Changement de saison : comment vous préparer avec l’homéopathie ?

Tout le monde le sait : quand vient le changement de saison, l’organisme humain est rudement éprouvé, car soumis à des conditions climatiques particulièrement changeantes. Si l’on désire atténuer au mieux les effets de ce changement sur le corps et bien vivre cette période, il faut s’y préparer en s’aidant des divers moyens de prévention qui existent. Parmi ces moyens, nous avons l’homéopathie dont les nombreux bénéfices sont aujourd’hui reconnus scientifiquement.

Qu’est-ce qu’implique un changement de saison ?

Le changement de saison est le passage d’une saison à une autre. Lorsque l’on passe de l’été à l’automne, de l’automne à l’hiver ou de l’hiver au printemps et vice versa. Chaque saison ayant ses particularités et ses propres conditions climatiques, il faut un temps d’adaptation à l’organisme. L’hiver est une saison où il fait énormément froid. Il y a de la neige, du givre et du brouillard. L’absence de soleil rend le temps généralement morose. Les monticules de neige formés dans les rues rendent les voies difficilement praticables et la visibilité est souvent réduite. La majorité des personnes passent cette saison à la maison au chaud.

A contrario, les températures sont douces au printemps, cette saison se caractérise par la fonte des neiges, le bourgeonnement et la floraison des plantes… Une saison de toute évidence plus belle, plus colorée et qui est propice à la promenade et aux attractions d’extérieur sans crainte de contracter un rhume.

En automne, nous assistons à des changements de températures et à quelques heures d’ensoleillement. L’automne possède une palette de couleurs qui lui confère un paysage unique. Le temps est progressivement nuageux, pluvieux et venteux. Le sol est recouvert de chutes de feuilles des arbres à feuilles caduques. À chaque changement de saison, l’organisme s’habitue aux nouvelles conditions de température.

changement de saison

Pourquoi l’organisme est-il perturbé durant un changement de saison ?

L’organisme humain n’est pas indifférent aux changements assez conséquents qui s’opèrent à chaque changement de saison. Le corps humain est en effet particulièrement sensible à tout ce qui se passe autour de lui. Qu’il s’agisse d’un changement de température ou d’atmosphère. De ce fait, lors du passage d’une saison à une autre, l’organisme ressent un dérèglement. Juste après l’automne vient l’hiver avec une atmosphère et des températures complètement différentes. Habitué à des températures plus chaudes et à un temps plus ensoleillé en automne, l’organisme ressent tout de suite le contraste avec l’hiver qui est beaucoup plus froid. Ces deux saisons s’opposant complètement, la rupture est brutale.

C’est ce contraste qui entraîne les différents maux qui surviennent durant cette transition. Fatigue, déprime, manque d’entrain, symptômes ORL, sommeil perturbé, chute de cheveux, petits bobos, nombreux sont les signes ressentis selon la saison… Ces effets peuvent notamment être durs à vivre pour un travailleur par exemple. Se sentir tout le temps épuisé. Ne pas dormir suffisamment. Se réveiller tous les matins avec des maux de tête atroces, etc. Autant de conditions qui empêchent d’être épanoui et de travailler de façon optimale.

Heureusement, ces différents effets du changement de saison peuvent être soulagés grâce à des remèdes ou traitements homéopathiques. Aujourd’hui, il est en effet possible de se soigner via l’homéopathie en se procurant les médicaments sur les sites des pharmacies en lignes. Grâce à l’évolution du digital, ces derniers sont disponibles en ligne comme dans les établissements physiques pour faciliter leurs achats aux clients. Ils sont en vente libre, c’est-à-dire que vous n’avez pas besoin d’une ordonnance pour vous en procurer. La posologie ainsi que toutes les informations relatives au remède sont disponibles sur le site d’achat.

L’homéopathie et le changement de saison : quel lien ?

En se référant à la définition et au principe de fonctionnement de l’homéopathie, on comprend facilement ses bénéfices sur le changement de saison. Élaborée en 1796, par le médecin allemand Samuel Hahnemann, l’homéopathie est une médecine douce qui considère que ce qui cause une maladie peut également aider à soigner cette même maladie et la prévenir. Ce principe est calqué sur la loi des similitudes établie par Hippocrate : « l’application des semblables fait passer de la maladie à la santé ».

Il s’agit d’une thérapie alternative qui traite le malade avec des doses très faibles d’une substance qui en situation normale provoque chez une personne en bonne santé des signes comparables à ceux du malade. L’organisme ayant ses propres processus d’autodéfense, le rôle de l’homéopathe est de le stimuler afin de déclencher ce processus. Très bénéfique pour le corps, l’homéopathie permet entre autres de :

  • soigner le rhume,
  • soulager les allergies,
  • perdre du poids,
  • mieux dormir,
  • réduire les effets secondaires liés au traitement du cancer, etc.

Ces bienfaits ne constituent qu’une infirme partie des vertus de l’homéopathie. Aussi bien en prévention qu’en traitement, cette médecine représente un bon remède contre le changement de saison.

homéopathie bienfaits

Bien préparer le changement de saison avec l’homéopathie

Les médicaments homéopathiques se présentent sous des formes galéniques variées. Il existe des kits homéopathiques déjà prêts à l’emploi, des granules à déposer sous la langue, de la teinture mère ou encore des globules au choix. Dans le cas particulier du changement de saison, les remèdes de basse dilution (4CH ou 5 CH) et ceux de moyenne dilution (7CH ou 9CH) sont les plus adaptés pour les symptomatologies aiguës. Tous les traitements homéopathiques sont à prendre 15 min avant le repas ou 30 minutes après. Un même médicament pouvant être utilisé pour différentes indications, les posologies données sont des estimations.

Lutter contre la fatigue grâce à l’homéopathie

Comme remède homéopathique pour prévenir la fatigue ou les coups de mou à l’approche de l’hiver, nous vous proposons en premier, le Serum de Yersin 15 CH. La posologie recommandée par les spécialistes est de 5 granules (une dose) la semaine pendant un mois puis une dose chaque quinzaine. Le traitement est à débuter environ deux mois avant l’hiver.

Vous pouvez y associer du Silicea 15 CH en une dose chaque semaine. Lorsque les signes d’épuisement sont déjà présents, les remèdes tels que : le Kalium phosphoricum 5 CH et le Selenium 5 CH sont appropriés en traitement curatif. La posologie est la même pour les deux traitements, soit 5 granules à prendre 2 à 4 fois par jour. La propriété de ces médicaments est de dynamiser le système immunitaire de votre corps afin de vous soulager d’une extrême faiblesse mentale ou physique et de vous procurer un sentiment de rajeunissement. Ceci en augmentant l’endurance du corps et le seuil de fatigue.

Lutter contre les allergies grâce à l’homéopathie

En stimulant les mécanismes d’autoguérison de l’organisme, l’homéopathie prévient et lutte de manière efficace contre les symptômes d’allergies. Les remèdes pouvant vous permettre de prévenir ou soulager le rhume, la toux, les éternuements, les maux de tête ou les états grippaux sont innombrables. On peut citer :

  • l’Allium cepa,
  • le NUX VOMICA,
  • le Gelsemium Sempervirens,
  • le CALCAREA PHOSPHORICA,
  • le BELLADONNA…

Qu’ils soient en 5 CH, 7CH, ou 9 CH, ces quelques produits sont efficaces contre les malaises hivernaux. Leur posologie est variable suivant les symptômes présentés. De manière standard, on recommande de prendre 3 granules toutes les heures puis d’espacer les prises dès l’amélioration des symptômes.

Prévenir les mauvaises nuits de sommeil grâce à l’homéopathie

En cas de troubles du sommeil en particulier d’insomnie, vous pouvez prendre les remèdes suivants :

  • le Coffea cruda 9 CH 5,
  • le Stramonium 9 CH…

La posologie est de 5 granules le soir et dans la nuit. Ces médicaments soulagent en calmant l’ampleur de vos pensées. Ils permettent par conséquent de plonger dans un profond sommeil réparateur. Ils viennent à bout des troubles du sommeil avant le changement de saison, pendant et même après.

remèdes homéopathiques

Les conseils et précautions d’emploi

En homéopathie, deux hommes présentant les mêmes symptômes peuvent être soumis à des remèdes différents, qui tiennent compte de leurs caractéristiques propres. Nous vous conseillons donc de choisir le remède qui vous correspond le mieux. Un spécialiste du domaine sera à même de vous orienter. Les médicaments homéopathiques sont non toxiques et ne présentent pas de contre-indication particulière. La grande majorité est issue de laboratoires sûrs ayant l’agrément de l’ANSM. Néanmoins, nous préconisons aux femmes enceintes de prendre l’avis d’un homéopathe avant tout traitement.

L’efficacité de ces molécules est amoindrie lorsqu’elles sont ingérées en même temps que du café, de la menthe, de la camomille ou du tabac. Au-delà de 24h normalement, les symptômes traités doivent disparaître ou leur intensité diminuer. Dans le cas contraire, il est important que vous envisagiez de demander un avis médical.

Parce qu’il vaut mieux prévenir que guérir, nous vous recommandons de prendre vos dispositions pour être prêt à chaque transition de saison. Procurez-vous votre remède homéopathique en ligne et dites adieu aux longues journées de fatigue, de stress ou autre mal qui vous empêchaient jusqu’ici de travailler. De plus, souvenez-vous, c’est en fonction des symptômes de chaque individu que l’homéopathie traite le mal. Alors, consultez un spécialiste avant de prendre un remède homéopathique, quel qu’il soit.