Hormone DHEA : attention danger ?

Tous les moyens sont-ils bons pour lutter contre le vieillissement ?

Depuis deux décennies, les recherches ont démontré que l'hormone DHEA est efficace pour combattre le vieillissement. Ses effets sont cependant controversés. En France, la plupart des médecins demeurent réticents à l'égard de cette hormone.

L'hormone DHEA favorise la restauration de pregnelonone et de mélatonine dans l'organisme des personnes âgées. Elles offrent ainsi une meilleure capacité de résistance aux attaques du temps et aux différentes pathologies liées à la vieillesse, comme la maladie d'Alzheimer. Leur corps deviendrait plus vigoureux et leur système immunitaire serait renforcé. Le traitement permettrait de perfectionner leurs aptitudes intellectuelles. Certaines recherches ont même démontré que cette hormone atténue les risques de cancer.
Pourquoi l’hormone DHEA serait-elle dangereuse ?
Certains scientifiques pensent que les améliorations constatées auprès des seniors après une prise de DHEA représentent sans doute les effets bénéfiques de l'augmentation du taux de cette hormone dans leur corps. Plusieurs facteurs concourent toutefois à la réticence du milieu médical français face à l'emploi de cette hormone. Pour certains thérapeutes, elle constituerait un danger. Quelles sont les raisons de cette divergence d'opinions sur la DHEA ?

1– L'administration de la DHEA sous forme d'injection est inacceptable pour certains spécialistes. Elle pourrait être assimilée à certains produits dopants dont l'usage est interdit dans le milieu sportif.

2– Comme la DHEA est une hormone, elle est considérée comme un médicament. Les praticiens craignent un usage trop intensif des consommateurs, ce qui représenterait un danger pour leur santé.

3– Des expériences réalisées avec certaines hormones, comme la testostérone, sous une présentation synthétique ont abouti à des résultats négatifs. Les médecins redoutent que l'absorption de la DHEA n'engendre les mêmes conséquences.

4– La DHEA n'est pas brevetable. Elle n'intéresse donc pas les industries pharmaceutiques.

5– Sa consommation pourrait aussi favoriser, à long terme, l'apparition de certains cancers, comme celui de la prostate, de l'utérus, du sein ou du rein.

L'hormone DHEA, cette substance qui permet de lutter contre le vieillissement représenterait-elle donc véritablement un danger ? Avant d'opter pour son usage, il est vivement recommandé de requérir l'avis de votre médecin traitant.

Partager