Jogging

Running Man

Le Jogging à travers les temps :
Philippides, le légendaire coureur de Marathon, soldat grec chargé par ses supérieurs de parcourir les quarante kilomètres qui séparaient la ville de Marathon d’Athènes pour annoncer la victoire des Grecs sur les Perses, fut indéniablement le premier joggeur de l’Histoire.
Manque de chance, ne disposant pas d’un coach ou d’un training-partner, il en est mort, prouvant aux futures générations de coureurs que le jogging, ça ne s’improvise pas.
Remise au goût du jour lors de la création des premiers Jeux Olympiques modernes en 1896, la course à pied, sport peu dispendieux s’il en est, est restée un loisir de nantis jusque dans les années 30, lorsque s’ébauchèrent les prémices du sport de masse.

Jogging et société :
Indissociable des films de propagande du Troisième Reich ou des actualités du Front Populaire, le jogging, devenu l’un des symboles de la santé publique et du "mens sana in corpore sano" (*), contribua à l’image sportive de l’homme du XXe siècle. Loisir universel, la pratique du jogging a acquis une telle image positive qu’elle fait désormais partie intégrante de la communication politique. Il suffit de voir Bill clinton ou Nicolas Sarkozy faisant bloquer plusieurs rues pour s’adonner à leur loisir en toute intimité afin de s’en convaincre.

(*) = un homme sain dans un corps sain.Toutefois, pour tout un chacun, la présence de quinze gardes du corps et de trente photographes n’est pas nécessaire à la pratique de la course à pied. Un short et une solide paire de basket y suffisent.

Prévenir avant de courir :
Rues, bords de canaux ou de rivières, jardins publics, espaces verts… sont autant d’endroits susceptibles d’accueillir cette activité. Cependant, se lancer sans préparation préalable est une erreur : le coup de bambou est souvent la conséquence d’un trop grand enthousiasme.
Conscient de ses limites, le joggeur ne doit pas chercher la performance à tout prix et doit savoir s’imposer des limites et progresser par paliers. Limitation de la longueur des foulées, entraînement préalable grâce à des mouvements de gymnastique et hydratation constante (et pas uniquement en cas de canicule) sont autant de règles indispensables pour éviter le point de côté, voire le malaise.

Inutile de se prendre pour Carl Lewis, le jogging est avant tout une activité personnelle et solitaire.
Il n’y a aucune médaille d’or à attendre à la fin, juste parfois, un Darwin Award pour les inconscients ayant surestimé leurs capacités.

par Benjamin d'Alguerre
Partager