Excellente nouvelle pour cet hiver : pour perdre du poids, il faut baisser son chauffage

La hausse affolante des prix de l’énergie, qu’il s’agisse du carburant ou du chauffage, lié au conflit en Ukraine a mis beaucoup d’entre nous dans une situation délicate cet hiver, chacun cherchant des moyens d’économiser de l’argent sur le chauffage. Peut-être qu’il est possible de faire contre mauvaise fortune bon coeur, en « acceptant » l’idée que baisser le chauffage n’a pas que des vertus économiques.

Perdre des degrés pour perdre du poids

Lutter contre le froid, c’est un mystère pour personne, permet de brûler plus de calories, plus rapidement. Mais cette sagesse populaire est désormais corroborée par une étude qui montre qu’en baissant de quelques degrés le thermostat de son chauffage on peut affiner sa silhouette.

Les foyers et les bureaux surchauffés pendant les mois d’hiver – même s’ils sont de plus en plus un lointain souvenir – pourraient être en partie responsables de la prise de poids de certains, ont noté des chercheurs de l’université de Maastricht.

Une température idéale entre 15 et 17° ?

Comme on passe 90% de notre temps en moyenne à l’intérieur pendant les mois d’hiver, le directeur de cette étude, Wouter van Marken Lichtenbelt, s’est interrogé : que se passerait-il si on était forcé à réguler notre température corporelle sans trop recourir au chauffage, comme l’expérimentent des millions de foyers français cet hiver.

Selon le docteur et son équipe, l’exposition prolongée et fréquente à des températures fraîches (entre 15 et 17°C) activerait les graisses brunes, ces tissus adipeux qui brûlent des calories au lieu de les stocker. Des recherches ont également montré qu’une exposition modérée au froid peut stimuler la combustion de la graisse blanche, qui s’accumule autour de nos organes. Ce type de graisse est responsable de certains problèmes de santé chez les adultes.

Le froid, on s’y habitue

De plus, même si le froid peut paraître inconfortable à priori, les personnes arrivent à s’y adapter après des expositions fréquentes et prolongées, comme l’explique l’équipe de chercheurs. Lorsque les sujets ont été exposés à des températures basses pendant six heures par jour, 10 journées d’affilée, les scientifiques ont découvert une progression de la quantité de graisse brune dans leur corps.

Les participants ont aussi rapporté se sentir plus à l’aise et de moins grelotter lorsque la température passait sous les 15°C au terme de l’étude, toujours grâce à la présence de ces graisses brunes. Les chercheurs concluent : « Repenser le climat intérieur en permettant une dérive des températures ambiantes pourrait protéger à la fois sa santé et son compte bancaire. »

Ces recherches sont parues par le Maastricht University Medical Centre dans la revue Trends in Endocrinology & Metabolism.

Un mal pour un bien en attendant mieux ?

L’idée de baisser son chauffage entre 15 et 17° offre à beaucoup une solution simple et économique pour économiser sur le chauffage cet hiver. En outre, cela pourrait également vous aider à perdre quelques kilos en trop au cours de la nouvelle année.

Par conséquent, même si cela semble inconfortable au début, baisser le thermostat de votre chauffage est bénéfique tant sur le plan financier que sur celui de la santé, alors pourquoi pas essayer, ce sera peut être l’occasion d’inaugurer les col roulés ou doudounes en intérieur comme le suggère le gouvernement.