4 conseils pour découvrir les saveurs du thé noir

Le thé noir est une boisson chaude très appréciée grâce à ses nombreux bienfaits sur la santé. Il en existe diverses variétés et ses saveurs varient selon son origine et son grade. Comment bien choisir votre thé noir ? Comment le préparer pour bien apprécier son goût et profiter de ses vertus ?

Vérifiez l’origine du thé noir

Le thé noir est souvent disponible en vrac, en sachets et en boule. Il est majoritairement produit en Inde, en Chine, au Sri Lanka et en Afrique. Sa qualité et son goût sont déterminés en fonction de son lieu de culture. Il existe aussi des mélanges de thé noir qui se font avec certaines variétés provenant des différentes régions productrices.

Les thés noirs indiens

Comme thé noir indien, on retrouve le thé noir Darjeeling, le thé noir d’Assam et le thé noir Nilgiri. Le thé Darjeeling, qui est récolté du début du printemps à la fin de l’automne, est un thé noir célèbre qui fait partie des meilleures variétés de thé dans le monde. Il est souvent appelé le « champagne du thé », car il a une saveur très délicate. Celle-ci change en fonction de la saison de la récolte, qui se fait quatre fois par an.

Lorsque les feuilles de thé sont cueillies au début du printemps, le Darjeeling a une couleur claire et une saveur douce. À la deuxième récolte qui se fait souvent en juin, il devient plus corsé avec des notes de musc et d’épices. La troisième poussée permet la production du thé mousson Darjeeling qui est utilisé pour faire les mélanges de thé noir. Le thé Darjeeling issu de la dernière récolte a une saveur plus forte en raison de sa forte concentration en tanins.

Le thé noir d’Assam vient de la plus grande région productrice de thé au monde. Il est malté, audacieux avec une note finale croquante. Quant au thé noir Nilgiri, encore appelé thé Blue Mountain, il a une saveur légèrement sucrée. Il est très bon en thé glacé puisqu’il ne devient ni trouble ni amer quand il est infusé.

Les thés noirs chinois

Les thés noirs produits en Chine sont le Lapsang Souchong, le thé noir du Yunnan et le thé noir Keemum. Le Lapsang Souchong, ou « whisky du thé », est un thé noir fumé qui a une saveur puissante avec des notes de pin et de tabac. Le thé noir du Yunnan est très riche et raffiné. Il offre un goût onctueux avec des notes de chocolat et de miel. Après infusion, il a une couleur orange cuivrée, car il est fortement composé de bourgeons délicats (pointes dorées).

Concernant le thé Keemum, il est aussi un thé haut de gamme. Sa saveur est semblable au thé Lapsang Souchong, mais elle est plus prononcée et a un arôme fruité. Son goût est souvent comparé à celui d’un vin ou d’un chocolat non sucré.

Le thé noir du Sri Lanka

Au Sri Lanka, le thé noir produit est appelé thé de Ceylan. En général, après son infusion, il a une couleur noir foncé et une saveur prononcée avec des notes épicées. Cela peut toutefois varier selon la région dans laquelle il est cultivé. On trouve donc des thés de Ceylan cultivés dans les montagnes qui ont une saveur délicate et nuancée. Ils ont une couleur dorée et sont considérés comme étant de meilleure qualité. Il existe ensuite les thés cultivés sur la côte, à basse altitude, qui ont une couleur brun bordeaux et une saveur prononcée.

Les thés noirs africains et les mélanges de thé noir

Les thés noirs les plus connus en Afrique sont le thé du Kenya et le thé du Rwanda. Le Kenya Milima GBOP est un thé bio pointé qui a un goût très corsé avec de beaux arômes. Le thé Rwanda Rukeri OP a une couleur cuivrée et offre une saveur originale avec des notes végétales et boisées.

Concernant les mélanges de thé, parmi les plus répandus, il y a le English Breakfast Tea. C’est un mélange des thés noirs d’Assam, de Ceylan, du Kenya et parfois du Keemum. Il a un goût très prononcé et il se marie bien au miel. On trouve ensuite l’Irish Breakfast Tea qui contient différentes variétés du thé noir Assam. Ce thé a une forte saveur maltée et riche qui devient onctueuse lorsque vous y ajoutez du lait.

Il existe aussi le thé Earl Grey qui est composé de thé noir et d’écorces de bergamote séchées. À ce mélange sont ajoutées des écorces de citron pour obtenir le thé Lady Grey. Ces deux mélanges de thés noirs ont le même goût acidulé et rafraîchissant. Pour finir, vous avez le Masala Chai qui est fait avec du thé noir Assam et des épices comme la cannelle, le clou de girofle, le gingembre.

Savoir reconnaître la qualité du thé noir

La qualité du thé noir est reconnue grâce à des grades qui sont désignés par des sigles. Généralement, plus il y a de lettres dans la désignation et plus le thé est de bonne qualité. Cette classification se fait en fonction de la taille des feuilles qui jouent un rôle important sur les saveurs du thé. Les feuilles utilisées pour produire le thé noir peuvent être entières ou brisées. Pour chaque catégorie de feuilles, il y a un système de grade. Pour les thés noirs à feuilles entières qui sont souvent plus doux et plus raffinés, on retrouve les classifications suivantes :

  • Souchong, qui veut dire que les feuilles sont grandes, larges et âgées,
  • Pekoe, les feuilles sont jeunes, plus fines et sans bourgeon terminal,
  • FP (Flower Pekoe), qui correspond à des feuilles fines roulées en boule,
  • OP (Orange Pekoe), le thé est fait avec les deux premières feuilles et le bourgeon terminal,
  • FOP (Flowery Orange Pekoe) est pour un thé produit avec les deux premières feuilles et un bourgeon non éclos.

Le grade FOP est affiné et renseigne sur la qualité du bourgeon. Il se divise en sous-catégories :

  • GFOP (Golden Flowery Orange Pekoe) pour un thé noir riche en bourgeons dorés, c’est-à-dire issus d’une récolte précoce,
  • TGFOP (Tippy Golden Flowery Orange Pekoe), uniquement composé de bourgeons dorés,
  • TGFOP 1, qui représente un thé de grande qualité,
  • FTGFOP (Finest Tippy Golden Flowery Orange Pekoe), pour un thé de très grande qualité,
  • SFTGFOP (Special Finest Tippy Golden Flowery Orange Pekoe) thé de qualité exceptionnelle.

Pour la classification des thés à feuilles brisées, on trouve :

  • BP Souchong, la cueillette des feuilles a été grossière et de faible qualité,
  • BP (Broken Pekoe) pour les 2ème et 3ème feuilles de l’arbre et ne contenant pas de bourgeons,
  • BOP (Broken Orange Pekoe),
  • FBOP (Flowery BOP),
  • GBOP (Golden BOP),
  • GFBOP (Golden Flowery BOP),
  • TGBOP (Tippy Golden BOP).

Les thés noirs à feuilles brisées ont moins de saveur que ceux à feuilles entières. Ils sont plus corsés, plus foncés et plus riches en caféine.

Préparez bien le thé noir pour mieux le savourer

Pour bien apprécier les saveurs du thé noir, il faut bien le préparer. Il existe alors certaines règles à suivre. La première concerne la qualité de l’eau. Il est conseillé d’utiliser une eau filtrée, car l’eau prise directement au robinet contient du calcaire et du chlore. Ces produits chimiques peuvent altérer les saveurs et les effets de votre thé.

Il faut ensuite faire bouillir l’eau à bonne température. L’idéal est qu’elle soit comprise entre 95 et 100°C. Une eau au-dessus de cette température pourrait brûler les feuilles de thé et apporter de l’amertume à votre boisson chaude. Pour être sûr d’avoir la bonne température, vous pouvez utiliser un thermomètre de cuisson.

Après cette étape vient l’infusion du thé noir qui suit une méthode stricte et très connue dans le milieu du thé. Elle consiste tout d’abord à verser de l’eau chaude dans votre tasse et dans votre théière. Attendez un moment, puis videz l’eau qui se trouve dans la tasse. Cette eau est appelée eau d’annonce et permet d’éviter un choc thermique au thé. Mettez ensuite votre thé noir dans l’eau de la théière puis filtrez en même temps et ajoutez à nouveau de l’eau à 95°C. Laissez maintenant infuser pendant quelques minutes. La durée de l’infusion varie selon le type de thé. Il est de :

  • 2 à 2 minutes 30 pour le thé noir Darjeeling récolté en début de printemps,
  • 3 minutes pour le thé noir Darjeeling récolté en été,
  • 4 minutes pour le thé noir Darjeeling récolté en automne,
  • 3 à 5 minutes pour les thés noirs à feuilles entières, qu’ils soient aromatisés ou non,
  • 3 à 4 minutes pour les thés noirs à feuilles brisées.

Si vous laissez le thé noir infuser pendant trop longtemps, il perdra de sa qualité et ses vertus diminueront. Il sera également plus amer, car la théine aura eu le temps de se libérer en grande quantité.

Pour la dégustation, vous pouvez y ajouter du sucre, du miel ou du lait. Vous pouvez aussi choisir de ne rien ajouter à l’infusion, afin de bien profiter des différentes saveurs du thé noir.

Buvez votre thé noir au meilleur moment

Le thé noir se boit au petit-déjeuner ou au goûter, lorsque vous avez besoin de reprendre des forces. Il vous apporte une énergie mesurée qui dure une bonne partie de la journée. Le thé noir empêche néanmoins certains nutriments (comme le fer) d’être absorbés correctement. Il est alors conseillé de prendre votre boisson chaude hors des repas pour mieux bénéficier de ses vertus sur la santé.

Par exemple, grâce à ses antioxydants, le thé noir améliore la circulation sanguine. Il aide aussi à lutter contre les maladies liées au vieillissement, les migraines, les infections digestives…