Vins : les 15 appellations à connaître quand on est débutant

Pas facile de s'y retrouver parmi toutes les appellations de vin

--- Le ---

Saint-Emilion, Châteauneuf-du-Pape, Pouilly-Fuissé... Vous êtes perdu dans la jungle des appellations vinicoles ? Voici les 15 principales à connaître.

Vins : les 15 appellations à connaître quand on est débutant
DR ©
RelaxNews

La France est une terre promise pour les amateurs de bon vin, à qui elle offre une quantité phénoménale d'appellations, depuis les vignes alsaciennes jusqu'aux productions provençales. Mais, pour les débutants, difficile de s'y retrouver et de faire le bon choix, parmi cette masse de noms. Pour le Champagne, rien de plus simple, il n'y a qu'une seule appellation. Pour les autres, voici les quinze incontournables.

Dans le vignoble bordelais

1. Saint-Emilion : elle est sans doute la plus connue. C'est son prestige qui lui vaut sa célébrité à travers le monde. Mais, attention Saint-Emilion regroupe quatre appellations : Saint-Emilion, Saint-Emilion grand cru, AOC Lussac Saint-Emilion et AOC Puisseguin Saint-Emilion. Et, contrairement aux idées reçues, les prix des vins de Saint-Emilion ne sont (presque) pas tous dissuasifs. Les oenophiles peuvent se satisfaire dès 10 euros.

Les derniers millésimes à déguster : 2009, 2006, 2005, 2003 et 2000. Saint-Emilion est aussi connu pour sortir des vins se prêtant au vieillissement. Les meilleures bouteilles de Saint-Emilion grand cru peuvent par exemple se bonifier pendant plus de vingt ans.

2. Saint-Estèphe : sur la rive gauche de la Garonne se concentrent plusieurs grandes appellations bordelaises, dont Saint-Estèphe, que les oenophiles aguerris affectionnent particulièrement. Les crus rouges, issus du Cabernet Sauvignon, de Merlot et de Cabernet Franc, promettent un potentiel de vieillissement étonnant, jusqu'à 50 ans ! Le vin accompagne à merveille les viandes rôties. Les débutants peuvent s'en offrir dès 10 euros.

3. Graves : les graviers qui bordent la Garonne ont donné leur nom à cette prestigieuse appellation, qui en recoupe plusieurs : l'AOC Graves-blanc, l'AOC Graves-supérieures, l'AOC Graves-de-Vayres. Plus de 3000 hectares produisent des vins rouges et blancs, à prix abordables. De nombreuses célébrités brillent dans cette région, notamment les grands crus classés tels que le Château Haut-Brion. À retenir que les Graves-supérieures ne sont que des blancs doux, issus de muscatelle, sauvignon ou sémillon récoltés à la main. Des vins très aromatiques qui subliment le foie gras ou les ris de veau.

Dans le vignoble du Beaujolais

Le Beaujolais, qui est aussi une appellation, concentre à lui seul un vignoble français à part entière. Quatorze appellations sont produites sur cet espace confiné de 55 km, entre Mâcon et Lyon.

4. Beaujolais nouveau : rattaché à un événement médiatique, qui a lieu tous les troisièmes jeudis du mois de novembre, le Beaujolais nouveau ne peut manquer à cette liste, même si de nombreux détracteurs dénoncent sa qualité. Cette appellation fait inévitablement référence à la couleur rouge, à boire jeune, ou au maximum dans les deux ans. Ces vins sont connus aussi pour leur accessibilité puisqu'on les trouve à moins de 5 euros.

5. Saint-Amour : un nom évocateur qui désigne des vins rouges, souvent de gamay, à boire avec des escargots, des cuisses de grenouille, des champignons. Cette AOC, qui appartient à l'un des dix crus du Beaujolais, prend naissance dans la partie la plus septentrionale du vignoble, avec en toile de fond la Saône. Une belle découverte pour les débutants et leur nez qu'ils aiguiseront à coup d'arômes de fruit et de fleur, qui caractérisent ces vins.

Dans le vignoble bourguignon

À une heure de Lyon se concentrent les vignobles de la Bourgogne, depuis les vignes de Chablis jusqu'au Mâconnais. Une région experte en vins blancs, même si le prestige de ses vins rouges rayonne à travers le monde.

6. Chablis : sans doute l'appellation la plus connue de la Bourgogne pour ses vins blancs. Elle serait même la plus usurpée au monde. Les Anglo-Saxons préfèrent d'ailleurs dire "Chablis" plutôt que vin blanc, pour désigner des crus qui ne sont pas forcément issus de la Bourgogne. Attention toutefois à bien décrypter l'étiquette pour ne pas se méprendre pendant la dégustation. Car "Chablis" regroupe plusieurs appellations, soit 4000 hectares de vignes.

Il existe le Chablis, Chablis Premier cru, Petit Chablis, mais aussi Chablis grand cru. Pour ce dernier, le vignoble promet d'offrir des vins d'une grande qualité, sans défaut. Un plaisir qui n'est accessible qu'à partir de 20 euros. Les autres Chablis feront très bien l'affaire avec le fameux poulet de Bresse ou les fromages de chèvre régionaux.

7. Pouilly-Fuissé : un autre grand blanc bourguignon à déguster absolument avec des crustacés ou des quenelles de brochet. À quelques encablures de Mâcon, ce cru qui n'est produit que sur 750 hectares utilise exclusivement du Chardonnay, donne au vin cette robe jaune d'or à reflets verts. Pour le choix du millésime, impossible de se tromper sur la période entre 2003 à 2006. Ajoutons que  l'on ne saurait que vous recommander les vins issus du domaine Robert-Denogent.

Attention à ne pas confondre avec le Pouilly fumé, situé dans la Nièvre, qui appartient aux vignobles de Loire.

 
Pas facile de s'y retrouver parmi toutes les appellations vinicoles françaises

Dans le vignoble de la Loire

Au départ du littoral Atlantique, à l'ouest de Nantes, jusqu'à Vendôme et Blois s'étirent 800km de vignobles, qui déploient toutes les couleurs de vins et des appellations s'adaptant à tous les types de repas. Dans la Loire aussi, les stars sont nombreuses.

8. Sancerre : dans le Centre-Loire, à l'est de Bourges, 2.770 hectares donnent vie à cette appellation capable de produire les trois couleurs. Les rouges, qui utilisent le pinot noir, se démarquent par une longueur en bouche et sont capables de donner du plaisir immédiatement ou plusieurs années après. Le Sauvignon est cultivé pour la production de Sancerre blanc, plus typé. Il doit être connu par tout débutant qui apprendra d'abord à laisser le nectar s'épanouir en bouteille.

9. Chinon : le fameux vin tant apprécié par Rabelais se distingue par sa robe rouge pourpre, qui se bonifie avec les années. Ici, on cultive le cabernet franc et aussi le cabernet-sauvignon pour produire des vins accessibles dès 5 euros. 2001, 2003, 2004, 2005 et 2009 sont de grandes années.

Dans le vignoble de la Vallée du Rhône

Il y a de quoi découvrir dans la Vallée du Rhône, puisque le vignoble s'étire tout en longueur sur 250 km du nord au sud, depuis Lyon jusqu'à Avignon.

10. Hermitage : un nom prestigieux à connaître tant il s'illustre dans le club très fermé des grands Côtes-du-Rhône. À base de syrah, le rouge est de grande classe et envoûte tout le palais. La couleur doit aussi partager les quelque 136 hectares de l'appellation avec une production de blanc, issu de cépages marsanne et roussane, et celle d'un vin de paille. Seules trois communes peuvent se targuer de sortir ce vin, à savoir Tain-l'Hermitage, Crozes-Hermitage et Larnage. Les prix démarrent à 20 euros et s'échelonnent jusqu'à 50 euros, voire plus.

11. Tavel : un vignoble dévoué au rosé ! La commune qui le produit a donné son nom à l'appellation. L'ensoleillement de 2700 heures par an en moyenne, auquel s'ajoute le mistral, sont autant de bonnes conditions réunies pour produire un rosé populaire qui n'a pas peur de l'assemblage. Les cépages sont nombreux : piquepoul, bourboulenc, mourvèdre, cinsault, syrah, grenache... Un joli vin du Midi qui accompagne aussi bien les charcuteries que la cuisine italienne ou le couscous.

12. Châteauneuf du Pape : tout au sud des Côtes-du-Rhône, l'appellation a forgé sa célébrité autour de son vin rouge, même si ce vignoble de plus de 3000 hectares sait aussi manier le vin blanc. Le renom est tel que les prix peuvent bondir facilement jusqu'à 100 euros la bouteille, et pourquoi pas plus pour les meilleures productions. Les vignes, qui s'épanouissent entre le sud d'Orange et le nord d'Avignon, non loin du Ventoux, savent donner vie à différents cépages, tels que le piquepoul, syrah, mourvèdre, terret, muscardin...

Dans le vignoble du Languedoc-Roussillon

Encore peu connus il y a quelques décennies, les vins du Languedoc-Roussillon ont su gagner en reconnaissance et en qualité. Le vignoble est très vaste, deux fois plus grand que le Bordelais.

13. Banyuls : la ville des Pyrénées-Orientales a donné son nom à cette appellation connu pour son vin liquoreux. Les vacanciers sont nombreux à faire la découverte de ce vin doux naturel, puisque sa région de production n'inclut que des destinations du soleil : Banyuls-sur-Mer, Collioure, Cerbère et Port-Vendres. Environ 70 hectares produisent le Banuyls grand cru, qui préfère démarrer sa vie trois ans en fût avant d'accepter de s'épanouir pendant vingt ans et plus en bouteille.

Dans le vignoble provençal

Les experts français du rosé, ou du moins les précurseurs. Ces vins de Provence sont la promesse d'une gorgée de soleil.

14. Côtes de Provence : une appellation facile à connaître, même pour les oenophiles en devenir. Cette AOC regroupe 20 000 hectares de vignes, depuis les Bouches-du-Rhône jusqu'aux Alpes-Maritimes. Mais, le vignoble n'est pas sectaire et son vin rouge gagne à être connu, tout comme le blanc qui se fait rare.

Dans le vignoble alsacien

L'Alsace aime faire honneur à ses cépages et ses vins célèbres appellent souvent en exclusivité l'un d'entre eux. Citons le Riesling, le Sylvaner, le Gewürztraminer, le Pinot Gris... Et si c'est le vin blanc qui vient immédiatement à l'esprit lorsque l'on parle de vin alsacien, intéressez-vous aussi au vin rouge comme le Pinot Noir - Cuvée Chemin de Pierres du domaine Jean-Louis & Fabienne Mann.

Mais, l'Alsace, c'est aussi des bouteilles prestigieuses, celle de l'appellation sélection de grains nobles. Les raisins, touchés par la "pourriture noble" sont choisis à la main !

15. Riesling : l'appellation la plus emblématique de l'Alsace. Une star qui fait des miracles une fois mariée à la choucroute. Le Gewürztraminer est sans doute l'appellation la plus typée de la région, et le Riesling la plus facile d'accès pour un débutant. Conditionné dans la fameuse flûte alsacienne, le Riesling est une valeur sûre pour qui veut réussir ses accords mets et vins. Le cépage, qui se démarque par son fruité, sait s'accommoder d'une truite, d'une soupe de légumes, d'huîtres, mais aussi de fromages frais ou d'une tarte aux fruits.

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé - A consommer avec modération

Thèmes connexes : vin alcool boisson
A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS