Cigarette électronique : comment bien choisir son e-liquide ?

Cigarette électronique : Bien choisir son e-liquide pour sa santé

Depuis son arrivée sur le marché, la cigarette électronique rencontre un franc succès. Que ce soit pour arrêter de fumer ou fumer différemment, deux nombreux adeptes ont troqués leur paquet de cigarettes pour la fameuse « e-cigarette » aux multiples possibilités et saveurs, toutes plus originales les unes que les autres…Sait-on vraiment ce qui se cache dans tous ces e-liquides ?

Lorsque l’on est vapoteur, il est important d’avoir un regard sur la provenance et la composition de ce que l’on vapote. Avec la cigarette électronique viennent les e-liquides et c’est là que les choses se compliquent un peu. Tout d’abord, on se focalise sur le ou les arômes qui nous plaisent le plus et sur le pourcentage de nicotine que l’on va consommer. Vu la multitude de marques et saveurs de e-liquides, faire son choix n’est pas simple et trouver le bon dosage de nicotine demande du temps et souvent, on fait plusieurs essais. Mais il ne faut pas pour autant faire l’impasse sur une étape primordiale mais un peu délaissée : La vérification de la composition du e-liquide de notre choix que l’on va insérer dans son clearomiseur cigarette électronique.

Une composition règlementée et adaptable

Cigarette électronique : Qu'y a t-il dans mon e-liquide ?

Tous les e-liquides ou presque contiennent ces deux substances : le propylène glycol (PG) et la glycérine végétale (VG), également présents dans de nombreux produits du quotidien. On les retrouve simultanément dans la composition suivant différents ratios. Le propylène glycol sert à conserver le «hit». Dans le domaine de la vape, ce terme définit la sensation de contraction de la gorge que le fumeur cherche à garder tout en passant de la cigarette traditionnelle à l’électrique. En fait, elle imite l’effet produit par l’inhalation de la fumée de cigarette. Il sert aussi d’exhausteur d’arôme. Il y a eu des inquiétudes quant à la toxicité de cette molécule mais aujourd’hui les choses sont claires, le PG peut être toxique à très forte dose et celle-ci est très faible dans les cigarettes électroniques. Aucune crainte à avoir !

Cependant, certaines personnes sont sensibles ou allergiques au propylène glycol et il faut s’adapter. Si c’est votre cas, vous pouvez choisir des liquides contenant une grande part de glycérine végétale, par exemple un ratio 30/70 PG/VG. Mieux encore en cas d’intolérance, achetez un e-liquide sans propylène glycol comme c’est le cas avec les e-liquides Végétol par exemple ou les e-liquides 0/100 PG/VG, que l’on appelle Full VG. En ce qui concerne la glycérine végétale, l’autorité américaine de l’alimentation et du médicament « Food and Drug Administration » la classifie comme substance « GRAS » qui signifie  » généralement reconnu comme sans danger ». Inhaler cette molécule n’est donc pas toxique. 

Une cigarette parfumée oui, mais pas n’importe comment

Il est difficile d’évaluer les réels risques liés à la consommation des produits contenus dans les e-cigarettes parce que ce produit est encore très récent. Les études qui s’y sont penchées sont toutefois très rassurantes, allant jusqu’à affirmer que la cigarette électronique à 95% moins dangereuse que le tabac. La fabrication et la commercialisation des cigarettes électroniques est très réglementée en France, elle intègre des normes strictes validées par les organismes de Santé Publique de l’Etat.

Cependant, avec plus de 7000 variétés de saveurs d’e-liquides, on peut vite se sentir un peu perdu. Le plus important est d’acheter du e-liquide dans des boutiques de cigarettes électroniques reconnues et de ne jamais acheter de flacons à la sauvette. Acheter du e-liquide français est une façon d’être sûr de vapoter un produit de qualité, fabriqué uniquement avec des ingrédients passés au crible pour convenir aux normes françaises. Il existe également du e-liquide bio sans propylène glycol, qui contient souvent des arômes naturels. De quoi obtenir une vape aussi savoureuse que saine par rapport à la cigarette au tabac !

Nous espérons que vous y voyez un peu plus clair ! Ce qu’il faut retenir, c’est que vapoter est bien moins dangereux que de fumer. Cela ne vous empêche pas pour autant de protéger au mieux votre santé et vos poumons en choisissant de vapoter le plus sainement possible.