La musculation pour arrêter de fumer ?

Une nouvelle solution pour arrêter la cigarette ?

Pratiquer la musculation peut aider à gonfler les muscles, améliorer leur densité et affiner la silhouette, mais une étude américaine a également révélé que ce type d'activités physiques pourrait également aider les gens à arrêter la cigarette.

Le tabac, c’est tabou, on en viendra tous à bout… ou pas. Pourtant, pour en arriver à bout, il semblerait qu’il n’y ait pas encore de solution miracle. Patch à la nicotine, cigarette électronique, acupuncture… Aucune de ces solutions ne garantit à coup sûr que vous allez vous arrêter de fumer. Une question de volonté, alors ? Evidemment. Mais pour vraiment arrêter de fumer, tous les indicateurs doivent être au vert et une somme de petites choses doivent être réunies. Et ce n’est pas forcément simple.
La musculation plutôt que l’entraînement cardiovasculaire
Depuis longtemps maintenant, des chercheurs ont tenté de démontrer que la pratique plus ou moins intensive d’un sport pouvait augmenter les chances d’arrêter la cigarette. Mais les résultats de ces études n’ont jamais été tout à fait concluants… Jusqu’à cet été 2011 où les chercheurs des Miriam Hospital's Centers for Behavioral and Preventive Medicine, affiliés à la Brown University aux Etats-Unis, ont indiqué que leur étude examinant les effets de la musculation, plutôt que les entraînements cardiovasculaires, pourrait déboucher sur quelque chose de très positif…

Dans cette nouvelle étude publiée en ligne dans la revue Nicotine & Tobacco Research, les 25 fumeurs hommes et femmes qui ont suivi un entraînement de musculation de 12 semaines dans le cadre d'un programme de sevrage tabagique avaient deux fois plus de chances de réussir à arrêter la cigarette que le groupe de contrôle. Les fumeurs étudiés avaient entre 18 et 65 ans et fumaient tous au moins cinq cigarettes par jour depuis un an ou plus.
Deux entraînements par semaine
Le programme d’entraînement suivi dans le cadre de cette étude semble en tout cas assez complet : deux séances hebdomadaires de 60 minutes chacune, pendant 12 semaines, avec un programme de musculation composé de dix exercices. Et, histoire d’augmenter la difficulté et de donner lieu à un travail sur la durée, le poids des haltères et l'intensité des entraînements ont été augmentés toutes les trois semaines.

Attention, la musculation ne doit évidemment pas être considérée comme une solution miracle contre le tabagisme. Il y a d’ailleurs une explication scientifique au phénomène et aux résultats positifs de l’étude : l'exercice physique produit des neurotransmetteurs, dont la dopamine, un élément chimique qui procure un sentiment de bien-être et donne aux fumeurs la même sensation de satisfaction que la cigarette. Seul problème, et non des moindres, cette sensation consécutive à un entraînement intensif est très temporaire…
Une activité que vous aimez
Néanmoins, si la musculation ne vous aide pas à arrêter de fumer, un tel programme peut avoir bien d’autres intérêts. Le Dr. Nora Volkow du National Institute on Drug Abuse américain a notamment confié au magazine Livestrong.com que l'exercice physique pouvait aider à soulager le stress et la dépression. Ce n’est probablement pas une coïncidence si ces deux facteurs sont déterminants dans le cadre d’une dépendance

Si la musculation vous rebute, une autre activité que vous aimez peut vous aider à augmenter votre niveau d'énergie, brûler des graisses et améliorer votre humeur en libérant des endorphines et de la dopamine. Et si vous êtes aussi à la recherche d’un moment de détente, pourquoi ne pas vous tourner vers des pratiques telles que le yoga ou le watsu ?

Envie d’arrêter de fumer ? Trouvez des réponses à vos questions sur le site Tabac Info Service

Partager
Ludovic Bonnet

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !