Ces vins étrangers méconnus ont tout pour plaire

Ethiopie, Thaïlande, Liban : des vins pas comme les autres

--- Le ---

Chez Masculin.com, on aime vous faire découvrir de nouveaux vins, des crus atypiques. Aujourd'hui, partez à la découverte des vignobles étrangers.

Ces vins étrangers méconnus ont tout pour plaire
© iStock ©
RelaxNews

Il n'y a pas qu'en France, ou dans les nouvelles régions du vin comme la Yarra Valley australienne, la Napa Valley californienne, le sud uruguayen, que l'on cultive la vigne. D'autres pays magnifient les cépages de manière plus discrète. Petit tour d'horizon de ces vignobles méconnus, où s'organiser une route des vins, sinon s'enorgueillir de découvertes viticoles.

La Belgique

Il n'y a pas que la mousse qui compte dans le plat pays. De façon on ne peut plus discrète, le pays cultive la vigne et ses meilleurs nectars parviennent même à être reconnus par les experts. Les domaines se répartissent sur la Wallonie et la Flandre, sur 150 hectares. 90 vignerons s'occupent des raisins, les flamands en majorité. La Belgique produit plus de 500 000 bouteilles par an (540 000 litres en 2011). 34 cépages sont autorisés, parmi lesquels des stars comme le chardonnay, le pinot noir et gris.

Parmi la palette viticole belge, il y a des vins tranquilles, mais aussi des vins effervescents aussi importants que les blancs en termes de production (40% contre 20% pour les rouges). Pour tenter l'expérience, il suffit de chercher l'appellation "Vlaamse mousserende kwaliteitswijn".

Pour découvrir le vignoble belge, il faut d'abord se rendre au domaine Genoels-Elderen, considéré comme la référence. Avec ses 22 hectares de vignes, il est le plus vaste du plat pays.

Le Liban

Sur le pourtour méditerranéen, l'Italie, l'Espagne, la France, le Maroc ou encore la Tunisie ne sont pas les seuls à savoir chouchouter les sols viticoles. Le Pays du Cèdre n'est pas un amateur, loin de là. Direction l'Est et la plaine de la Bekaa pour apercevoir les grappes de raisin. Ici, à quelques encablures de la Syrie, et non loin de la frontière israélienne, les vignerons ont eu à coeur de remettre sur pied leurs vignes après la guerre.

L'exemple français n'est pas très loin, puisque les oenophiles peuvent déguster des cépages qui ne leur sont pas étrangers : cabernet sauvignon, merlot, cabernet franc, syrah, grenache, mourvèdre, cinsault... Le Liban s'imprègne des traditions bordelaises pour produire son vin. Il y a comme un goût de France dans ces nectars-là.

Pour débuter votre apprentissage, il vous faut connaître le Château Ksara, fondé par les Jésuites en 1857. Il s'agit du plus vieux domaine du pays. Et sachez que le Liban est un des premiers à avoir cultivé la vigne dans l'Histoire. Le vignoble s'étend sur quelque 2700 hectares. La situation géographique est idéale pour le raisin : près de 300 jours de soleil par an et une mer toute proche qui régule la température.

L'Ethiopie

Longtemps présente dans la rubrique "internationale" des journaux pour des épisodes de famine, ou d'autres catastrophes humanitaires, l'Ethiopie se crée depuis peu une nouvelle image grâce à son vin.

Oui, la vigne prend vie sur ce sol sévère de l'Afrique de l'Ouest. Ce dernier est sablonneux tandis que la saison des pluies est courte, du moins dans le domaine où le groupe français Castel a fait le pari de sortir un nectar de qualité, à Ziway précisément.

Le numéro trois mondial du vin est attendu. Deux marques sont produites, à savoir Rift Valley, un monocépage rouge en merlot, cabernet sauvignon ou syrah, et blanc en chardonnay, ainsi qu'un vin d'assemblage, Acacia. Cette année, le vignoble connaît son tout premier millésime, qui délectera surtout les oenophiles à l'étranger. 1,2 million de bouteilles doivent être produites.


En Thailande aussi, on produit du vin

La Thaïlande

On ne cultive pas que du riz au pays du sourire. Les Français sont sans doute peu nombreux à le savoir, mais il existe des vignes au Nord-Est de la Thaïlande, dans la région de Loei. Les vignerons qui chouchoutent le raisin ici doivent composer avec une météo capricieuse chargée de pluies. Mais, il y a des atouts aussi, à savoir du soleil et des températures chaudes l'été.

Les oenophiles, à l'esprit voyageur, découvriront également du raisin dans les régions situées à l'est de Bangkok, sinon dans le delta de la Chao Phraya.

En Thaïlande, les amoureux de Bacchus goûteront syrah, chenin blanc, mais aussi des cépages autochtones comme le Malaga et le Pokdum. Le début de l'apprentissage peut commencer au Château de Loei, dont les premières vignes ont été plantées en 1991, au nord-est de la Thaïlande. Ici, le raisin prend vie à 600 mètres d'altitude.

Le Japon

Les Japonais produisent l'un des meilleurs whiskys au monde, les amateurs français le connaissent inévitablement. Mais savent-ils que le pays du soleil levant produit aussi du vin ? Et cela ne date pas d'hier... Depuis 1850 environ, le Japon a appris à composer avec sa météo pour cultiver la vigne dans la région de Yamanashi, au pied du fameux mont Fuji. Car ici, l'été est humide et le climat est chaud. A l'instar des vignerons français, les Japonais rencontrent, à cause de la pluie, les mêmes soucis avec le mildiou, qui rend malade la vigne. Le soleil n'est pas toujours au rendez-vous, ce qui a pour effet de ne pas trop charger les raisins en sucre, et donc en alcool.

Il existe 23 000 hectares de vignes, mais seuls 8% sont réservés à la production du vin. Dans la famille des cépages à découvrir au Japon, il y a le Koshu, qui dispose de gros grains rosés, vinifiés en blanc. Sa production s'associe parfaitement aux saveurs sucrées de la cuisine asiatique. Les Japonais savent aussi produire du vin rouge, grâce au Muscat Bailey A, un autre cépage autochtone.

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé - A consommer avec modération

Thèmes connexes : vin alcool boisson
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS