Nicolas Batum : dans l’intimité d’un champion d’Europe

« Oui, la NBA impose un certain dress-code »

Agé de 24 ans et fraichement auréolé d’un titre de champion d’Europe avec l’équipe de France de basket, en compagnie de Tony Parker, Boris Diaw et ses autres potes, Nicolas Batum a connu une reprise agitée avec son club de Portland.

L’ailier des Blazers, que l’on surnomme Batman, a tout de même pris le temps de répondre à nos questions pour parler de basket, bien sûr, mais aussi de ses autres passions, comme l’automobile, les jeux vidéo et la mode.

Masculin.com : Commençons forcément par l'Euro de basket. Avec un peu de recul, qu'est-ce qu'on ressent après un tel titre (d'autant que la compétition a été rude !) ?
Nicolas Batum : Je ressens de la fierté, beaucoup de fierté ! 

Et sur un plan personnel, comment as-tu vécu cet Euro ?
Le début de la compétition était un peu difficile. Mais avec un peu de recul, ce que je retiens de cet Euro, c'est évidemment notre titre de Champion d'Europe. Le plus important, c'est la victoire collective.

Quel est ton programme pour les semaines à venir ?
La saison en NBA commence par de nombreux entraînements (training camp)  suivis de match amicaux. Les matches, eux, ne recommencent que fin octobre (le mardi 29 octobre 2013 précisément, ndlr).*

Quels seront tes objectifs avec Portland cette année ?
L'objectif des Blazers pour cette nouvelle saison est d'atteindre les play-offs.

On va un peu arrêter de parler de basket… Quelles sont tes autres passions ? J'ai cru comprendre que tu t'intéressais aux jeux vidéo…
J'aime beaucoup les jeux vidéo. J'y joue souvent! En plus, le graphisme des jeux est de mieux en mieux.

Et GTA V, tu l'as acheté ?
Non, pas encore ! J'attends la sortie de la PlayStation 4 !

On m'a aussi parlé d'un intérêt pour les voitures ? Lesquelles te font rêver ? Laquelle ou lesquelles possèdes-tu ?
En effet… Je rêve d’avoir une Ferrari F430. Aujourd’hui, j’ai deux Mercedes, un ML 63 AMG et une CLS 63 AMG, ainsi qu’une Cadillac Escalade.

Enfin, on va aussi parler un peu de mode. J'imagine que le milieu de la NBA impose un certain dress-code, une certaine apparence ?
Oui, c’est clair. La NBA impose un certain dress-code pour les jours de match. Cela nous permet de montrer une image professionnelle aux fans et surtout aux enfants. Nous sommes souvent des rôles modèles pour les petits et c'est important de véhiculer une belle image et de bonnes valeurs.

Quel est ton style de vêtements ? Te verrais-tu monter ta propre marque ou ligne de vêtements ?
Je me sens à l'aise dans un style assez décontracté, casual. Les jours de matchs, je suis souvent en jean et chemise, avec un blazer, une belle montre et une paire de Stan Smith aux pieds.
Pour la ligne de vêtements, en revanche, c'est plus la passion de mon ami Ian Mahimini (qui évolue aussi en NBA, aux Pacers d’Indiana, ndlr) qui développe sa marque French Deal.

Que peut-on te souhaiter pour l'année à venir ?
Honnêtement, la seule chose que l'on peut me souhaiter, c'est de rester en bonne santé !

* Nicolas a d'ailleurs été victime d'une commotion cérébrale à l'entrainement. Il a lourdement chuté après avoir tenté un dunk face à son coéquipier Will Barton et heurté le montant du panier. Mais au moment où il a répondu nos questions, Nicolas semble avoir retrouvé la forme et il a même recouru à l'entrainement.

En bonus, découvrez aussi la playlist idéale de Nicolas Batum…

Partager
Tags: people
Ludovic Bonnet

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !