RelaxNews
Il y a 4 mois

Ramadan : 5 conseils pour jeûner et garder la forme

Chaque année, les musulmans du monde entier sont invités à “faire le ramadan”. Pendant un mois, les habitudes alimentaires sont bouleversées, puisqu’il convient de jeûner en journée et de s’alimenter au coucher du soleil.

Mais quand les journées sont longues, il n’est pas toujours facile de ne pas manger ni boire pendant de longues heures. Alors, comment garder la forme pendant ce mois du jeûne ?

Ramadan et confinement : quel impact ?

En 2020, le mois de Ramadan s’étale du vendredi 24 avril au samedi 23 mai. Une période de jeûne plus particulière que les autres puisqu’elle intervient en plein confinement lié au Covid-19.

Si les rassemblements festifs habituellement liés à la rupture du jeûne sont interdits, vous pouvez faire le ramadan sans risque par rapport au coronavirus. L’OMS a toutefois précisé que les fidèles qui ont été atteints ou diagnostiqués positifs au Covid-19 ne devraient pas jeûner pendant un mois.

Comment rester en forme pendant le mois de Ramadan ?

On l’a dit, les habitudes alimentaires des musulmans sont bouleversées pendant ce mois de Ramadan. Au-delà des éventuels problèmes de santé que les personnes fragiles pourraient rencontrer, vous serez nombreux à perdre quelques kilos au cours des prochaines semaines.

Aussi, nous avons choisi de partager avec vous les conseils de Charlotte Debeugny, diététicienne. Elle vous donne ici 5 recommandations nutritionnelles à suivre pour profiter pleinement de cette période.

1. Favoriser les fibres et protéines au petit-déjeuner

Appelés “suhûr” et “iftar”, les repas du Ramadan ont respectivement lieu avant le lever du soleil et à la nuit tombée. Le suhûr (le repas de l’aube, le petit-déjeuner) est crucial car il faut tenir toute la journée sans manger ni boire.

Il est donc conseillé de consommer des protéines (œufs, fromages, yaourts, noix…) ainsi que des fibres (fruits, légumes, graines complètes), qui couperont la faim sur une longue période.

2. Limiter les excès au coucher du soleil

Le risque de l’iftar est que l’on fasse des excès après la longue période de privation de la journée. Il est conseillé de prendre une soupe froide ou de la salade pour couper la faim sans trop de calories. Le repas doit aussi être composé de protéines, féculents complets et légumes.

Il faut donc durant les repas préférer les bons aliments à la “malbouffe”, consommer plus de cinq fruits et légumes, des protéines et des produits laitiers à chaque fois.

3. Préférer les dattes et les amandes aux autres desserts sucrés

Si le Ramadan est une période de fête, cela peut avoir un très mauvais impact sur la santé. En effet, manger la nuit plutôt que la journée influence notre métabolisme, d’où le risque de prise de poids. Il faut aussi veiller à ne pas manger trop sucré.

Pour couper la sensation de faim sans trop consommer de sucre, Charlotte Debeugny conseille de manger des dattes ou des amandes et d’éviter les pâtisseries trop sucrées comme les loukoums ou les cornes de gazelle.

4. Eviter le soleil et bien s’hydrater

Pour rester en forme durant le jeûne, il est aussi recommandé d’éviter le soleil, rester dans des endroits frais et éviter de faire du sport (un conseil plus facile à appliquer pendant ce confinement 2020). Consommer des fruits le matin est une bonne idée car ils sont chargés d’eau, ce qui nous hydrate pour la journée. Attention toutefois à ne pas boire trop d’eau d’un coup.

Le café et le thé sont à proscrire car ils donnent soif et n’hydratent pas assez. Pour avoir plus d’énergie, il est possible de prendre des jus de fruits coupés d’eau ou des smoothies.

5. Adapter le jeûne à sa condition physique

Avant de se lancer, il est nécessaire de consulter son médecin, en particulier pour les individus âgés en mauvaise santé, les diabétiques devant prendre des médicaments pour contrôler leur taux d’insuline, les femmes enceintes, ainsi que les enfants n’ayant pas atteint la puberté.

Les personnes affaiblies voulant tout de même faire le Ramadan doivent consulter leur médecin et adapter le jeûne à leur condition. Si leur santé se dégrade, alors il est impératif d’arrêter le jeûne.