Troubles musculo-squelettiques : comment s’en prémunir

Avec l’émergence du télétravail ces deux dernières années, les soucis de santé liées au travail dans de mauvaises conditions est en augmentation. Comment continuer à profiter de pouvoir travailler à la maison (ou retourner au bureau), sans que le corps en souffre ?

Tendinite de l’épaule ou du coude, douleur au poignet, lombalgie… Autant de troubles musculo-squelettiques (TMS) qui peuvent affecter les salariés soumis à des conditions de travail difficiles ou de mauvaises postures.

C’est quoi un TMS (trouble musculo-squelettiques) ?

Les TMS sont des lésions du système musculo-squelettique, c’est-à-dire des os, des articulations, des muscles, etc. Ils peuvent être causés par des mouvements répétitifs et mal exécutés, mais aussi par des postures statiques (rester assis devant un ordinateur toute la journée).

Ces troubles figurent parmi les problèmes de santé les plus fréquents en France : 1 sur 3 travailleurs est concerné, selon l’Observatoire français des troubles musculo-squelettiques (OFME). S’il existe plusieurs niveaux d’exposition, les troubles ont tendance à augmenter et devenir plus sévères avec l’âge.

Méconnus il y a peu, les TMS sont aujourd’hui considérés comme une maladie professionnelle à part entière. Au-delà de l’aspect physique (gestes répétitifs, positions pénibles, postures prolongées, maniement de charges lourdes), les TMS sont aussi provoqués par un temps de récupération insuffisant et des situations de stress professionnel.

Tous les secteurs d’activités touchés

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, les TMS ne concernent pas que les secteurs d’activités les plus physiques comme le BTP. Les salariés du secteur agroalimentaire, du commerce, de la métallurgie mais aussi de l’habillement et des services à la personne sont touchés.

Pour éviter de mettre votre santé en danger, voilà quelques symptômes qui vous permettront de déceler un éventuel trouble musculo-squelettique :

– Se réveiller la nuit avec des fourmillements dans les mains

– Ne plus pouvoir se servir d’un tournevis

– Avoir du mal à se coiffer

– Ressentir fréquemment des engourdissements…

Que faire si je ressens des douleurs ?

Ne laissez pas trainer la situation, si au bout de quelques semaines la douleur est toujours présente, il est conseillé de consulter votre généraliste. Il pourra vous donner des conseils plus précis et vous mettre en contact avec les thérapeutes nécessaires pour la suite de votre traitement.

N’hésitez pas en parler à votre employeur et à solliciter le cas échéant un rendez-vous auprès de la médecine du travail. Ces derniers se doivent de trouver une solution afin que ces troubles ne vous causent pas, plus tard, de graves problèmes de santé, en adaptant votre poste de travail, ou en vous proposant un autre poste ou un reclassement.

Vous aller également sans doute devoir soigner les lésions, soit avec de la kiné, soit en complément d’un traitement médicamenteux.

Comment prévenir les TMS au travail ?

Avant d’en arriver à de tels extrêmes, vous pouvez pour votre propre santé mettre en oeuvre quelques astuces pour limiter si possible l’apparition des TMS. Voici quelques conseils :

– Levez-vous et bougez toutes les heures : faites une pause, ne serait-ce que pour faire le tour de la pièce ou faire des exercices simples d’étirement, le mouvement est essentiel !

– Variez autant que possible vos activités : si vous le pouvez, alternez entre la position assise et la position debout, par exemple.

– Soignez votre posture : en position assise, gardez le dos droit et la tête droite. C’est aussi l’occasion de reposer vos yeux et soulager les tensions dans votre cou et vos épaules.

– Travaillez dans une pièce bien éclairée et à la bonne distance de votre écran d’ordinateur, on a toujours tendance à avoir un écran placé trop bas qui va tirer sur les cervicales.

La chaise de bureau design AMPM

– Utilisez une chaise confortable qui soutient bien votre dos, ou un bureau debout réglable, c’est encore plus agréable car vous pouvez aussi faire de l’exercice, et les prix sont aujourd’hui devenu abordables.

– Enfin, buvez suffisamment d’eau pendant la journée pour rester hydraté, cela aide beaucoup à éviter les douleurs dans le bas du dos par exemple.

Vous en savez désormais plus sur les TMS, comment les prévenir et ce qu’il faut faire en cas de douleur. N’hésitez pas à agir dès maintenant pour protéger votre santé !