "une pomme de terre qui tape le sol" ! On gagne aussi quelques centimètres "d'auto-grandissement", on ouvre notre cœur, on se tient mieux, le ventre est plus plat, baby !

A tout cela, il faut encore ajouter une bonne respiration, et la vie, comme le sport, deviennent beaucoup plus simples.

L'idée, dans tout ça, est de se préparer au sport qu'on veut pratiquer, pour moins se blesser. Courir un marathon, même quand on a 84 ans. Kiffer le plus longtemps possible.


Yoann lors d'une séance de renforcement musculaire


 
Pour toi, un corps en bonne santé et solide, c'est avant tout le gage de vivre longtemps et de profiter à fond ; mais ça prend du temps, non ?
Ça met toute une vie je pense, notre corps est un véhicule qu'il faut entretenir. Pour perdre 14 kg, j'ai mis 3 ans ! S’affûter en prenant le temps, c'est le maître-mot. Les gens sont trop pressés. Un bébé, quand il apprend à marcher, cela prend du temps. C'est pareil quand tu veux retrouver la forme, il faut prendre son temps.

Pourtant, on peut le faire en quelques minutes par jour seulement, c'est juste qu'il ne faut pas brûler les étapes, il faut écouter le corps. Par exemple, si vous souhaitez faire du gainage simple et en quelques minutes : 1 minute de gainage ventral / 30 secondes oblique (de chaque côté) / 1 minute de gainage lombaire et 1 minute de chaise vous feront déjà le plus grand bien. A renouveler une à deux fois par jour et à pratiquer tous les 2 jours. Vous serez plus droit, plus solide, mieux dans vos appuis !


Yoann d'Exohealthfit, spécialiste du gainage


 
Une anecdote sportive ou pro que tu as envie de partager avec les lecteurs ?
D'après mon prof d'équilibre (oui je suis un coach qui a des coachs), je suis raide comme une brique, j'adore le pole-dance et d'ailleurs j'espère reprendre bientôt.

Un futur projet dont tu veux nous faire part ?
Le défi gainé 7 jours que je viens de lancer sur mon blog, mais aussi très bientôt, un programme beaucoup plus complet pour les coureurs, avec toutes les méthodes que je prône au quotidien. J'espère vraiment aider les runners à moins se blesser et à mieux se préparer aux défis qu'ils relèvent, année après année.

Le mot de la fin ?
Gainé comme jamais, baby !

Merci Yoann d'avoir pris le temps de répondre à mes questions pour les lecteurs de Masculin.com

Pour retrouver Yoann, on fonce sur le blog Exohealthfit, et pour en savoir un peu plus sur moi, ça se passe sur ma page Facebook.

Thèmes connexes : hygiene de vie carriere
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS