Comment bien vivre avec le diabète ?

Le café, ce sera avec ou sans sucre ?

Les formes de diabète primaire et secondaire sont nombreuses. Cette maladie très ancienne, qui existait déjà à l’époque des pharaons, peut dans certains cas avoir des conséquences très lourdes. Symptômes, effets et prévention… on vous dit tout sur cette maladie qui touche plus de 220 millions de personnes dans le monde.


Diabète, en grec ancien dia-baïno, « passer au travers »
Le diabète est une maladie chronique qui apparaît lorsque le pancréas ne produit plus assez l’hormone insuline (diabète de type I ou juvénile)  ou que l’organisme n’utilise plus correctement cette insuline produite (le diabète de type II, de la maturité). Le rôle de l’insuline est de faire baisser le taux de sucre dans le sang : dès lors que cette hormone ne joue plus son rôle, le taux de sucre du sang s’élève, entraînant des conséquences sur votre santé et sur l’ensemble du corps.
Le diabète de type II représente à lui seul près de 90 % des diabètes rencontrés dans le monde. Il est souvent la conséquence d’une surcharge pondérale et d’une grande sédentarité.

Excrétion excessive d’urine, une grande sensation de bouche sèche et de faim, une perte de poids, et une altération de la vision accompagnés de fatigue sont des signes qu’il faut prendre très au sérieux. Malheureusement, ils sont parfois moins marqués et ne permettent qu’un diagnostic tardif. Une simple prise de sang permet pourtant d’être fixé rapidement.
Des conséquences sur l’ensemble du corps
Plusieurs années de maladie altèrent le cœur, les vaisseaux sanguins, les yeux, les reins et les nerfs. AVC, cardiopathie, ulcères des pieds, cécité et, chez les hommes, troubles de l’érection sont les principaux effets de cette affection.

Dans le cas d’un diabète de type I, le malade est obligé de se piquer quotidiennement à l’insuline. Dans le deuxième type, une bonne hygiène de vie (pas d’alcool, ni de tabac), du sport régulier, un régime alimentaire équilibré sont des règles élémentaires mais indispensables.  En cas de diabète sévère, si ces mesures ne réduisent pas la glycémie, le médecin peut alors prescrire des médicaments oraux (ADO), des gels ou des injections (dans le pénis par exemple).

Vivre avec un diabète est donc tout à fait possible messieurs… si on prend des précautions. En voyage, on pensera toujours à s’hydrater, à ne pas manger trop sucré, à avoir de l’insuline sous la main et ses papiers médicaux. Certains ont même résisté à des situations terribles : un homme diabétique, otage des Farcs en Colombie, a vécu plus de 6 ans, dans la jungle et s’en est sorti !

Pour en savoir plus :
Consultez le site de l’Association française des diabétiques

Partager
Tags: sante